aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/06/17 : 2ème édition du Garocamp Days, les 29 et 30 juin, au Comoedia à Marmande. Un rendez-vous qui réunit les professionnels des événements connectés pour échanger autour de la transformation numérique et de l'innovation du secteur, en amont de Garorock.

28/06/17 : S.A.S. le Prince Albert II de Monaco se rendra à Duras le 4 juillet, sur la terre de ses ascendants, où il inaugurera la salle « Louise-Félicité de Monaco », puis dévoilera une plaque commémorative dans la Cour d’Honneur du Château.

28/06/17 : Le tribunal de commerce de Bobigny vient de désigner l’entreprise lot-et-garonnaise Gifi comme repreneur de l'enseigne Tati. Gifi qui prévoit de reprendre 1.428 emplois directs, 109 magasins, 24 franchisés et conserver l'enseigne Tati.

27/06/17 : Après audition de tous les témoins, l'enquête sur l'ex-évêque d'Aire et de Dax a été classée sans suite par le parquet de Dax, aucun des faits (gestes et paroles déplacés envers des jeunes) ne relevant d'une qualification pénale.

27/06/17 : Du 10 au 12 juillet, le Tour de France sera en Dordogne. Il y aura bien un Périgourdin dans le peloton. En effet, le coureur de Ménesplet, Mickaël Delage, de l'équipe de la Française de jeux, a été sélectionné. A 31 ans, il s'agit de son 6e Tour.

27/06/17 : Le sénateur socialiste de la Dordogne Bernard Cazeau rejoint le groupe de la République en marche au sénat. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'ancien président du conseil départemental a soutenu Emmanuel Macron dès le 1er tour des présidentielles.

27/06/17 : Charente-Maritime : Rochefort et l'association Hermione-LaFayette fêtent les 20 ans du début de chantier de la frégate le 8 juillet à partir de 14h à l'Arsenal avec diverses animations.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

27/06/17 : Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, sénateur de la Vienne, a annoncé dans une tribune à notre confrère la Nouvelle République, son retrait de la vie politique en octobre prochain et son intention de créer une ONG oeuvrant pour la paix.

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/06/17 | La Rochelle : une convention avec la Caisse des dépôts pour reconstruire l'Hôtel de ville

    Lire

    La mairie de La Rochelle et et la Caisse des Dépôts s'apprête à signer, ce 29 juin, un contrat de prêt pour financer la reconstruction de l’Hôtel de Ville. Ce bâtiment historique avait subi de graves dégâts lors d'un incendie, le 28 juin 2013. Après une longue série d’expertises et d’études du projet de rénovation, les travaux avaient démarré en 2016. La Caisse des Dépôts finance un tiers des travaux via un prêt sur fonds d’épargne à taux 0%.

  • 28/06/17 | Deux millions de plus pour le chantier Lascaux IV

    Lire

    Pour compenser « des surcoûts d’études, des travaux supplémentaires et un allongement des délais », l’entreprise mandataire et quatre cotraitants réclamaient 9 millions d’euros, pour le chantier de Lascaux IV. Le conseil départemental qui vote ce mardi le budget supplémentaire a provisionné 3,4 millions d’euros pour «solder définitivement» le chantier du centre international de l’art pariétal. Le Département précise « qu'après négociations, ce montant devrait être réduit à 2 millions ».

  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Transition énergétique: demain, quels financements pour quels emplois ?

26/01/2017 | Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition énergétique

Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition Energétique

Intitulée « Demain l'énergie pour tous: quelles solidarités entre citoyens, entre territoires ? » la plénière de clôture des Assises interrogeait les acteurs de la transition énergétique, au premier rang desquels les collectivités locales, mais aussi l'Etat, les énergéticiens, et les représentants de la société civile, sur les grandes priorités pour consolider une transition déjà en cours. Des priorités comme autant d'évolutions en terme de modèle de société à venir. Plusieurs de ces "mutations" ont ainsi été discutées, avec comme focus principaux les outils financiers permettant de porter cette transition et l'emploi forcément impacté, au minimum dans le secteur énergétique. Une thématique d'une particulière acuité au moment même où à l'extérieur du Palais des congrès, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Sur les outils financiers permettant le développement des projets allant dans le sens de la transition énergétique, la partie se joue à plusieurs niveaux, s'entendent les intervenants. D'abord pour Isabelle Korcher, Directrice général d'ENGIE, « il faut créer les conditions pour que l'argent disponible, et il y en a, vus les records de l'épargne en France, soient investis. » Plusieurs propositions pour sa part : dans les grands projets locaux, « il faut garantir par contrat à l'opérateur une visibilité de long terme pour le rassurer dans son investissement ; un contrat de 30 ans par exemple, comme c'est le cas pour le projet de réseau de chaleur que nous montons avec la Métropole bordelaise». Autre idée, très régulièrement entendue au cours de ces Assises : « si on veut faire reculer le carbone, il faut c'est une évidence augmenter le prix du carbone qui est encore très bas. Pourquoi ne pas, à terme, le multiplier par 10 ? ». Autre aspect qui pourrait jouer dans la balance des financements, selon elle : « les économies d'énergie ; de 20 à 40% d'économie peuvent être réalisés dans les logements ou les bureaux », estime-t-elle.

Financer localement "sans passer par Paris"Du côté des collectivités, Alain Rousset le réaffirme, là encore, dans la droite ligne des nombreux échanges de ces trois jours, « la transition énergétique passe d'abord par les territoires, parce que c'est là que se font les projets. Il faut donc nous donner les manettes. Les projets locaux doivent être étudiés et financés à un niveau local sans passer par Paris. Il faut créer des dispositifs régionaux d'investissement. En Nouvelle-Aquitaine, nous essayons de le faire avec le projet de création, avec la BPI, d'un fonds de prêts à bas coûts ou encore avec la constitution d'un fonds d'investissement régional dédié aux entreprises ne pouvant pas prétendre au plan Junker qui vise uniquement les projets de 50 M€ et plus. » Quant aux particuliers, pour les aider à se lancer dans des travaux de rénovation thermique parfois coûteux, le Président du Conseil régional compte créer un dispositif de tiers financeur, « si la Caisse des dépôts l'accepte ».

Pour Alain Juppé, en matière de financements, mais aussi de conduite de projet, c'est un problème global « de complexité des procédures, qui bien souvent ralentit voire paralyse les projets », et avec eux la transition énergétique. « Il y a un travail de simplification administrative à faire pour redonner de l'oxygène aux porteurs de projets, quels qu'il soient ». Et de citer l'exemple allemand bien connu où « un projet de méthanisation peut se monter en 6 mois là où en France le même projet ne verrait pas le jour avant 5 ou 6 ans... » ; A son niveau il rappelle, la plate-forme numérique « Ma Rénov' » tout juste lancée par la Métropole, visant par une information claire, à augmenter le nombre des chantiers de rénovation dans les logements de la Métropole, dont pour mémoire, 60% sont antérieurs à 1974...

Transition énergétique et transition professionnelleAutant de suggestions sur les outils financiers partagés par les associations qui quant à elles tiennent aussi à alerter sur la question des emplois, comme un sujet à anticiper. Si Anne Bringault, responsable Transition énergétique au CLER (Réseau pour la transition énergétique), avance que la transition énergétique va permettre de créer des « centaines de milliers d'emplois non délocalisables, notamment dans le secteur des énergies renouvelables et de la rénovation du bâtiment, y compris dans des territoires déclassée » elle reconnaît, et comprend aussi, que les freins sont nombreux. Des freins qu'elle encourage à contourner et anticiper par un dialogue entre les acteurs. « Il faut mener des évaluations en besoins, en compétences et en emplois, une fois encore au plus près des territoires, au niveau régional », suggère-t-elle. Objectif : anticiper les reconversions professionnelles, « planifier la transition professionnelle qui découle logiquement de la transition énergétique » complète Denis Voisin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot.

Pour Alain Rousset, c'est aussi un pas culturel, qu'il faut passer concernant « notre difficulté au changement d'emploi dans notre société. Il existe des résultats étonnants en terme de reconversion de sites. » Et Isabelle Kocher de confirmer « notre groupe a déjà fait face au niveau européen à des reconversion de sites, personne n'en a entendu parlé parce qu'elles se sont très bien passées. Mais il faut deux conditions au succès d'une telle opération : jouer la clarté avec les salariés sur le pourquoi et le comment de cette reconversion, et y mettre les moyens » témoigne-t-elle.

Ce 26 janvier, en marge des Assises de la Transition Energétique, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4380
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !