Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Travaux d'été sur la piste de l'aéroport Bordeaux-Mérignac et nouvelle trajectoire des avions nécessaire mais gênante pour les riverains

27/07/2011 |

Atterrissage à l'aéroport de Bordeaux Mérignac

Depuis le début de l'été, le 27 juin précisément, les habitants de l'est et de l'ouest de l'agglomération bordelaise découvrent les joies d'avoir un couloir aérien au-dessus de la tête. La faute non pas à une nouvelle infrastructure surgit de nulle part dans l'agglomération, mais à des travaux d'une exceptionnelle importance sur la piste principale de l'aéroport de Bordeaux Mérignac. Celle-ci devenant impraticable, une nouvelle organisation du trafic aérien via la piste secondaire a été mise en place entraînant pendant la durée des travaux, une trajectoire des avions d'est en ouest. Ces désagréments auditifs devraient cesser le 21 août, date de la fin de ce chantier devenu nécessaire. Question de sécurité oblige.

Depuis 2008, dans le cadre du Schéma Directeur des infrastructures et du Balisage de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac, l'infrastructure aéroportuaire se rénove peu à peu : pistes, routes parallèles, balisage lumineux... Mais, c'est depuis ce 28 juin, et jusqu'au 21 août que se déroule la plus complexe et la plus importante étape de cette rénovation, la réfection de la piste principale. Des travaux en effet, indispensables en termes de sécurité et de conformité réglementaire. Quant au choix de la période estivale, les responsables de l'aéroport le justifie par la spécificité de la piste secondaire sur laquelle est basculée l'ensemble du trafic aérien. Plus courte, elle n'est pas dotée des mêmes équipements d'aide à l'atterrissage que la principale, et notamment en cas de conditions météorologiques de très faible visibilité, elle ne permet pas de traiter le trafic aérien. Faire des travaux en été permet donc de diminuer le risque de perturbation du trafic...

Piste et balisage entièrement remis à neuf
Au total, le projet comporte en fait cinq chantiers plus ou moins concomitants, qui pourront mobiliser jusqu'à 200 personnes sur le site. Sur cette piste principale, seront donc remis à neuf : les chaussées et accotements, les enrobés, l'assainissement avec le remplacement des canalisations d'eaux pluviales, le balisage et balisage lumineux, l'énergie, avec la mise en place d'une nouvelle source de secours adaptée aux atterrissages par très mauvaises conditions de visibilité ; et enfin, est également prévu le remplacement du système de contrôle commande et de supervision. Sur cette piste de 3.1 km de long sur 60 mètres de large, accotements compris, les chiffres du chantier sont impressionnants : 210.000 m2 de rabotage, 800 feux de balisage à remplacer, 110 km de câbles, deux centrales mobiles d'enrobés sur place, 6 km de tranchées drainantes, 11 000 m3 de tranchées techniques, 80 km de fourreaux et 75 000 tonnes de matériaux bitumineux...

"Un avion toutes les 10-15 minutes en moyenne"
Sur une durée de huit semaines, dont une vingtaine de nuits de travaux, on n'est pas loin ici de la prouesse technique. Une prouesse synonyme d'un calme inhabituel pour les riverains de la piste principale, mais d'un désagrément important pour les habitants de la zone fortement urbanisée de Bègles, Talence, Pessac, Mérignac et du nord de Villenave d'Ornon, qui se trouvent sous l'axe d'atterrissage de la piste secondaire, devenue principale le temps d'un été. Au décollage, c'est principalement, les habitants de Saint-Médard ou Saint-Jean d'Illac qui subissent les nouvelles nuisances. Pour Guillaume habitant de Villenave d'Ornon, témoigne : « le bruit est très pénible, d'autant que les passages sont fréquents. Il y a en moyenne un avion toute les dix-quinze minutes, avec une grosse période de pointe entre 16h et 20h, où la fréquence de passage s'établit plutôt à 5 minutes...». Si des actions de communication ont été mises en place par l'aéroport vers les communes situées sur les trajectoires des avions, il semble que certains riverains soient passés à travers les mailles de cette information...
Pour autant, il est encore temps de s'informer soit par le biais de sa mairie, soit sur un espace internet dédié à ces travaux : http://www.bordeaux.aeroport.fr/fr/info/travaux-sur-piste-principale. Mais, même informé, le seul conseil à suivre sera celui de prendre son mal en patience... au moins jusqu'au 21 août. Bonne nouvelle, les travaux pour l'instant respectent le planning initial.

Photo: APPA

Solène Méric

Plus d'infos: Site internet et un numéro vert :0 800 11 10 33 (gratuit depuis un poste fixe)

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
7293
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
GRANGER | 10/07/2014

Bonjour,
je trouve que le prétexte(?) des travaux importants affectant la piste principale devient bien récurrent ( cette piste n'a -t-elle pas été refaite complétement il n'y a pas si longtemps? N'y a-t-il pas , au moins en partie,un usage abusif et "en catimini" croissant par rapport aux règles officielles à respecter , dû à une surcharge estivale de trafic, dont on vante allégrement la croissance par ailleurs, sans que la région se dote des moyens nécessaires pour arrêter l'usage E-O ( serpent de mer de la seconde piste N-S ! )
Il faudra quand même que l'on m'explique comment des travaux sont compatibles, avec certains jours sinon tous le jours , un trafic E- O éparpillé dans la journée , ne représentant pas manifestement tous les vols en cours , qui utilisent donc bien aussi N-S ...malgré les supposés travaux contraignants. Il est d'ailleurs extrêmement curieux que ces travaux durent judicieusement comme part hasard le temps de la saison estivale.
Ce constat est peut-être infondé malgré les apparences contraires, je suis prêt à l'admettre ...mais le fait que le lien explicatif que vous donnez conduise à une page...inexistante ne lève pas le doute .
donc dans l'attente d'une éventuelle (?) réponse ou autre lien réel qui puisse convaincre,
sincères salutations

Solène Méric | 15/07/2014

Bonjour,
Cette article date du 27 JUILLET 2011 (date inscrite dans le bandeau en bas de la photo). Les travaux auxquels il se réfère ont donc eu lieu il y a deux ans, ce qui explique que le lien indiqué ne fonctionne plus. La bonne nouvelle étant que que si vous risquiez d'être affecté par les nuisances, vous devriez passer un été tranquille, aucun travaux n'étant annoncés sur les pistes pas plus que des modifications sur l'organisation du trafic. Cordialement, Solène Méric

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !