Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trois questions à Michelle Laurissergues, responsable éditoriale d'Educavox

19/06/2019 | Depuis dix ans, les forums d'Educavox répondent à une envie de dialogue vis-à-vis du numérique. Quels besoins et quelles solutions proposent ce média citoyen ?

forum educavox 2019

Au-delà des forums organisés en lien avec l'An@é, Educavox établit en amont des liens avec tous les acteurs que le numérique agrège. Innovations, analyses, ressources, et rencontres sur le terrain, le numérique, ses bienfaits mais surtout son impact sur l'éducation et la société y sont décryptés. D'abord enseignante puis directrice du Centre départemental de Documentation Pédagogique en Lot-et-Garonne, futur CANOPE ; Michelle Laurissergues est à la présidence de l'An@é lors de la création du site Educavox. Elle y siège aujourd'hui comme responsable éditoriale.

@qui ! : Quelle place le numérique prend-il au sein de l'éducation et de la société en général ? 

Michelle Laurissergues : Aujourd'hui, le smartphone est totalement indispensable : nous nous en servons tout le temps, il est utile vis-à-vis de nombre de facettes de la vie quotidienne mais parfois, il fait écran aux relations humaines. Il arrive que certains parents, quand ils sont avec leurs enfants, jettent les yeux sur leur téléphone lors de moments passés ensemble et un voile se pose entre le regard de l'adulte et celui de l'enfant. Je suis grand-mère et accompagne mon petit-fils au judo. En regardant autour de moi, j'ai remarqué que tous les parents, sans exception, avaient les yeux rivés sur leur portable. Les gens ne vivent plus le moment présent. Il n'est plus possible de rester tout seul ou dans l'attente sans consulter son smartphone. C'est une addiction qui montre l'aspect hyper angoissé et solitaire de cette société et, en même temps, il y a une sur-exposition de soi-même et de ses communautés de pensées. Quand ces outils numériques sont arrivés, la pédagogie n'a pas changé : c'est une autre culture qui s'est imposée, un autre paradigme, une autre manière de fonctionner et ce, dans chaque secteur de la société mais aussi ensemble, au sein de cette dernière. 

@ ! : Comment les rencontres que propose Educavox répondent-elles à ce besoin de convergence ? 

M. L. : Les forums Educavox existent depuis dix ans et sont des marqueurs de l'évolution de cette société. Nous avons tous, à un moment, la même actualité vis-à-vis du numérique. Il est donc important que l'on se retrouve tous pour échanger. L'intérêt est là et s'exprimer autour de ces questions est important. La preuve en est car même à la pause déjeuner le débat continue. L'ouverture de cette parole et le besoin d'ouvrir le débat c'est ce à quoi a également répondu "tous en scène" l'année dernière, un focus sur l'actualité de notre société. Nous avons évoqué tout ce qui fonctionne quand la coordination se met en place, de l'éco-construction au co-voiturage, en passant par les start-up et les lieux de médiation... Nous nous sommes rendus compte que les fake news qui sont de plus en plus présentes, la multiplication problématique des données qui nous sont volées et tout ce qui relève de l'intelligence artificielle et de la robotique posent des questions sur les risques que l'humanité encourt à cause de ces technologies. Lors de cette édition, la problématique liée à l'éthique s'est alors posée. Nous avons donc fait venir des gens des secteurs concernés où ces technologies interviennent fortement mais aussi des personnes de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), des ressources d'éducation, des ressources institutionnelles... Il faut ouvrir la parole sur la complexité du monde d'aujourd'hui et retrouver un lien social vis-à-vis de ces questions. 

@ ! : Quelles solutions sont mises en place par le biais d'Educavox pour aller plus loin sur ces questions ? 

M. L. : Nous sommes allés faire un reportage dans une mission locale à l'autre bout du Médoc et les maires ruraux que nous avons rencontrés nous disaient être sollicités par les gens mais ne pas savoir comment les accompagner, les aider à gérer leurs données... C'est une vraie question politique car ceux sont eux les décisionnaires sur ces questions. Mais à l'échelle de la Région ou celle du Ministère de l'Education et même à l'international, des solutions se mettent en place. Il y a cependant une porosité entre l'école et la société qui demande plus de professionnalisation : l'enseignant se doit de connaître, anticiper, manier les outils et proposer des actions plus interactives car les enfants y sont habitués et surtout, il est fondamental de s'ouvrir aux parents d'élèves. Même si le téléphone est éteint à l'école, il ne l'est pas en dehors et alors, comment gérer l'impact de la parentalité ? Le problème semble être l'outil mais au final, c'est la manière dont on va l'utiliser qui importe. Certains établissements ne parlent pas de numérique et pourtant il est présent entre les mains de chaque enfant. Le forum est un lieu de rencontres et d'échange où les pensées s'affinent au contact de l'autre et il est intéressant d'avoir ce présentiel avec des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles. Le site d'Educavox, relate ces discussions, il y a des reportages dans les établissements scolaires avec aussi un regard d'enseignant, des brèves sur les nouveautés, des analyses, des conférences, des outils pour aller au-delà de ces ressources. Educavox agrège tous les acteurs de l'éducation et toutes les questions posées font partie d'un écosytème. Un fil est tiré et toute la pelote vient avec et elle est d'une grande complexité et, pour la dénouer, on ne peut qu'avancer ensemble. 

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
3838
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !