03/10/22 : Le musée Bonnat-Helleu de Bayonne (7 000 œuvres) prête au musée des Beaux-Arts de Bilbao, sept esquisses de Pierre-Paul Rubens (1577-1640) qui témoignent de son processus créatif. Une exposition organisée jusqu'au 22 janvier 2023 à Bilbao.

03/10/22 : Prenez date! Le festival itinérant "Lettres du monde" revient parcourir la Nouvelle-Aquitaine du 17 au 27 novembre, avec une vingtaine d'invités: écrivains étrangers et français, traducteurs, éditeurs...+ d'info

30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/10/22 | Une filière locale de soja en développement

    Lire

    A Pamproux dans les Deux-Sèvres, Alicoop est spécialisée dans la fabrication d'aliments pour animaux de ferme. 4 de ses 5 usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Pour pallier à la forte dépendance de l'alimentation animale aux importations de soja provenant de zones déforestées, la société souhaite mettre en place de nouveaux produits à partir de productions locales en développant notamment une filière locale de soja. Elle va ainsi investir dans une ligne de trituration de soja et une ligne de micro-nutrition.

  • 03/10/22 | Trois événements à Limoges pour la nuit du droit le 4 octobre

    Lire

    Pour célébrer la nuit du droit, trois animations sont organisées à Limoges : un débat « Le crime en Limousin : fiction ou réalité, hier ou aujourd’hui, immersion dans les enquêtes locales » de 18h à 20h30 par la Cour d’appel (Inscriptions lanuitdudroit.calimoges@ justice.fr); une table ronde sur « La lenteur de la justice : vertu ou défaut ? » de 20h à 22h à la cité judiciaire (accès libre dans la limite des places) et « Le Droit : une force sans les armes » de 17h à 22h à la Maison de la Région.

  • 03/10/22 | Un taux de chômage de 6,5% historiquement bas

    Lire

    L’économie se porte plutôt bien en Nouvelle-Aquitaine, avec 36 000 emplois créés au cours de la dernière année, soit 110 000 depuis dix ans. Le taux de chômage est historiquement bas à 6,5%, plus bas qu'au plan national, alors que le contexte régional est à la croissance démographique. "Le défi à relever porte sur les tensions de recrutement qui touchent tous les secteurs," indique la préfète de région Fabienne Buccio.

  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trois questions à Michelle Laurissergues, responsable éditoriale d'Educavox

19/06/2019 | Depuis dix ans, les forums d'Educavox répondent à une envie de dialogue vis-à-vis du numérique. Quels besoins et quelles solutions proposent ce média citoyen ?

1

Au-delà des forums organisés en lien avec l'An@é, Educavox établit en amont des liens avec tous les acteurs que le numérique agrège. Innovations, analyses, ressources, et rencontres sur le terrain, le numérique, ses bienfaits mais surtout son impact sur l'éducation et la société y sont décryptés. D'abord enseignante puis directrice du Centre départemental de Documentation Pédagogique en Lot-et-Garonne, futur CANOPE ; Michelle Laurissergues est à la présidence de l'An@é lors de la création du site Educavox. Elle y siège aujourd'hui comme responsable éditoriale.

@qui ! : Quelle place le numérique prend-il au sein de l'éducation et de la société en général ? 

Michelle Laurissergues : Aujourd'hui, le smartphone est totalement indispensable : nous nous en servons tout le temps, il est utile vis-à-vis de nombre de facettes de la vie quotidienne mais parfois, il fait écran aux relations humaines. Il arrive que certains parents, quand ils sont avec leurs enfants, jettent les yeux sur leur téléphone lors de moments passés ensemble et un voile se pose entre le regard de l'adulte et celui de l'enfant. Je suis grand-mère et accompagne mon petit-fils au judo. En regardant autour de moi, j'ai remarqué que tous les parents, sans exception, avaient les yeux rivés sur leur portable. Les gens ne vivent plus le moment présent. Il n'est plus possible de rester tout seul ou dans l'attente sans consulter son smartphone. C'est une addiction qui montre l'aspect hyper angoissé et solitaire de cette société et, en même temps, il y a une sur-exposition de soi-même et de ses communautés de pensées. Quand ces outils numériques sont arrivés, la pédagogie n'a pas changé : c'est une autre culture qui s'est imposée, un autre paradigme, une autre manière de fonctionner et ce, dans chaque secteur de la société mais aussi ensemble, au sein de cette dernière. 

@ ! : Comment les rencontres que propose Educavox répondent-elles à ce besoin de convergence ? 

M. L. : Les forums Educavox existent depuis dix ans et sont des marqueurs de l'évolution de cette société. Nous avons tous, à un moment, la même actualité vis-à-vis du numérique. Il est donc important que l'on se retrouve tous pour échanger. L'intérêt est là et s'exprimer autour de ces questions est important. La preuve en est car même à la pause déjeuner le débat continue. L'ouverture de cette parole et le besoin d'ouvrir le débat c'est ce à quoi a également répondu "tous en scène" l'année dernière, un focus sur l'actualité de notre société. Nous avons évoqué tout ce qui fonctionne quand la coordination se met en place, de l'éco-construction au co-voiturage, en passant par les start-up et les lieux de médiation... Nous nous sommes rendus compte que les fake news qui sont de plus en plus présentes, la multiplication problématique des données qui nous sont volées et tout ce qui relève de l'intelligence artificielle et de la robotique posent des questions sur les risques que l'humanité encourt à cause de ces technologies. Lors de cette édition, la problématique liée à l'éthique s'est alors posée. Nous avons donc fait venir des gens des secteurs concernés où ces technologies interviennent fortement mais aussi des personnes de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), des ressources d'éducation, des ressources institutionnelles... Il faut ouvrir la parole sur la complexité du monde d'aujourd'hui et retrouver un lien social vis-à-vis de ces questions. 

@ ! : Quelles solutions sont mises en place par le biais d'Educavox pour aller plus loin sur ces questions ? 

M. L. : Nous sommes allés faire un reportage dans une mission locale à l'autre bout du Médoc et les maires ruraux que nous avons rencontrés nous disaient être sollicités par les gens mais ne pas savoir comment les accompagner, les aider à gérer leurs données... C'est une vraie question politique car ceux sont eux les décisionnaires sur ces questions. Mais à l'échelle de la Région ou celle du Ministère de l'Education et même à l'international, des solutions se mettent en place. Il y a cependant une porosité entre l'école et la société qui demande plus de professionnalisation : l'enseignant se doit de connaître, anticiper, manier les outils et proposer des actions plus interactives car les enfants y sont habitués et surtout, il est fondamental de s'ouvrir aux parents d'élèves. Même si le téléphone est éteint à l'école, il ne l'est pas en dehors et alors, comment gérer l'impact de la parentalité ? Le problème semble être l'outil mais au final, c'est la manière dont on va l'utiliser qui importe. Certains établissements ne parlent pas de numérique et pourtant il est présent entre les mains de chaque enfant. Le forum est un lieu de rencontres et d'échange où les pensées s'affinent au contact de l'autre et il est intéressant d'avoir ce présentiel avec des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles. Le site d'Educavox, relate ces discussions, il y a des reportages dans les établissements scolaires avec aussi un regard d'enseignant, des brèves sur les nouveautés, des analyses, des conférences, des outils pour aller au-delà de ces ressources. Educavox agrège tous les acteurs de l'éducation et toutes les questions posées font partie d'un écosytème. Un fil est tiré et toute la pelote vient avec et elle est d'une grande complexité et, pour la dénouer, on ne peut qu'avancer ensemble. 

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
6667
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !