Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trains : les enquêtes qui font grincer des dents

27/05/2015 | Le député PS Philippe Duron a remis ce mardi au gouvernement un rapport qui établit des conclusions drastiques concernant les lignes Intercités

Le rapport Duron fait état de lignes Intercités "fortement dégradées"

Les conclusions de la commission sur l'avenir des Trains d'Equilibre du Territoire remises ce mardi par le député PS Philippe Duron sur les Intercités sont jugées sévères. Elles recommandent l'abandon de nombreuses lignes jugées "trop coûteuses" et "peu fréquentées", notamment Bordeaux-Toulouse ou Paris-Hendaye. Lignes nocturnes dans le viseur, autocars en remplacement (notamment sur Bordeaux-Lyon), la conclusion est amère pour la SNCF, alors même que le déficit des Intercités s'établirait à près de 400 millions d'euros. Avec l'arrivée de la LGV en 2017, l'Aquitaine reste mitigée.

Pavé dans la mare. Le rapport remis ce mardi par le député PS Philippe Duron au gouvernement sur les trains Intercités fait grincer quelques dents. Les préconisations provenant de la commission sur l'avenir des Trains d'Equilibre du Territoire sont plutôt limpides : surpression des Intercités sur cinq tronçons de lignes, dont Bordeaux-Toulouse, ligne Bordeaux-Lyon remplacée par des TER et des bus, coupe drastique dans les lignes de nuit (le rapport souhaiterait n'en conserver que quatre), ou encore un renforcement des lignes entre Bordeaux et Marseille sont les principales solutions envisagées. Le rapport justifie ces mesures en dénonçant une qualité de l'offre "dégradée", un parc régional qui a "regressé" et des retards qui augmentent. Les trains Intercités, qui concernent environ 100 000 voyageurs par jour sont devenus un gouffre qui grandit au fil des ans pour la SNCF : le déficit d'exploitation approcherait les 400 millions d'euros. 

"Là où le bât blesse, c'est de savoir qui paye"En Aquitaine, les résultats de ce rapport divisent. Pour Grégory Gaudel, secrétaire général à la CFDT Aquitaine, le problème n'est pas nouveau. "On l'évoque depuis des mois, on sait que les réseaux ferroviaires sont mal en point et qu'il faut des milliards pour les rénover. Nous sommes la région dans laquelle on compte le plus de travaux en France. Il faut arrêter d'opposer le service public et les besoins des usagers à l'aspect économique", affirme le responsable. "La suppression n'est pas toujours une solution. Déjà, en 1995, on avait prévu de supprimer 8000 kilomètres de lignes, alors qu'aujourd'hui certaines sont devenues rentables. Si on avait pris le temps de penser tout cela en amont, nous n'en serions pas là. Tout ne pourra pas passer par le TGV. L'Etat a repris la main sur les Intercités, et là où le bat blesse, c'est de savoir qui paye...". 

En effet, selon Christian Broucaret, président régional de la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports), pour les Intercités, 70% du prix du billet reviendrait au voyageur et 30% à l'Etat. Pour les TER, en revanche, ce n'est pas le même schéma : on parle d'un ratio 30% pour le voyageur et 70% pour... les collectivités locales. "Pour nous, ce rapport est une bonne et une mauvaise surprise, dans le sens où les annonces de la SNCF il y a quelques mois étaient bien pires que les conclusions du rapport Duron. La SNCF préfère Toulouse ou Montpellier plutôt que Lyon, on sait que Bordeaux-Lyon ne fonctionne pas vraiment. Elle exploite encore certaines lignes comme elle le faisait au XIXème siècle, en bougeant les leviers à la main... Elle a encore beaucoup de progès à faire en qualité de services", souligne-t-il. 

Les TER aussi dans le viseurNon contents de diviser avec le rapport Duron, les trains sont aussi l'objet d'une enquête parue le même jour sur les TER réalisée par UFC Que Choisir. On y apprend que moins de neuf trains sur dix seraient jugés ponctuels en France (89,5% des TER auraient un retard inférieur à 6 minutes). L'Aquitaine est pointée du doigt : avec 86,5%, elle affiche des résultats inférieurs à la moyenne nationale. Pour Christian Broucaret, ce mauvais score a ses raisons. "Nos régions sont beaucoup plus grandes que l'Alsace, qui fait partie des bons élèves mais qui couvre un territoire plus petit. En plus, les très nombreux travaux entamés qui devraient se terminer en 2017 sont également dommageables".

Entre 2002 et 2014, 7,3 milliards d'euros ont pourtant été débloqués pour moderniser le matériel. L'UFC a d'ailleurs lancé une pétition en ligne dans laquelle il demande aux élus d'imposer un "tarif variable de l'abonnement". "C'est un choix commercial. En Picardie, un dédommagement des abonnés a été mis en place en 2014. En Aquitaine, les usagers sont encore obligés de passer par des actions volontaires ou des associations de défenses comme la FNAUT. Nous avons demandé à ce que cela soit rectifié, mais comme souvent, grâce à l'Association des Régions de France, ce qui se fait dans une région se fera aussi dans les autres" souligne le responsable régional.

La collectivité a encore du chemin à faire : alors qu'elle a consacré plus de 400 millions d'euros depuis 2002 à l'amélioration de l'accueil (par la rénovation de 12 gares et 7 haltes) et au transport des usagers (155 millions d'euros pour 22 rames Régiolis  et 235 pour 24 rames Régio 2N), les livraisons de ces dernières ont accusé un retard important en 2014 puisque seulement 11 rames Régiolis et 7 rames Régio 2N ont pour l'instant été livrées. Selon Magali Euverte, en charge de la direction des TER Aquitaine pour SNCF Réseaux, "actuellement, seulement 40% des voyages autour de Bordeaux sont des voyages commerciaux, les 60% restant étant des voyages techniques". Malgré ces questionnements, les comités de lignes se multiplient ces dernières semaines : alors que celui de la ligne Bordeaux-Saint Mariens s'est tenu ce mardi 26 mai à St-André de Cubzac, un autre comité doit se tenir le 28 mai à Bayonne. La régularité des TER en Aquitaine reste pourtant une moyenne pour l'enquête d'UFC : en avril 2015, elle chutait à 87,14%.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Florian Pépellin

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4903
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !