30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

  • 30/09/22 | Des ateliers pour orienter les entreprises vers la silver-économie

    Lire

    L’Agence de Développement et d’Innovation et le Gérontopôle impulse des opportunités de développement des entreprises et des territoires en lien avec le bien-vieillir. Plusieurs événements sont organisés. Un atelier à Angoulême, pour présenter les opportunités offertes par la silver économie et les clefs d’accès à ce marché. Quatre ateliers d’exploration des projets et financements européens à Limoges le 13 octobre, Ustaritz le 10 novembre, Bordeaux le 22 novembre et Poitiers le 6 décembre. gerontopole-na.fr

  • 30/09/22 | Le tourisme fluvial se développe le long du fleuve Charente

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Charente-Maritime développe le tourisme fluvial et fluvestre du fleuve Charente. La politique fluviale du Département est en lien direct avec la Flow Vélo afin de développer une destination « Vallée de la Charente ». D'ici 2026, il va donc reconstruire ou réhabiliter les appontements anciens. Au total, 5 pontons fixes vont être construits ou réhabilités ainsi que 4 pontons flottants.

  • 29/09/22 | Emmanuel Macron attendu à Pau pour inaugurer le Foirail

    Lire

    Le Président de la République sera à Pau ce vendredi 30 septembre, pour l’inauguration du Foirail, centre culturel dédié au cinéma Art et Essai, à la musique et au spectacle vivant. La rénovation de l'ancien marché des années soixante s’inscrit dans le plan « Action Cœur de Ville », qui renforce l’attractivité des villes moyennes. Doté de 5 milliards d’euros, ce plan accompagne 6 000 actions en faveur du développement économique, de la culture, de la mobilité et également la rénovation de 80 000 logements dans 234 communes.

  • 29/09/22 | Un job dating alternance à la CCI 87 le 7 octobre

    Lire

    La Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Vienne, organise, le 7 octobre de 9h à 12h30 un job dating consacré à l’alternance. Le but est de faire matcher les besoins des entreprises (il y en a encore) aux profils de candidats qui pourront échanger à la CCI. En Nouvelle-Aquitaine, 71 000 nouveaux contrats ont été signés, en hausse de 34 % par rapport à 2020. Venez avec votre CV et vos offres d'emplois !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tribune Libre - LGV GPSO : Manipulations et conflits d’intérêt pour la mettre sur les rails

16/02/2022 | Pierre Recarte est vice-président du CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement)

Pierre Recarte - vice président du CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement)

La LGV, ce projet récemment réactivé, avance à marche forcée en s’assurant du soutien de certaines instances clefs et en contraignant les collectivités territoriales à voter son financement dans « l’urgence ».

Un Conseil d’Orientation des Infrastructures (COI) aux ordres

En mars 2021, le COI est « remanié ». On se sépare des personnes gênantes : Karima Delli (EELV) auparavant membre à part entière est désormais « invitée permanente », deux élus « verts » disparaissent et ne sont pas remplacés. A l’inverse, y fait son entrée un défenseur du projet, Jean-François Portarrieu, de Toulouse Métropole, député de Haute-Garonne. Rassurons-nous : Bruno Cavagné reste vice-président du COI, il est aussi président de la Fédération nationale des travaux publics, dans laquelle Vinci, Bouygues et Eiffage se partagent les vice-présidences !

Cette instance consultative recommandait en 2017 de « réinterroger à plus longue échéance l’opportunité de la ligne nouvelle Bordeaux-Dax » car il n’y avait pas de risque de saturation par le fret avant « un horizon lointain » et une ligne modernisée permettrait « d’obtenir quasiment les mêmes bénéfices qu’une ligne nouvelle à un coût bien moindre. »

En novembre 2021, le COI rencontrait à Bordeaux les représentants de l’Etat, des élus régionaux et bordelais pour un bilan d’étape. Selon Guy Kauffmann, directeur du projet GPSO, cette réunion avait surtout pour objet de « demander au COI de prendre en compte le projet de manière continue, sans rupture en différentes phases, pour une réalisation dans un délai plus resserré que celui préconisé par le COI en 2018. »

Le 14 janvier, le COI rencontrait le préfet coordinateur du GPSO. Il remettra en février « un rapport d’étape sur la programmation » [de la construction des deux lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax NDLR] mais le rapport final sera rendu public fin 2022. Un vrai problème de transparence démocratique.

 

Un fauteuil pour Rousset et un saut à Bruxelles

Le secrétariat général pour l’investissement (SGPI), nouvelle dénomination du CGI qui avait expertisé la LGV, devra aussi expertiser la future société (EPL) chargée de piloter le projet. En janvier 2021, Alain Rousset a été nommé par le Premier Ministre dans le conseil de surveillance comme « personnalité qualifiée ». Il est entouré de proches : Christelle Dubos, députée de la Gironde,Claude Nougein, sénateur de la Corrèze,Alain Chatillon, sénateur de la Haute-Garonne. Une façon de contrôler cette administration !

Le Président de Région s’est rendu à Bruxelles, le 1er février 2022, pour demander à l’Europe une participation plus importante sur la section Bordeaux-Dax (30% au lieu de 20% pris initialement pour « hypothèse »). Problème de bouclage du budget ? L’Europe augmentera-t-elle sa participation qui n’a été en moyenne que de 7,5% pour les LGV en France1 ?

 

Des collectivités en otage

Le 7 février, la région a voté un plan de financement modifié pour combler un trou de 225,6M€, sans saisir la commission transports. Les documents ont été transmis aux élus régionaux la veille et non 12 jours avant le vote ! Tout ceci est-il légal ? La participation de Bordeaux Métropole engagé à hauteur de 865,2 M€ est ramenée à 505,7 M€ dans le nouveau plan sans nouvelle délibération de cette collectivité.

Le conseil départemental 64 figure pour 100M€ dans le nouveau plan alors qu’il s’était engagé pour 54M€ pour le projet et 16M€ pour la rénovation des lignes! Il avait conditionné sa participation « à un engagement financier de toutes les collectivités concernées ». Or, trois sont défaillantes2et sa participation est maintenue !

Toutes les collectivités n’ont pas voté ce nouveau plan !

Dans l’urgence, elles s’étaient prononcées, en fin d’année 2021, sur un plan de financement de la LGV vers Toulouse et Dax. Au moment du vote, elles ne pouvaient connaître le montant exact de leur contribution. En effet, celui-ci dépendra du coût final de l’investissement qui n’est qu’une estimation, des frais financiers évalués à 10%, des frais de gestion de l’EPL, non évalués, de l’insuffisance probable des recettes fiscales et des subventions européennes estimées à 20% du coût par « hypothèse ». De plus, les collectivités étant solidaires, elles devront supporter les défaillances de certaines d’entre elles. Quels risques pris par nos élus et quelles charges pour les contribuables !

Alors que le plan de financement est bouclé, Alain Rousset continue à faire les poches. La Charente et la Charente-Maritime proposent « spontanément » de participer au financement alors qu’elles ne sont pas concernées. Quelles contreparties recevront-elles ?

En revanche, SNCF Réseau ne s’engage pas financièrement pour le moment, il attend les avant-projets détaillés !

Quant à Alain Rousset, il trace son chemin...

 

 

1 Source : Cour européenne des comptes.
2 « Grand Dax », conseil départemental du Lot et Garonne, communauté d’agglomération Pays basque.

Pierre Recarte, vice-président du CADE
Par Pierre Recarte, vice-président du CADE

Crédit Photo : PR

Partager sur Facebook
Vu par vous
14179
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Legros | 21/02/2022

Très bon résumé des dégâts potentiels sur les finances locales d'une obsession maladive d'un vieil élu qui se rêvait ministre et qui ne fut que pseudo-Duc d'Aquitaine. Rappelons encore une fois que le financement de ce type d'infrastructure n'est pas dans les attributions des collectivités locales.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !