Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Ratification au rabais par l'assemblée nationale du CETA liant l'UE et le Canada : 266 voix pour 213 contre ; abstention de 52 députés LREM et 6 MODEM et 479 suffrages exprimés sur 553 votants.

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trois questions à Michelle Laurissergues, responsable éditoriale d'Educavox

19/06/2019 | Depuis dix ans, les forums d'Educavox répondent à une envie de dialogue vis-à-vis du numérique. Quels besoins et quelles solutions proposent ce média citoyen ?

forum educavox 2019

Au-delà des forums organisés en lien avec l'An@é, Educavox établit en amont des liens avec tous les acteurs que le numérique agrège. Innovations, analyses, ressources, et rencontres sur le terrain, le numérique, ses bienfaits mais surtout son impact sur l'éducation et la société y sont décryptés. D'abord enseignante puis directrice du Centre départemental de Documentation Pédagogique en Lot-et-Garonne, futur CANOPE ; Michelle Laurissergues est à la présidence de l'An@é lors de la création du site Educavox. Elle y siège aujourd'hui comme responsable éditoriale.

@qui ! : Quelle place le numérique prend-il au sein de l'éducation et de la société en général ? 

Michelle Laurissergues : Aujourd'hui, le smartphone est totalement indispensable : nous nous en servons tout le temps, il est utile vis-à-vis de nombre de facettes de la vie quotidienne mais parfois, il fait écran aux relations humaines. Il arrive que certains parents, quand ils sont avec leurs enfants, jettent les yeux sur leur téléphone lors de moments passés ensemble et un voile se pose entre le regard de l'adulte et celui de l'enfant. Je suis grand-mère et accompagne mon petit-fils au judo. En regardant autour de moi, j'ai remarqué que tous les parents, sans exception, avaient les yeux rivés sur leur portable. Les gens ne vivent plus le moment présent. Il n'est plus possible de rester tout seul ou dans l'attente sans consulter son smartphone. C'est une addiction qui montre l'aspect hyper angoissé et solitaire de cette société et, en même temps, il y a une sur-exposition de soi-même et de ses communautés de pensées. Quand ces outils numériques sont arrivés, la pédagogie n'a pas changé : c'est une autre culture qui s'est imposée, un autre paradigme, une autre manière de fonctionner et ce, dans chaque secteur de la société mais aussi ensemble, au sein de cette dernière. 

@ ! : Comment les rencontres que propose Educavox répondent-elles à ce besoin de convergence ? 

M. L. : Les forums Educavox existent depuis dix ans et sont des marqueurs de l'évolution de cette société. Nous avons tous, à un moment, la même actualité vis-à-vis du numérique. Il est donc important que l'on se retrouve tous pour échanger. L'intérêt est là et s'exprimer autour de ces questions est important. La preuve en est car même à la pause déjeuner le débat continue. L'ouverture de cette parole et le besoin d'ouvrir le débat c'est ce à quoi a également répondu "tous en scène" l'année dernière, un focus sur l'actualité de notre société. Nous avons évoqué tout ce qui fonctionne quand la coordination se met en place, de l'éco-construction au co-voiturage, en passant par les start-up et les lieux de médiation... Nous nous sommes rendus compte que les fake news qui sont de plus en plus présentes, la multiplication problématique des données qui nous sont volées et tout ce qui relève de l'intelligence artificielle et de la robotique posent des questions sur les risques que l'humanité encourt à cause de ces technologies. Lors de cette édition, la problématique liée à l'éthique s'est alors posée. Nous avons donc fait venir des gens des secteurs concernés où ces technologies interviennent fortement mais aussi des personnes de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), des ressources d'éducation, des ressources institutionnelles... Il faut ouvrir la parole sur la complexité du monde d'aujourd'hui et retrouver un lien social vis-à-vis de ces questions. 

@ ! : Quelles solutions sont mises en place par le biais d'Educavox pour aller plus loin sur ces questions ? 

M. L. : Nous sommes allés faire un reportage dans une mission locale à l'autre bout du Médoc et les maires ruraux que nous avons rencontrés nous disaient être sollicités par les gens mais ne pas savoir comment les accompagner, les aider à gérer leurs données... C'est une vraie question politique car ceux sont eux les décisionnaires sur ces questions. Mais à l'échelle de la Région ou celle du Ministère de l'Education et même à l'international, des solutions se mettent en place. Il y a cependant une porosité entre l'école et la société qui demande plus de professionnalisation : l'enseignant se doit de connaître, anticiper, manier les outils et proposer des actions plus interactives car les enfants y sont habitués et surtout, il est fondamental de s'ouvrir aux parents d'élèves. Même si le téléphone est éteint à l'école, il ne l'est pas en dehors et alors, comment gérer l'impact de la parentalité ? Le problème semble être l'outil mais au final, c'est la manière dont on va l'utiliser qui importe. Certains établissements ne parlent pas de numérique et pourtant il est présent entre les mains de chaque enfant. Le forum est un lieu de rencontres et d'échange où les pensées s'affinent au contact de l'autre et il est intéressant d'avoir ce présentiel avec des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles. Le site d'Educavox, relate ces discussions, il y a des reportages dans les établissements scolaires avec aussi un regard d'enseignant, des brèves sur les nouveautés, des analyses, des conférences, des outils pour aller au-delà de ces ressources. Educavox agrège tous les acteurs de l'éducation et toutes les questions posées font partie d'un écosytème. Un fil est tiré et toute la pelote vient avec et elle est d'une grande complexité et, pour la dénouer, on ne peut qu'avancer ensemble. 

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
1219
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !