Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/21 | Saint-Médard-en-Jalles (33) cherche des projets citoyens innovants

    Lire

    La commune de Saint-Médard-en-Jalles souhaite inclure les habitants dans la construction des projets de leur commune. Dès le 19 avril, la ville lance donc son budget participatif. Tous les projets qui relèvent de l’intérêt collectif, les enjeux environnementaux, les valeurs de solidarité et de responsabilité citoyenne sont les bienvenus. Pour cela, les habitants ont du 19 avril au 21 mai pour déposer leur projet en ligne sur le site de la ville.

  • 20/04/21 | Servières-le-Château passe aux granulés bois

    Lire

    En Corrèze, la commune de Servières-le-Château va remplacer sa chaudière fioul par deux chaudières à granulés de bois afin d’alimenter les 4 bâtiments communaux. D’une puissance de 55 kW chacune, elles produiront 93 127 kWh par an ce qui permettra de couvrir les besoins en chaleur des bâtiments communaux mais aussi de la garderie et de la bibliothèque. Alimentée par 22 tonnes de granulés de bois par an, ces chaudières réduiront de 24 tonnes l’émission de CO2 annuel.

  • 20/04/21 | Des policiers nationaux arrivent à Niort

    Lire

    Dans un communiqué, Jérôme Baloge, maire de Niort, a annoncé que le Ministère de l’Intérieur avait décidé la création de 6 nouveaux postes de policiers nationaux au sein du commissariat de Niort. Le maire se réjouit de cette annonce qui va permettre à la police nationale « de renforcer l’efficacité de son action contre toutes les formes de délinquance et notamment le trafic de stupéfiants qui perturbe la vie des habitants dans certains secteurs de la Ville ».

  • 20/04/21 | 2ème édition des Jobs d'été en ligne

    Lire

    Pôle emploi, la Mission Locale des Graves et la Ville de Villenave d’Ornon notamment s’associent pour la 2ème édition des Jobs d’été en ligne qui se dérouleront du 19 au 30 mai. A destination des jeunes, des contrats saisonniers mais également des missions de Service civique seront proposés. Les jeunes intéressés pourront déposer leurs candidatures et voir les offres d’emplois en ligne dès le 20 mai.

  • 19/04/21 | Bordeaux : les travaux préliminaires du Pont de Pierre démarrent

    Lire

    A compter de ce lundi 19 avril et jusqu'au mois de juillet, Bordeaux Métropole va effectuer des prélèvements sur une dizaine de piles du Pont de Pierre. Inauguré en 1822, le pont emblématique de Bordeaux fera l'objet de travaux de rénovation programmés pour 2 ans à partir de 2023. Pour cette phase préparatoire de travaux, Bordeaux Métropole assure le maintien de la circulation des tramways sur toute la durée des prélèvements, afin de ne pas (trop) impacter les 60 000 personnes qui empruntent le pont quotidiennement. Bus et taxis quant à eux ne circuleront plus.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Transports scolaires : une première rentrée régionale

10/09/2018 | Près de 215 000 élèves sont concernés par les transports scolaires et interurbains dans la région Nouvelle-Aquitaine. Voici ce qui va changer pour eux dans les mois à venir.

bus scolaires

135 000. C'est le nombre de familles, en 2018, concernées par les transports scolaires dans la région Nouvelle Aquitaine. Sauf que cette année, c'est l'entité régionale, en lieu et place des départements, qui récupère cette compétence et son organisation effective. Qu'est ce que ça change pour vous, parents ? Cette année, pas grand-chose. Mais de nouveaux arbitrages (notamment concernant la tarification) sont encore à venir. Avec Renaud Lagrave, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine en charge des transports, nous avons évoqué les futurs chantiers déjà dans les cartons pour les transports scolaires régionaux.

Un nouvel effectif régional
Le moment de la rentrée scolaire a toujours quelque chose d'un peu solennel. Cette année est également un peu spéciale pour la région Nouvelle-Aquitaine. En effet, depuis le 1er septembre 2017, c'est à elle qu'est revenue la compétence  de la gestion des transports scolaires (en dehors des agglomérations) et transports, en lieu et place des douze départements. Un transfert mis en place par la réforme terroriale inscrite dans la loi NOTRe en 2015, permettant à la Nouvelle Aquitaine d'être de fait autorité organisatrice. Et c'est pour cette rentrée 2018 que le dispositif a été mis en place pour la première fois, "en proximité avec les 169 agents territoriaux" dont les postes ont été transférés des conseils départementaux directement vers la région. Dans les faits, cette année du moins, les choses n'ont pas beaucoup changé. "Les adaptations qui ont lieu sur tous les départements, c'était ce que vivaient les départements auparavant. On n'a rien géré de plus ou de moins en termes de flux par département, la gestion a été assez traditionnelle par rapport aux ajustements à faire", a souligné ce lundi Renaud Lagrave, vice-président de la région Nouvelle Aquitaine en charge des transports.


Régionalement, on compte ainsi 215 000 élèves transportés après la reprise de la gestion par les agglomérations du Pays Basque et de Saintes de 12 000 élèves. Plus de 80% des cartes de transports sont déjà finalisées et les inscriptions par territoires devraient être comptabilisées prochainement, en tenant compte des retardataires. Rien que sur le département de la Gironde, on compte 47 000 élèves sur près de 1000 circuits, tous services confondus, pas moins de 52 lignes régulières et 8000 points d'arrêt. Les Charentes (33 000) et les Landes (24 000 élèves) complètent le podium. Peu de grand changement, donc, hormis peut être en Charente-Maritime, qui a du remettre l'intégralité de son réseau en appel d'offre, les contrats passés par le Conseil départemental étant arrivés à leur terme. Cette nouvelle échéance a donc obligé la région à assurer la réinscription de quelques 21 000 élèves en lieu et place du transporteur titulaire. Le portefeuille régional des transports s'étoffe donc, lui qui avait déjà récupéré et commencé à harmoniser les tarifs des TER en 2017.

Vers une harmonisation
Car c'est là tout l'intérêt d'une régionalisation : l'harmonisation. Ce chantier, en revanche, devra encore attendre la plénière du Conseil régional de décembre prochain avant d'être débattue. Mais plusieurs idées sont déjà sur la table pour la rentrée prochaine. "On veut mettre en place un nouveau règlement d'accès aux transports scolaires à l'échelle régionale et harmoniser la politique tarifaire, qui va actuellement de 0 à 250 euros par an et par enfant. D'après les premières pistes de travail, on peut dire qu'il y aura bien un droit d'inscription. D'après les expériences connues sur les départements, il est en effet préférable de savoir combien d'élèves on a à chaque point d'arrêt et à chaque rentrée. On travaille aussi sur la question du quotient familial pour qu'il n'y ait pas un seul tarif plat mais une possibilité d'étalement, voire de mensualisation et de paiement en ligne".

Quid de certaines autorités locales qui avaient mis en place la gratuité des transports scolaires ? Elles devraient, à priori, continuer à l'assumer, selon Renaud Lagrave. "On fixera un tarif pour les familles mais des territoires ont déjà décidé de prendre à leur charge le restant dû aux familles. C'est le cas des Landes et de plusieurs autres intercommunalités. Ce qu'on doit avoir, c'est un seul tarif sur toute la région, mais si les collecitivités veulent continuer la gratuité, elles pourront continuer". Dans une des douze conférences de presse données ce matin dans les départements sur le même sujet, l'élu du Lot-et-Garonne Tarik Laouani a précisé, de son côté, que le département pourrait abandonner la gratuité totale. Les arbitrages à venir devraient permettre d'y voir plus clair sur ce point.

De nouveaux services en approche
En attendant, la tarification pour cette année reste "inchangée pour les familles", a précisé la région. Pourtant, quelques nouveautés devraient être déployées au fil des mois. La Nouvelle-Aquitaine est en effet au travail sur le renouvellement des systèmes de billets uniques en Gironde et en Charente-Maritime pour 2019 et annonce avoir soumis à l'étude une "carte billettique" pour les élèves, à l'image de ce que fait déjà la Vienne. D'ici fin septembre, un nouveau service d'information voyageur/calcul d'itinéraire (dans le cadre de la création du nouveau syndicat mixte intermodal) devrait être mis en ligne et concerner l'ensemble de l'offre de transports (ferroviaire, routier et bus urbains des agglomérations).


Les bus scolaires tentent aussi de polluer moins et on réfléchit à mettre davantage de critères dans les futurs appels d'offres passés avec les transporteurs, notamment un pourcentage incitant à un changement de motorisation. Des tests au bioéthanol, carburant à base de raisin, ont déjà été effectués et devraient être renouvelés notamment dans le département des Landes en novembre et sur la ligne La-Rochelle/Ile de Ré dans les mois à venir. "Pour l'instant, nous n'avons demandé qu'à un seul transporteur, mais deux ou trois autres constructeurs sont déjà au travail sur cette question du carburant propre", ajoute Renaud Lagrave.


Enfin, la sécurité et la sensibilisation tentent aussi de s'harmoniser. En Charente, tous les élèves de sixième bénéficieront d'une campagne de sensibilisation "aux bonnes pratiques" d'ici la fin du trimestre, dont une première journée à Mansle le 13 septembre. Dans le Lot-et-Garonne, une opération de sensibilisation baptisée Evabus aura lieu du 17 septembre au 5 octobre. La région assure aussi qu'une attention particulère "sera portée sur la sécurité aux passages à niveau", sans doute pour éviter une réplique du drame de Millas en décembre 2017. En attendant l'arrivée de tous ces nouveaux services, la région lancera, dès le 15 septembre et dans le cadre de la semaine de la mobilité, des offres pour tester le réseau de transports, notamment les TER et les lignes de cars interurbains. Par ailleurs, du 15 au 22 septembre, les cars régionaux seront gratuits pour tous (sous certaines modalités consultables sur le site http://transports.nouvelle-aquitaine.fr.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : région Nouvelle Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
5882
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !