aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/04/17 : Pascal Billat, le responsable de Debout la France en Dordogne depuis 2008 vient d'annoncer sa démission via les réseaux sociaux. Il ne supporte pas l'alliance "contre nature" entre son parti et le Front national. Il utilisera le vote blanc le 7 mai.

30/04/17 : Alerte préfecture - Orages violents attendus avec rafales de vent, averses, possibles chutes de grêle de 14h à 22h en Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Gers,2 Charentes, Dordogne, Corrèze, Creuse, Vienne, Hte Vienne, Deux Sèvres.

28/04/17 : Dans le cadre du «Mai de la Photo», le Musée de Gajac de Villeneuve/Lot met à l'honneur le photographe d’après-guerre, Jean Dieuzaide. Artisan, globe-trotter et publicitaire, il explora divers domaines de la photo et fut primé de nombreuses fois.

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/04/17 | Le conseiller régional Christophe Cathus délégué aux liaisons routières

    Lire

    Le Conseiller régional bergeracois Christophe Cathus devient délégué aux liaisons routières régionales. Les priorités de cette délégation sont ainsi données au maintien d'une qualité de service public répondant aux besoins des usagers, à la poursuite et à l'harmonisation de l'intervention publique régionale mais aussi à l'élaboration d'une convention Ter unique au 1er janvier 2019 et à celle du schéma régional de l'Intermodalité.

  • 29/04/17 | Le maire de Périgueux en appelle aux bénévoles pour le 2e tour

    Lire

    Compte tenu des déclarations faites par les partis traditionnels dont le candidat n’est pas présent au second tour, les sympathisants qui endossent habituellement le rôle d’assesseurs et de scrutateurs ne participeront pas à la tenue des bureaux de vote. Le maire de Périgueux lance un appel à tout électeur de la commune qui voudrait bien assurer cette mission le 7 mai dans l’un des 20 bureaux. Les électeurs tentés par cette expérience sont invités à se faire connaître avant le 3 mai au 05.53.02.82.40.

  • 29/04/17 | Le PS de Dordogne appelle à voter Macron

    Lire

    La Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste rappelle " avec gravité que l’abstention et le vote blanc ou nul n’auront d’autre conséquence que d’aggraver le score de la candidate de l’extrême-droite, voire de la porter au pouvoir. Au-delà des divergences existant vis-à-vis du projet porté par le candidat d' "En Marche", il n’y a d’autre attitude responsable que de faire barrage au Front National. C’est pourquoi le PS de la Dordogne appelle sans réserve les Périgourdins à se mobiliser le 7 mai contre la candidate du F.N en votant massivement pour Emmanuel Macron.

  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Tribune libre. Formation: Uber et Pauper en embuscade

16/10/2016 | L'inquiétude gagne face à l'ouverture, pour ne pas dire l'explosion du marché de la formation professionnelle

Michel Férillot - Président d'INSUP FORMATION

Jamais les besoins en formation professionnelle n’ont été aussi prégnants ni peut être aussi bien pris en compte tant par les pouvoirs publics, les entreprises que les organismes de formation. La situation des publics en difficulté, l’accès aux savoirs de bases, les exigences en compétences professionnelles font l’objet de dispositifs, programmes et financements conséquents. Même si les collectivités sont aujourd’hui financièrement contraintes les efforts que les Régions consentent sont importants, bien ciblés et réalistes, en adéquation progressive avec les nécessités économiques. En Nouvelle Aquitaine tout particulièrement cette compétence phare est notablement dotée et organisée.

Par ailleurs les organismes de Formations sous la pression eux aussi des entreprises adaptent de mieux en mieux leur offre pour plus d’efficacité. La diversité, la professionnalisation et la proximité aux entreprises ont permis cette adaptabilité et cette qualité grandissante des prestations proposées.

Si l’on ajoute que le nombre de jeunes à former et de chômeurs en souffrance ne cesse d’augmenter, que les entreprises sont confrontées un besoin criant de main d’œuvre à adapter comment ne pas conclure à, si ce n’est un nouvel âge d’or de la Formation professionnelle, du moins à un moment privilégié.

Las, ce serait rêver d’un monde bienveillant, échappant aux appétits non contrôlés des tenants d’une économie libérale non complexée.

Un : la formation professionnelle représente un marché alléchant, deux : les prescripteurs publics ou privés sont exigeants d’où un challenge excitant, trois : les méthodes enseignées par nos brillantes Ecoles de Commerce et l’Université fournissent toutes les armes pour tenter l’aventure.

Avec de remarquables outils de management et de modèles économiques sans pitié le paysage est sur le point d’exploser

La formule est assez simple : pas de personnels encombrants (on recrute en fonction des marchés gagnés) pas de charges plombantes (locations de locaux au moment venu) utilisation habile du numérique donnant une image de modernité absolue.

Que faire dans ces conditions des organismes qui ont, au fil des années, recruté en CDI et qui, pour réponde aux incitations des donneurs d’ordre, offrent des lieux de proximité au plus près des publics et des bassins d’emploi ?

Ainsi deux conséquences concrètes sont observées : disparition massives d’organismes d'encadrement et baisse drastique des rémunérations des formateurs pour alléger les charges.

A l’ «  Uberisation » s’ajoute la « paupérisation » d’une profession qui par ailleurs requière chaque jour plus d’exigence en matière d’expérience et de niveau pour le recrutement.

Cette situation paradoxale et choquante inquiète ceux qui, parmi les donneurs d’ordre, sont au fait de la complexité des tâches à accomplir et qui se soucient de la réussite des programmes de formation.

En revanche on est frappé par cette sorte de cécité de certains commanditaires qui se félicitent d’avoir fait baisser les prix, d’économiser les finances publiques sans se rendre compte du jeu de dupes d’une telle politique de l’autruche.

Pourtant le choix d’une SIEG dans l’ex région de Poitou-Charentes avait apporté un beau début de réponse : les organismes voulant concourir aux appels d’offre devaient préalablement remplir un certain nombre de conditions parmi lesquelles certains critères de gestion évitaient la ruée des vautours sur les programmes régionaux.

Si au niveau, justement des régions, le dialogue reste ouvert pour endiguer ces OPA hostiles, l’exemple en ce domaine doit aussi venir de plus haut !

Ce n’est pas sur un champ de ruine qu’on structurera un bon réseau d’organismes de formation professionnelle.

 

 

Michel Férillot - Président d'INSUP FORMATION
Par Michel Férillot - Président d'INSUP FORMATION

Crédit Photo : Michel Férillot

Partager sur Facebook
Vu par vous
3586
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !