Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/21 | Bordeaux Métropole : les travaux de l'extension du tram A en vue

    Lire

    Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, a fait le point sur le prolongement attendu de la ligne de tram A vers l’aéroport. Prévue pour septembre 2022, elle fera 5 kms et desservira 5 nouvelles stations à partir du carrefour des Quatre Chemins à Mérignac, pour rejoindre l’aéroport. La liaison entre la place Pey-Berland et l’aéroport se fera en 35 minutes. Cet investissement de 90 millions d’euros est financé par Bordeaux Métropole. La phase de travaux de construction de la plateforme du tram commencera le 25 janvier. Ce prolongement s’accompagne d’une végétalisation tout le long du tracé.

  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tribunes de la Presse : l’Europe, une utopie pas si périmée

15/11/2019 | Dans le cadre des neuvièmes Tribunes de la Presse, un débat sur « L’Europe, une utopie périmée » était organisé au TNBA ce vendredi 15 novembre.

Les Intervenants du débat, Elie Barnavi, Marion Van Renterghem et Bernard Guetta

Histoire, construction européenne, souveraineté des États, Brexit, montée des nationalismes et ralentissement des europhobes. Tous ces sujets soutenant ou remettant en question la légitimité de l’Union Européenne ont été passés au crible lors de ce débat. Si l’intitulé semble pessimiste, le discours des trois intervenants l’est beaucoup moins. Ainsi, le journaliste et député européen Bernard Guetta, l’historien israélien Elie Barnavi et la journaliste Marion Van Renterghem ont tous les trois livré témoignages et éclairages sur l’Europe d’aujourd’hui et de demain avant d’échanger avec les spectateurs.

«L’Europe n’est pas une utopie périmée, c’est une construction en devenir». C’est par ces mots que Marion Van Renterghem a ouvert le débat sur l’utopie européenne, organisé dans le cadre des Tribunes de la Presse. En effet, cette entité, née à la fin des années 50 au sortir de deux guerres meurtrières, fut créée avant tout pour garantir la paix et rassembler les États-membres autour d’une même table pour mettre en place une gouvernance commune. Pourtant, les premiers traits de cette Europe unie remontent plus loin et différentes ébauches ont traversé les siècles. « Le premier plan de l’Europe unie remonte au XIV° siècle, indique l’historien Élie Barnavi. Cette Europe a en effet été une utopie pendant des siècles, mais se posait à chaque fois le problème du modèle de gouvernance ». D’après l’historien, deux scénarios ont été évoqués : le principe de l’État-modèle – un Empire, constitué autour d’une seule nation – ou le plan de l’État-nation, principe contemporain où l’institution est représentée par chaque pays.

 

Les nationalismes europhobes en recul

Si l’Europe a été menacée par les mouvements nationalistes europhobes, qui ont pris de l’envergure dans les années 2000, Bernard Guetta affirme qu’elle l’est moins depuis 2016 et le vote du Brexit au Royaume-Uni. Le député européen énonce un fait connu : « Plusieurs gouvernements au sein de l’Union Européenne en rejettent les valeurs fondatrices, je pense notamment à la Pologne et à la Hongrie. Mais leurs partisans ne veulent pas forcément en sortir ». Pour le journaliste, une raison justifie ce refroidissement des esprits : les pays quittant l’Union auraient une croissance nettement inférieure. Au delà du point de vue économique, le côté politique est également à prendre en compte : « L’extrême droite est en pleine renaissance dans les anciennes démocraties, reprend Bernard Guetta. Ceux qui, il y a un ou deux ans, appelaient à quitter l’UE, comme Mme Le Pen, changent d’avis aujourd’hui. Ils ont peur de faire fuir les électeurs. Le Brexit le montre : ce n’est pas si avantageux d’être hors de l’UE ».

 

Des efforts à faire, mais « l’Europe reste remarquable »

Dans un monde où seules les grandes puissances s’expriment, l’Europe a encore des progrès à faire. Pour Marion Van Renterghem, « l’UE a mal géré la crise financière de 2008, elle a étouffé les grecs par l’austérité, elle s’est montrée impuissante face au phénomène migratoire, c’est important de reconnaître ses échecs pour ensuite faire plus et mieux ». Pour la journaliste, le meilleur moyen de conserver la souveraineté nationale, « c’est au cœur de l’Union Européenne », seule entité capable de rivaliser face aux États-Unis et à la Chine. Autre effort à faire, selon Elie Barnavi : mettre un terme à l’Europe dite ‘à la carte’. « Si chacun joue selon ses règles, cela ne peut pas marcher », ajoute l’historien.

Néanmoins, malgré ses travers, l’Europe reste remarquable, et sur ce point, les trois intervenants sont unanimes. Bernard Guetta y voit une seule nation, parlant une vingtaine de langues et partageant 2000 ans d’histoire. Pour Elie Barnavi, « même si l’Europe ne change pas, elle tiendra parce que ses habitants y tiennent ». L’historien israélien conclut ce débat en citant Montesquieu, presque visionnaire, dans ses Réflexions sur la monarchie universelle en Europe (1727) : « L’Europe n’est plus qu’une nation composée de plusieurs, la France et l’Angleterre ont besoin de l’opulence de la Pologne et de la Moscovie, comme une de leurs province a besoin des autres[...] ».

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4389
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !