aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/02/17 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, dira mercredi après-midi s'il envisage de se présenter à l'élection présidentielle. Cette annonce sera faite à partir du siège du Modem, à Paris.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

19/02/17 : Stupéfaction dans la profession agricole après l'annonce ce dimanche 19 février de la "mort brutale" à 58 ans de Xavier Beulin qui présidait aux destinées de la FNSEA depuis 2010

13/02/17 : Des "journées libertaires" organisées par la section étudiante de la CNT-AIT auront lieu à Pau du vendredi 17 au jeudi 23 février. Elles auront pour thème : "mouvements spontanés contre refondation de la Gauche".+ d'info

13/02/17 : Après avoir débuté en Aragon et être passé par la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, le carnaval béarnais investira les rues de Jurançon le mardi 14 février. Puis il prendra possession de Pau du jeudi 23 au dimanche 26 février.+ d'info

03/02/17 : Après avoir battu Lens en 16e de finales de la Coupe de France, le Bergerac Périgord FC voit se dresser sur sa route une autre équipe du Nord, cette-fois-ci une Ligue 1, Lille. Le match se jouera le 28 février ou le 1er mars.

31/01/17 : Le prochaine édition du Festival du journalisme vivant, qui se déroulera du 27 au 30 juillet à Couthures-sur-Garonne, se fera en partenariat avec le Groupe Le Monde. Ateliers de Couthures-sur-Garonne.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/17 | La Gironde " territoire à énergie positive"

    Lire

    Ségolène Royal vient de reconnaître la Gironde comme «Territoire à énergie positive pour la croissance verte». A la clé une subvention de 100 000 euros en appui à la réalisation du programme d'actions proposé par le Département Parmi les projets proposés pour répondre à l'appel à candidature l'opération Cocon 33, un projet pilote pour l'isolation massive des combles des bâtiments publics permettant de réduire la consommation énergétique, tout en dynamisant la production locale d'isolants biosourcés et l'emploi non délocalisable. 120 communes ont demandé à y participer, soit 600 bâtiments et près de 150 000 m2.

  • 20/02/17 | Biarritz met en contact jeunes et employeurs pour les jobs d'été

    Lire

    Depuis 2007, la Ville de Biarritz avec son Espace Jeunes propose une action consacrée aux jobs d’été en collaboration avec l’UMIH et la Mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque tous les jeunes âgés de 17 à 25 ans, étudiants, lycéens ou demandeurs d’emploi, désireux de travailler durant la saison estivale ou les vacances d’été, possédant pour certains d’entre eux, une qualification voire une première expérience. La prochaine session aura lieu ce jeudi 23 février de 14 h à 18 h au casino municipal.

  • 17/02/17 | Plans Digues : le ni oui ni non de la Région à la Charente-Maritime

    Lire

    A l'occasion de la pose de la 1re pierre du chantier du Gabut à La Rochelle, la Région avait envoyé son représentant, le conseiller Vital Baude (EELV). Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le plan d'action PAPI 2012-2017 mais est resté sibyllin concernant une aide au plan 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. Il a invité les élus locaux à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents". La suite fera "l'objet d'une réflexion", sur la forme et le fond.

  • 17/02/17 | Les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon de l'Agriculture

    Lire

    Foie gras, canard, noix, pommes, truffes, vins de Bergerac, poulet fermier du Périgord, agneau du Périgord, cabécou... toutes les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon International de l’Agriculture de Paris, du 25 février au 5 mars. Les nombreux visiteurs pourront découvrir la richesse du Périgord en matière d’activités de pleine nature. Le 28 février, la journée dédiée à la Dordogne proposera des animations culinaires animées par le chef Yves Jasmin.

  • 17/02/17 | H5N8 : la FDSEA 40 pour un abattage total des canards

    Lire

    Avec la démultiplication du virus aviaire, la FDSEA des Landes s'est prononcé jeudi pour un nouveau vide sanitaire, puisque les mesures d'abattage préventif par zones sont "dans l'impasse". Le syndicat demande par ailleurs d'accélérer les indemnisations des éleveurs qui, s'ils n'ont pas été touchés par le H5N8, n'ont pas pu rentrer de nouveaux canards depuis janvier dans les exploitations. "Les banques aussi doivent jouer le jeu" car les producteurs "sont à genoux", selon le président Lesparre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Transition énergétique: demain, quels financements pour quels emplois ?

26/01/2017 | Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition énergétique

Après 3 jours d'échanges et d'impulsions partagées, c'est par une table ronde politique évoquant les mutations sociétales à venir que se sont achevées les Assises de la Transition Energétique

Intitulée « Demain l'énergie pour tous: quelles solidarités entre citoyens, entre territoires ? » la plénière de clôture des Assises interrogeait les acteurs de la transition énergétique, au premier rang desquels les collectivités locales, mais aussi l'Etat, les énergéticiens, et les représentants de la société civile, sur les grandes priorités pour consolider une transition déjà en cours. Des priorités comme autant d'évolutions en terme de modèle de société à venir. Plusieurs de ces "mutations" ont ainsi été discutées, avec comme focus principaux les outils financiers permettant de porter cette transition et l'emploi forcément impacté, au minimum dans le secteur énergétique. Une thématique d'une particulière acuité au moment même où à l'extérieur du Palais des congrès, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Sur les outils financiers permettant le développement des projets allant dans le sens de la transition énergétique, la partie se joue à plusieurs niveaux, s'entendent les intervenants. D'abord pour Isabelle Korcher, Directrice général d'ENGIE, « il faut créer les conditions pour que l'argent disponible, et il y en a, vus les records de l'épargne en France, soient investis. » Plusieurs propositions pour sa part : dans les grands projets locaux, « il faut garantir par contrat à l'opérateur une visibilité de long terme pour le rassurer dans son investissement ; un contrat de 30 ans par exemple, comme c'est le cas pour le projet de réseau de chaleur que nous montons avec la Métropole bordelaise». Autre idée, très régulièrement entendue au cours de ces Assises : « si on veut faire reculer le carbone, il faut c'est une évidence augmenter le prix du carbone qui est encore très bas. Pourquoi ne pas, à terme, le multiplier par 10 ? ». Autre aspect qui pourrait jouer dans la balance des financements, selon elle : « les économies d'énergie ; de 20 à 40% d'économie peuvent être réalisés dans les logements ou les bureaux », estime-t-elle.

Financer localement "sans passer par Paris"Du côté des collectivités, Alain Rousset le réaffirme, là encore, dans la droite ligne des nombreux échanges de ces trois jours, « la transition énergétique passe d'abord par les territoires, parce que c'est là que se font les projets. Il faut donc nous donner les manettes. Les projets locaux doivent être étudiés et financés à un niveau local sans passer par Paris. Il faut créer des dispositifs régionaux d'investissement. En Nouvelle-Aquitaine, nous essayons de le faire avec le projet de création, avec la BPI, d'un fonds de prêts à bas coûts ou encore avec la constitution d'un fonds d'investissement régional dédié aux entreprises ne pouvant pas prétendre au plan Junker qui vise uniquement les projets de 50 M€ et plus. » Quant aux particuliers, pour les aider à se lancer dans des travaux de rénovation thermique parfois coûteux, le Président du Conseil régional compte créer un dispositif de tiers financeur, « si la Caisse des dépôts l'accepte ».

Pour Alain Juppé, en matière de financements, mais aussi de conduite de projet, c'est un problème global « de complexité des procédures, qui bien souvent ralentit voire paralyse les projets », et avec eux la transition énergétique. « Il y a un travail de simplification administrative à faire pour redonner de l'oxygène aux porteurs de projets, quels qu'il soient ». Et de citer l'exemple allemand bien connu où « un projet de méthanisation peut se monter en 6 mois là où en France le même projet ne verrait pas le jour avant 5 ou 6 ans... » ; A son niveau il rappelle, la plate-forme numérique « Ma Rénov' » tout juste lancée par la Métropole, visant par une information claire, à augmenter le nombre des chantiers de rénovation dans les logements de la Métropole, dont pour mémoire, 60% sont antérieurs à 1974...

Transition énergétique et transition professionnelleAutant de suggestions sur les outils financiers partagés par les associations qui quant à elles tiennent aussi à alerter sur la question des emplois, comme un sujet à anticiper. Si Anne Bringault, responsable Transition énergétique au CLER (Réseau pour la transition énergétique), avance que la transition énergétique va permettre de créer des « centaines de milliers d'emplois non délocalisables, notamment dans le secteur des énergies renouvelables et de la rénovation du bâtiment, y compris dans des territoires déclassée » elle reconnaît, et comprend aussi, que les freins sont nombreux. Des freins qu'elle encourage à contourner et anticiper par un dialogue entre les acteurs. « Il faut mener des évaluations en besoins, en compétences et en emplois, une fois encore au plus près des territoires, au niveau régional », suggère-t-elle. Objectif : anticiper les reconversions professionnelles, « planifier la transition professionnelle qui découle logiquement de la transition énergétique » complète Denis Voisin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot.

Pour Alain Rousset, c'est aussi un pas culturel, qu'il faut passer concernant « notre difficulté au changement d'emploi dans notre société. Il existe des résultats étonnants en terme de reconversion de sites. » Et Isabelle Kocher de confirmer « notre groupe a déjà fait face au niveau européen à des reconversion de sites, personne n'en a entendu parlé parce qu'elles se sont très bien passées. Mais il faut deux conditions au succès d'une telle opération : jouer la clarté avec les salariés sur le pourquoi et le comment de cette reconversion, et y mettre les moyens » témoigne-t-elle.

Ce 26 janvier, en marge des Assises de la Transition Energétique, un rassemblement dénonçait le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2670
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !