Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

  • 01/12/20 | En Haute-Vienne, Orano innove et se diversifie sur le bas carbone

    Lire

    Orano, est une multinationale spécialisée dans l’énergie et le nucléaire et porte également des sujets de médecine nucléaire. Pour cela, elle dispose d'un Centre d'Innovation en Métallurgie Extractive à Bessines-sur-Gartempe en Haute-Vienne. Elle cherche aussi à diversifier ses activités dans le domaine de la transition énergétique et des énergies bas carbone pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des activités humaines. Elle bénéficie à ces fins d’une subvention de la Région de 334 278 euros.

  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tribune Libre: La France périphérique encore plus délaissée?

19/02/2018 | Christian Broucaret et Alain Roux conseillers nationaux de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports réagissent au rapport Spinetta

Christian Broucaret

Par ses dysfonctionnements, le service public ferroviaire français suscite mécontentement des usagers, grogne des acteurs cheminots sous forme de grèves à répétition tout en générant un déficit annuel (3 milliards) et un endettement atteignant 45 milliards d'euros. Nul doute qu'un tel constat appelle le gouvernement à réfléchir et réagir.

Le rapport Spinetta dresse un constat sans concessions et présente des recommandations pour mieux satisfaire les besoins des usagers, assurer l'équilibre économique du secteur ferroviaire et le préparer à l'ouverture à la concurrence.

L'usager ne peut qu'approuver la volonté d'apurement de la dette ferroviaire, de la clarification des rôles entre ses différentes composantes (Mobilité, Réseau, Gares et Connexions, Fret) et de l'introduction de la concurrence (obligation européenne en 2023) sous forme de délégation, sur le modèle qui fait le succès des transports urbains.

En revanche deux propositions rencontrent une opposition ferme de la part des usagers :

- Mise en open access (services librement organisés) des services TGV et Intercités: le risque est grand que les opérateurs limitent leurs services aux liaisons les plus rentables.

La formule de franchises couplant lignes à fort trafic et lignes moins fréquentées paraît plus pertinente car laissant à l’Etat la maîtrise du dispositif.

- L'usager ne peut accepter la contraction de l'offre ferroviaire.

Le rapport désigne certaines lignes non rentables, alors que l'écart de compétitivité de l’opérateur est d'environ de 30 % par rapport aux normes du marché ? Alors que le faible nombre de fréquences sur certaines lignes agit comme un repoussoir à utiliser le train ? Quels seraient les trafics si les fréquences étaient plus nombreuses et le service plus fiable ? Mieux vaut commencer par régler ces questions avant de prendre des décisions irréversibles.

Selon le rapport, le chemin de fer n'est pertinent que sur quelques grandes lignes radiales et autour des métropoles alors que l’usager souhaite, avant tout, que le système ferroviaire constitue un réseau maillé qui desserve la plus grande partie du territoire. Les propositions du rapport Spinetta nous éloignent malheureusement de cet objectif en pénalisant encore un peu plus les territoires périphériques.

Christian Broucaret et Alain Roux
Par Christian Broucaret et Alain Roux

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
21602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !