Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Transports scolaires : une première rentrée régionale

10/09/2018 | Près de 215 000 élèves sont concernés par les transports scolaires et interurbains dans la région Nouvelle-Aquitaine. Voici ce qui va changer pour eux dans les mois à venir.

bus scolaires

135 000. C'est le nombre de familles, en 2018, concernées par les transports scolaires dans la région Nouvelle Aquitaine. Sauf que cette année, c'est l'entité régionale, en lieu et place des départements, qui récupère cette compétence et son organisation effective. Qu'est ce que ça change pour vous, parents ? Cette année, pas grand-chose. Mais de nouveaux arbitrages (notamment concernant la tarification) sont encore à venir. Avec Renaud Lagrave, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine en charge des transports, nous avons évoqué les futurs chantiers déjà dans les cartons pour les transports scolaires régionaux.

Un nouvel effectif régional
Le moment de la rentrée scolaire a toujours quelque chose d'un peu solennel. Cette année est également un peu spéciale pour la région Nouvelle-Aquitaine. En effet, depuis le 1er septembre 2017, c'est à elle qu'est revenue la compétence  de la gestion des transports scolaires (en dehors des agglomérations) et transports, en lieu et place des douze départements. Un transfert mis en place par la réforme terroriale inscrite dans la loi NOTRe en 2015, permettant à la Nouvelle Aquitaine d'être de fait autorité organisatrice. Et c'est pour cette rentrée 2018 que le dispositif a été mis en place pour la première fois, "en proximité avec les 169 agents territoriaux" dont les postes ont été transférés des conseils départementaux directement vers la région. Dans les faits, cette année du moins, les choses n'ont pas beaucoup changé. "Les adaptations qui ont lieu sur tous les départements, c'était ce que vivaient les départements auparavant. On n'a rien géré de plus ou de moins en termes de flux par département, la gestion a été assez traditionnelle par rapport aux ajustements à faire", a souligné ce lundi Renaud Lagrave, vice-président de la région Nouvelle Aquitaine en charge des transports.


Régionalement, on compte ainsi 215 000 élèves transportés après la reprise de la gestion par les agglomérations du Pays Basque et de Saintes de 12 000 élèves. Plus de 80% des cartes de transports sont déjà finalisées et les inscriptions par territoires devraient être comptabilisées prochainement, en tenant compte des retardataires. Rien que sur le département de la Gironde, on compte 47 000 élèves sur près de 1000 circuits, tous services confondus, pas moins de 52 lignes régulières et 8000 points d'arrêt. Les Charentes (33 000) et les Landes (24 000 élèves) complètent le podium. Peu de grand changement, donc, hormis peut être en Charente-Maritime, qui a du remettre l'intégralité de son réseau en appel d'offre, les contrats passés par le Conseil départemental étant arrivés à leur terme. Cette nouvelle échéance a donc obligé la région à assurer la réinscription de quelques 21 000 élèves en lieu et place du transporteur titulaire. Le portefeuille régional des transports s'étoffe donc, lui qui avait déjà récupéré et commencé à harmoniser les tarifs des TER en 2017.

Vers une harmonisation
Car c'est là tout l'intérêt d'une régionalisation : l'harmonisation. Ce chantier, en revanche, devra encore attendre la plénière du Conseil régional de décembre prochain avant d'être débattue. Mais plusieurs idées sont déjà sur la table pour la rentrée prochaine. "On veut mettre en place un nouveau règlement d'accès aux transports scolaires à l'échelle régionale et harmoniser la politique tarifaire, qui va actuellement de 0 à 250 euros par an et par enfant. D'après les premières pistes de travail, on peut dire qu'il y aura bien un droit d'inscription. D'après les expériences connues sur les départements, il est en effet préférable de savoir combien d'élèves on a à chaque point d'arrêt et à chaque rentrée. On travaille aussi sur la question du quotient familial pour qu'il n'y ait pas un seul tarif plat mais une possibilité d'étalement, voire de mensualisation et de paiement en ligne".

Quid de certaines autorités locales qui avaient mis en place la gratuité des transports scolaires ? Elles devraient, à priori, continuer à l'assumer, selon Renaud Lagrave. "On fixera un tarif pour les familles mais des territoires ont déjà décidé de prendre à leur charge le restant dû aux familles. C'est le cas des Landes et de plusieurs autres intercommunalités. Ce qu'on doit avoir, c'est un seul tarif sur toute la région, mais si les collecitivités veulent continuer la gratuité, elles pourront continuer". Dans une des douze conférences de presse données ce matin dans les départements sur le même sujet, l'élu du Lot-et-Garonne Tarik Laouani a précisé, de son côté, que le département pourrait abandonner la gratuité totale. Les arbitrages à venir devraient permettre d'y voir plus clair sur ce point.

De nouveaux services en approche
En attendant, la tarification pour cette année reste "inchangée pour les familles", a précisé la région. Pourtant, quelques nouveautés devraient être déployées au fil des mois. La Nouvelle-Aquitaine est en effet au travail sur le renouvellement des systèmes de billets uniques en Gironde et en Charente-Maritime pour 2019 et annonce avoir soumis à l'étude une "carte billettique" pour les élèves, à l'image de ce que fait déjà la Vienne. D'ici fin septembre, un nouveau service d'information voyageur/calcul d'itinéraire (dans le cadre de la création du nouveau syndicat mixte intermodal) devrait être mis en ligne et concerner l'ensemble de l'offre de transports (ferroviaire, routier et bus urbains des agglomérations).


Les bus scolaires tentent aussi de polluer moins et on réfléchit à mettre davantage de critères dans les futurs appels d'offres passés avec les transporteurs, notamment un pourcentage incitant à un changement de motorisation. Des tests au bioéthanol, carburant à base de raisin, ont déjà été effectués et devraient être renouvelés notamment dans le département des Landes en novembre et sur la ligne La-Rochelle/Ile de Ré dans les mois à venir. "Pour l'instant, nous n'avons demandé qu'à un seul transporteur, mais deux ou trois autres constructeurs sont déjà au travail sur cette question du carburant propre", ajoute Renaud Lagrave.


Enfin, la sécurité et la sensibilisation tentent aussi de s'harmoniser. En Charente, tous les élèves de sixième bénéficieront d'une campagne de sensibilisation "aux bonnes pratiques" d'ici la fin du trimestre, dont une première journée à Mansle le 13 septembre. Dans le Lot-et-Garonne, une opération de sensibilisation baptisée Evabus aura lieu du 17 septembre au 5 octobre. La région assure aussi qu'une attention particulère "sera portée sur la sécurité aux passages à niveau", sans doute pour éviter une réplique du drame de Millas en décembre 2017. En attendant l'arrivée de tous ces nouveaux services, la région lancera, dès le 15 septembre et dans le cadre de la semaine de la mobilité, des offres pour tester le réseau de transports, notamment les TER et les lignes de cars interurbains. Par ailleurs, du 15 au 22 septembre, les cars régionaux seront gratuits pour tous (sous certaines modalités consultables sur le site http://transports.nouvelle-aquitaine.fr.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : région Nouvelle Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
2606
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !