Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/07/20 | La Rochelle : Les Francos, ça continue quand même

    Lire

    Les Francofolies étant annulées pour cette année, ses organisateurs proposent un concert exceptionnel le 14 juillet au jardin Bobinec, avenue Général de Gaulle, à partir de 18h. Au programme : les artistes du Chantier des Francos 2020. Ce concert est gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles. Billets à retirer au bureau des Francofolies, 2 rue de la Désirée à La Rochelle, du 6 juillet jusqu'au 9 juillet (de 9h30 à 18h00). Nombre de places limité à 2 entrées par personne.

  • 06/07/20 | Deux-Sèvres : une enquête publique sur le foncier de l'accès au CH Nord

    Lire

    Le projet d'aménagement foncier concernant l'accès au centre hospitalier Nord Deux-Sèvres sur les communes de Bressuire (Noirterre), Geay et Faye-L'Abbesse fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au 24 juillet, 17h, portant sur le périmètre et les prescriptions particulières du nouveau plan parcellaire et travaux connexes. Les agriculteurs et propriétaires concernés peuvent se rendre sur le site du Département 79 pour examiner le dossier de l'enquête. Contact: Magali Prévost 05 49 77 15 15.

  • 06/07/20 | Charente-Maritime : pas de parapente sur la Côte Sauvage

    Lire

    En août dernier, la maire de La Tremblade avait émis un arrêté interdisant la pratique du parapente sur toutes les plages de la Côte Sauvage. Pour Laurence Osta-Amigo, il s'agit aussi bien de préserver le cordon dunaire, déjà fragilisé par l'érosion et les submersions, que d'éviter un éventuel accident avec des promeneurs ou des baigneurs. Le parapentiste Claude de Monti avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour invalider l'arrêté. La justice vient de donner raison à l'élue.

  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois sculpté et ferronneries.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tourisme : un été "au vert" en Gironde

18/10/2019 | Les premiers chiffres de la saison estivale en matière de tourisme en Gironde font état d'une meilleure année que 2018 en termes de fréquentation et un taux de satisfaction supérieur.

Tourisme Gironde

Ce jeudi 17 octobre, Gironde Tourisme a présenté les premières tendances de la dernière saison estivale sur le département et dévoilé un plan de bataille sur les futurs guides thématiques que l'organisme compte mettre en avant d'ici le printemps prochain par l'intermédiaire de guides ciblés sur un tourisme plus vert et davantage tourné vers le fleuve.

Ce jeudi 17 octobre, Gironde Tourisme a dévoilé les premières tendances chiffrées du tourisme au niveau départemental sur l'été dernier et un échantillon des premiers ressentis des professionnels du secteur. Globalement, on y découvre un taux de satisfaction (de juin à septembre) supérieur à celui de l'année 2018, particulièrement sur le mois d'août (85% contre 66% de satisfaits en 2018). Concernant l'appréciation de la fréquentation en septembre, elle est plutôt bonne partout, c'est sur le littoral du médoc que l'on retrouve le plus de professionnels insatisfaits (18%) et sur Bordeaux et son agglomération que les avis sont les plus positifs (38% de "très bonne fréquentation"). Malgré un début de saison qualifié de "timide" (et un taux de satisfaction de 49% seulement contre 76 en 2018), Gironde Tourisme parle d'un mois de juin très positif qui a "permis de rattraper une bonne partie du déficit du mois de mai", un coeur de saison meilleur (sans coupe du monde) et un mois de septembre qui "joue un rôle de plus en plus important". Seule fausse note à cette équation : un "panier moyen" ou niveau de dépense en baisse et des séjours globalement plus courts. La note conjoncturelle pour les hôtels au mois d'août fait de son côté état d'un "très bon mois d'août" avec une augmentation de +5,1% par rapport à 2018.

Mise au vert

Sur les chiffres globaux, on dénombre 33 millions de nuitées sur l'année, six millions de séjour et près de 20% de clientèle internationale (notamment belge). Pour Pascale Got, présidente de Gironde Tourisme, le tourisme girondin tend vers un étalement annuel de son offre. "On essaie de parler d'une offre touristique à l'année. Le tempo estival reste un grand classique mais en mettant en avant des sites, des savoirs-faires, des professions, on peut capter un intérêt des touristes étrangers et de proximité (girondins ou aquitains) en particulier en cette saison automnale". Plusieurs axes vont être renforcés dans les mois à venir pour permettre aux visiteurs locaux et internationaux de se focaliser sur des tendances générales en croissance. La première, c'est l'écotourisme et visiblement, les curieux le sont encore plus dès qu'il faut voir les vacances en vert.

"On va essayer de développer davantage cet axe. On n'oublie pas nos bastions comme l'oenotourisme (plus de 4,6 millions de visiteurs par an dans le vignoble bordelais) mais on essaie d'investir de nouveaux champs qui peuvent l'être assez largement encore". Le nouveau Parc Naturel Régional du Médoc devrait être, à entendre l'adjoint Cédric Naffrichoux, l'un des gros morceaux d'un guide spécialement consacré à cette tendance qui est, à en croire le rapport annuel de la plateforme Booking, un vrai mouvement de fond. Dans l'étude publiée en avril dernier, on découvrait que 72% des voyageurs plébiscitaient des "alternatives touristiques durables", particulièrement pour la tranche d'âge de 46-55 ans et les jeunes générations ou "millenials". Le document mentionnait aussi qu'en 2019, 73% des voyageurs internationaux souhaitaient séjourner "au moins une fois" dans un hébergement "éco-responsable", un chiffre en progression puisqu'il était de 62% en 2016.

Boom fluvial 

Le guide de Gironde Tourisme, lui, est prévu pour le mois d'avril (et comprendra une sélection exhaustive "la plus large possible"), en même temps que trois autres : les plus traditionnels centrés sur le cyclisme et la randonnée et un troisième sur le tourisme fluvial. En avril 2019, Gironde Tourisme avait publié une étude sur le tourisme fluvial et maritime en Gironde et en Lot-et-Garonne. On pouvait y lire une augmentation notable du nombre de croisières maritimes en 2018 (33 303 passagers, +20,7%), une autre moins forte mais tout de même en progression sur le fluvial (26 242 passagers, +5,4%) et une troisième d'un même ordre pour ce qui est des "bateaux promenade" (106 179 passagers, +6%).

On peut globalement dire que la demande pour le tourisme fluvial monte en puissance, beaucoup de maires demandes de nouveaux pontons (parmi les idées évoquées en matière de transports par le maire de Bordeaux Nicolas Florian, on retrouve celle d'un "plan pontons" et une insistance sur l'utilisation accrue du fleuve avec un plan dédié prévu pour la fin d'année), nous souhaitions donc promouvoir toute cette offre et la recenser, ce qui n'avait pour l'instant pas été fait". La nouvelle grille tarifaire des ferries entrée en vigueur en avril dernier et plus modulable, participe à cette logique de démocratisation du tourisme fluvial, tout comme d'autres projets comme cette idée de péniches solaires en Lot-et-Garonne. Et la tendance n'est pas que régionale : en 2018, on a dénombré 11,3 millions de passagers en France, soit une augmentation de 2%. La clientèle étrangère joue une grande part de cet essor : 84% du nombre total de passagers pour les croisières fluviales. En Gironde, le tourisme continue de peser lourd dans la balance économique : avec 1,8 milliard d'euros de dépenses annuelles des visiteurs, le secteur représente 7% du Produit Intérieur Brut (PIB) départemental.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : XC CD47

Partager sur Facebook
Vu par vous
6056
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !