Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/10/20 | La Région renforce son soutien à un réseau de recherche en cancérologie

    Lire

    Le réseau de recherche en cancérologie Oncosphère a été lancé en 2018 à Bordeaux. Il rassemble l'Université de Bordeaux, le CHU, l'institut Bergonié, l'Inserm et le CNRS. L'objectif du réseau Oncosphère est de fédérer les acteurs de la recherche sur le cancer éparpillés sur tout le territoire néo-aquitain. Le Conseil Régional, qui a déjà soutenu le réseau Oncosphère à son lancement en 2018, vient de voter une aide de 400 000 euros attribuée à l'Inserm, à Bordeaux

  • 31/10/20 | La Rochelle : les services de la collectivité sont maintenus

    Lire

    Dans la lignée des annonces gouvernementales, les services publics seront maintenus à La Rochelle pendant le confinement: les accueils des mairies, de l'Agglomération, des services d’urbanisme, de l’état civil, des déchetteries, ou encore de la Police municipale, resteront ouverts aux horaires habituels. Le transport public sera également maintenu normalement. Les médiathèques, les musées, le conservatoire de musique et danse, ainsi que les salles de spectacles fermeront dès ce vendredi.

  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trois questions à Michelle Laurissergues, responsable éditoriale d'Educavox

19/06/2019 | Depuis dix ans, les forums d'Educavox répondent à une envie de dialogue vis-à-vis du numérique. Quels besoins et quelles solutions proposent ce média citoyen ?

forum educavox 2019

Au-delà des forums organisés en lien avec l'An@é, Educavox établit en amont des liens avec tous les acteurs que le numérique agrège. Innovations, analyses, ressources, et rencontres sur le terrain, le numérique, ses bienfaits mais surtout son impact sur l'éducation et la société y sont décryptés. D'abord enseignante puis directrice du Centre départemental de Documentation Pédagogique en Lot-et-Garonne, futur CANOPE ; Michelle Laurissergues est à la présidence de l'An@é lors de la création du site Educavox. Elle y siège aujourd'hui comme responsable éditoriale.

@qui ! : Quelle place le numérique prend-il au sein de l'éducation et de la société en général ? 

Michelle Laurissergues : Aujourd'hui, le smartphone est totalement indispensable : nous nous en servons tout le temps, il est utile vis-à-vis de nombre de facettes de la vie quotidienne mais parfois, il fait écran aux relations humaines. Il arrive que certains parents, quand ils sont avec leurs enfants, jettent les yeux sur leur téléphone lors de moments passés ensemble et un voile se pose entre le regard de l'adulte et celui de l'enfant. Je suis grand-mère et accompagne mon petit-fils au judo. En regardant autour de moi, j'ai remarqué que tous les parents, sans exception, avaient les yeux rivés sur leur portable. Les gens ne vivent plus le moment présent. Il n'est plus possible de rester tout seul ou dans l'attente sans consulter son smartphone. C'est une addiction qui montre l'aspect hyper angoissé et solitaire de cette société et, en même temps, il y a une sur-exposition de soi-même et de ses communautés de pensées. Quand ces outils numériques sont arrivés, la pédagogie n'a pas changé : c'est une autre culture qui s'est imposée, un autre paradigme, une autre manière de fonctionner et ce, dans chaque secteur de la société mais aussi ensemble, au sein de cette dernière. 

@ ! : Comment les rencontres que propose Educavox répondent-elles à ce besoin de convergence ? 

M. L. : Les forums Educavox existent depuis dix ans et sont des marqueurs de l'évolution de cette société. Nous avons tous, à un moment, la même actualité vis-à-vis du numérique. Il est donc important que l'on se retrouve tous pour échanger. L'intérêt est là et s'exprimer autour de ces questions est important. La preuve en est car même à la pause déjeuner le débat continue. L'ouverture de cette parole et le besoin d'ouvrir le débat c'est ce à quoi a également répondu "tous en scène" l'année dernière, un focus sur l'actualité de notre société. Nous avons évoqué tout ce qui fonctionne quand la coordination se met en place, de l'éco-construction au co-voiturage, en passant par les start-up et les lieux de médiation... Nous nous sommes rendus compte que les fake news qui sont de plus en plus présentes, la multiplication problématique des données qui nous sont volées et tout ce qui relève de l'intelligence artificielle et de la robotique posent des questions sur les risques que l'humanité encourt à cause de ces technologies. Lors de cette édition, la problématique liée à l'éthique s'est alors posée. Nous avons donc fait venir des gens des secteurs concernés où ces technologies interviennent fortement mais aussi des personnes de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), des ressources d'éducation, des ressources institutionnelles... Il faut ouvrir la parole sur la complexité du monde d'aujourd'hui et retrouver un lien social vis-à-vis de ces questions. 

@ ! : Quelles solutions sont mises en place par le biais d'Educavox pour aller plus loin sur ces questions ? 

M. L. : Nous sommes allés faire un reportage dans une mission locale à l'autre bout du Médoc et les maires ruraux que nous avons rencontrés nous disaient être sollicités par les gens mais ne pas savoir comment les accompagner, les aider à gérer leurs données... C'est une vraie question politique car ceux sont eux les décisionnaires sur ces questions. Mais à l'échelle de la Région ou celle du Ministère de l'Education et même à l'international, des solutions se mettent en place. Il y a cependant une porosité entre l'école et la société qui demande plus de professionnalisation : l'enseignant se doit de connaître, anticiper, manier les outils et proposer des actions plus interactives car les enfants y sont habitués et surtout, il est fondamental de s'ouvrir aux parents d'élèves. Même si le téléphone est éteint à l'école, il ne l'est pas en dehors et alors, comment gérer l'impact de la parentalité ? Le problème semble être l'outil mais au final, c'est la manière dont on va l'utiliser qui importe. Certains établissements ne parlent pas de numérique et pourtant il est présent entre les mains de chaque enfant. Le forum est un lieu de rencontres et d'échange où les pensées s'affinent au contact de l'autre et il est intéressant d'avoir ce présentiel avec des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles. Le site d'Educavox, relate ces discussions, il y a des reportages dans les établissements scolaires avec aussi un regard d'enseignant, des brèves sur les nouveautés, des analyses, des conférences, des outils pour aller au-delà de ces ressources. Educavox agrège tous les acteurs de l'éducation et toutes les questions posées font partie d'un écosytème. Un fil est tiré et toute la pelote vient avec et elle est d'une grande complexité et, pour la dénouer, on ne peut qu'avancer ensemble. 

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
3528
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !