18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | "Tribunes de la presse 2013: Nadia Khiari donne sa langue au chat"

20/10/2013 | "Wallis from Tunis", le chat de la dessinatrice tunisienne n'a pas sa langue dans la poche, bien au contraire.

Tribunes de la presse 2013- Nadia Khiari dénonce la presse de partis en Tunisie

Ce vendredi 18 octobre, deuxième jour des Tribunes de la Presse “Le journalisme dans tous ses états: manipulation et censure: quoi de neuf” organisées à Bordeaux, la dessinatrice et humoriste tunisienne Nadia Khiari a accepté de témoigner sur la censure en Tunisie toujours présente malgré la Révolution du Jasmin de 2011.

Nadia Khiari avait un chat, Wallis. Elle aimait le dessiner, le faire parler, raconter des histoires de chats. Elle publiait parfois ses dessins sur facebook ou twitter pour les faire partager à sa famille et ses amis. Wallis ne parlait pourtant jamais de politique. La révolution tunisienne le fit changer d'avis.

Le 13 janvier 2011, Ben Ali prononçait sans le savoir son dernier discours politique. Il promettait la liberté d'expression, faisait des compromis, disait qu'il avait compris le peuple. Assise dans son canapé, devant sa télévision, Nadia a dessiné un chat, l'air goguenard, regardant de haut les souris en leur promettant du pain. La carrière de la dessinatrice était lancée. Le lendemain, la liberté d'expression était totale, dans la presse, sur internet, sur les réseaux sociaux, on pouvait tout dire, tout était permis. Les tunisiens ne craignaient plus d'avoir des portables, d'exprimer leurs opinions en public, ils ne chuchotaient plus mais s'affirmaient.  La page "error not found 404" ne s'affichait plus sur internet, les sites étaient tous accessibles.  

Les espoirs du jasmin ont pourtant vite fané.En octobre 2011, les nouvelles élections amènent les islamistes au pouvoir. La troika dirigée par Ennhada s'engage alors à faire taire ceux qui avaient retrouvé la parole. Tous les opposants sont traités de mécréants, les journalistes et médias humiliés. Des policiers sont même nommés à la tête de groupes de presse. Les nouveaux alliés politiques prônent la désinformation et la propagande. Critiquer l'Ennhada, parti religieux au pouvoir revient à blasphémer. L'autocensure augmente, on n'ose plus, de peur d'être emprisonné. C'est ce qui est arrivé au rappeur Wel el 15 condamné à 21 mois de prison par contumace en août 2013 à cause de sa chanson "Les policiers sont des chiens". Le chanteur est depuis en cavale. Ainsi, la Tunisie arrive à la 138 ème place du classement de "Reporters sans frontières" sur la liberté d'expression et a donc perdu quatre places depuis la Révolution du Jasmin. Elle se retrouve derrière la Lybie et même l'Ethiopie.

Nadia Khiari se bat pour la liberté d'expression mais lui trouve aussi des limites. Selon la dessinatrice, rien ne sert de provoquer par plaisir de provoquer. Les vrais ennemis sont les "Barbus", les extrémistes qui musèlent le peuple et ne voient la femme que comme "la complémentarité de l'homme" et non pas leur égale. L'humoriste vise ici les caricatures de Mahomet qui ont blessé toute la communauté musulmane dans un contexte sensible, peu de temps après le tollé déclenché par le film "L'innocence des musulmans". Critiquer pour dénoncer oui, mais toujours dans le respect du peuple, des croyances et des idées.

Nadia Khiari, la Marjane Satrapi de Tunisie est inquiète mais confiante en l'avenir. Elle croit en un pays où un jour les médias pourront s'exprimer librement et continuera jusque là de faire parler son chat. 

 

Ombeline de Fournoux
Par Ombeline de Fournoux

Crédit Photo : Tribunes de la Presse- Tous droits réservés

Partager sur Facebook
Vu par vous
737
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !