Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Transition énergétique: demain, quels financements pour quels emplois ?

26/01/2017 | Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition énergétique

Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition Energétique

Intitulée « Demain l'énergie pour tous: quelles solidarités entre citoyens, entre territoires ? » la plénière de clôture des Assises interrogeait les acteurs de la transition énergétique, au premier rang desquels les collectivités locales, mais aussi l'Etat, les énergéticiens, et les représentants de la société civile, sur les grandes priorités pour consolider une transition déjà en cours. Des priorités comme autant d'évolutions en terme de modèle de société à venir. Plusieurs de ces "mutations" ont ainsi été discutées, avec comme focus principaux les outils financiers permettant de porter cette transition et l'emploi forcément impacté, au minimum dans le secteur énergétique. Une thématique d'une particulière acuité au moment même où à l'extérieur du Palais des congrès, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Sur les outils financiers permettant le développement des projets allant dans le sens de la transition énergétique, la partie se joue à plusieurs niveaux, s'entendent les intervenants. D'abord pour Isabelle Korcher, Directrice général d'ENGIE, « il faut créer les conditions pour que l'argent disponible, et il y en a, vus les records de l'épargne en France, soient investis. » Plusieurs propositions pour sa part : dans les grands projets locaux, « il faut garantir par contrat à l'opérateur une visibilité de long terme pour le rassurer dans son investissement ; un contrat de 30 ans par exemple, comme c'est le cas pour le projet de réseau de chaleur que nous montons avec la Métropole bordelaise». Autre idée, très régulièrement entendue au cours de ces Assises : « si on veut faire reculer le carbone, il faut c'est une évidence augmenter le prix du carbone qui est encore très bas. Pourquoi ne pas, à terme, le multiplier par 10 ? ». Autre aspect qui pourrait jouer dans la balance des financements, selon elle : « les économies d'énergie ; de 20 à 40% d'économie peuvent être réalisés dans les logements ou les bureaux », estime-t-elle.

Financer localement "sans passer par Paris"Du côté des collectivités, Alain Rousset le réaffirme, là encore, dans la droite ligne des nombreux échanges de ces trois jours, « la transition énergétique passe d'abord par les territoires, parce que c'est là que se font les projets. Il faut donc nous donner les manettes. Les projets locaux doivent être étudiés et financés à un niveau local sans passer par Paris. Il faut créer des dispositifs régionaux d'investissement. En Nouvelle-Aquitaine, nous essayons de le faire avec le projet de création, avec la BPI, d'un fonds de prêts à bas coûts ou encore avec la constitution d'un fonds d'investissement régional dédié aux entreprises ne pouvant pas prétendre au plan Junker qui vise uniquement les projets de 50 M€ et plus. » Quant aux particuliers, pour les aider à se lancer dans des travaux de rénovation thermique parfois coûteux, le Président du Conseil régional compte créer un dispositif de tiers financeur, « si la Caisse des dépôts l'accepte ».

Pour Alain Juppé, en matière de financements, mais aussi de conduite de projet, c'est un problème global « de complexité des procédures, qui bien souvent ralentit voire paralyse les projets », et avec eux la transition énergétique. « Il y a un travail de simplification administrative à faire pour redonner de l'oxygène aux porteurs de projets, quels qu'il soient ». Et de citer l'exemple allemand bien connu où « un projet de méthanisation peut se monter en 6 mois là où en France le même projet ne verrait pas le jour avant 5 ou 6 ans... » ; A son niveau il rappelle, la plate-forme numérique « Ma Rénov' » tout juste lancée par la Métropole, visant par une information claire, à augmenter le nombre des chantiers de rénovation dans les logements de la Métropole, dont pour mémoire, 60% sont antérieurs à 1974...

Transition énergétique et transition professionnelleAutant de suggestions sur les outils financiers partagés par les associations qui quant à elles tiennent aussi à alerter sur la question des emplois, comme un sujet à anticiper. Si Anne Bringault, responsable Transition énergétique au CLER (Réseau pour la transition énergétique), avance que la transition énergétique va permettre de créer des « centaines de milliers d'emplois non délocalisables, notamment dans le secteur des énergies renouvelables et de la rénovation du bâtiment, y compris dans des territoires déclassée » elle reconnaît, et comprend aussi, que les freins sont nombreux. Des freins qu'elle encourage à contourner et anticiper par un dialogue entre les acteurs. « Il faut mener des évaluations en besoins, en compétences et en emplois, une fois encore au plus près des territoires, au niveau régional », suggère-t-elle. Objectif : anticiper les reconversions professionnelles, « planifier la transition professionnelle qui découle logiquement de la transition énergétique » complète Denis Voisin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot.

Pour Alain Rousset, c'est aussi un pas culturel, qu'il faut passer concernant « notre difficulté au changement d'emploi dans notre société. Il existe des résultats étonnants en terme de reconversion de sites. » Et Isabelle Kocher de confirmer « notre groupe a déjà fait face au niveau européen à des reconversion de sites, personne n'en a entendu parlé parce qu'elles se sont très bien passées. Mais il faut deux conditions au succès d'une telle opération : jouer la clarté avec les salariés sur le pourquoi et le comment de cette reconversion, et y mettre les moyens » témoigne-t-elle.

Ce 26 janvier, en marge des Assises de la Transition Energétique, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !