Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Troubles Dys : l'association "Nos enfants différents" accompagne les familles

06/10/2020 | L'association Nos enfants différents, située à Sainte-Foy-la-Grande, sensibilise, informe sur les troubles neurodéveloppementaux tels que les TSA, TDAH, DY

Séance avec un ergothérapeute pour un enfant souffrant de troubles Dys

Dyscalculies, dyslexies, dysorthographies, dyspraxies, dysphasies, troubles de l'attention : ces troubles sont mal connus, parfois négligés. Les parents sont souvent démunis avec des enfants intelligents mais qui sont réputés maladroits, mauvais lecteurs et finalement en souffrance. Créée en 2017 à Sainte-Foy-la-Grande, l'association NED (nos enfants différents) assure un soutien à la parentalité pour les familles qui ont un ou deux enfants atteints de troubles neurodéveloppementaux tels que les TSA, TDAH, DYS et les accompagne dans les démarches administratives.

Chaque 10 octobre est l'occasion de mettre en lumière, les troubles Dys. Plusieurs manifestations sont organisées cette semaine. De quoi parle -t-on ? Les "troubles Dys" sont des troubles cognitifs spécifiques qui affectent le langage oral (dysphasie), le langage écrit (dyslexie/dysorthographie), la coordination du geste et les troubles visuo-spatiaux (dyspraxies/TAC) ou encore de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH). Il n'existe pas d'étude fiable permettant de quantifier les troubles DYS en France. On estime que 8 % de la population est touchée, soit 3 à 4 millions de personnes, enfants et adultes : 4 à 5 % des élèves d’une classe d’âge sont dyslexiques, 3% dyspraxiques et 2% sont dysphasiques. En médecine, ils font partie des Troubles du neuro-développement comme les syndrômes autistiques. Cette journée nationale du 10 octobre est l'occasion de mettre en lumière l'association "nos enfants différents" (NED) dont le siège est à Sainte-Foy la Grande (33). Elle organise ce samedi 10 octobre, un après-midi de sensibilisation et d'information à la médiathèque de Bergerac, à travers des ateliers. Il faut réserver.  L'association a été fondée par Vincent et Angélique Delage. "Nous sommes parents de deux garçons âgés de 9 et 10 ans et demi , l'aîné a un profil multi-Dys sévère et trouble déficitaire de l'attention et le second présente des troubles Dys et autistiques. En allant sur les réseaux sociaux avec mon épouse, on s'est rendu compte que de nombreuses familles étaient désemparées surtout quand le diagnostic tombe. Nous avons commencé par venir en aide, par des conseils, des échanges d'expériences, sur les démarches administratives notamment. Et sur ce secteur, entre Gironde et Dordogne, il n'y avait pas d'association de parents," C'est ainsi qu'est née en 2017, notre association. D'emblée notre projet a été regroupé tous les TND (troubles neuro-développementaux) au sein d'une même structure, sans distinction ni discrimination." 

Sur trois départements

Aujourd'hui, NED compte 25 familles adhérentes  du Sud Gironde, chiffre en augmentation, du secteur de Bergerac (en Dordogne) et de l'Ouest du Lot-et-Garonne et en accompagne au minimum trois fois plus. Les demandes principales des familles concernent surtout de l'aide administrative : pour beaucoup, quand le diagnostic tombe, parfois au terme de quelques années d'errance médicale, les parents se retrouvent désemparés, démunis. "Notre première mission consiste souvent à les aider à constituer un dossier MDPH. Car on est bien face un handicap qui ne se voit pas forcément mais dont les répercussions dans leur vie  quotidienne se font bien sentir. Nous les aidons à établir des demandes d'ALD (affection longue durée), de transports pour les soins et les accompagnements". Depuis un an, l'association girondine a beaucoup travaillé avec la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), pour informer et sensibiliser car il y a souvent une méconnaissance y compris chez les professionnels. L'accueil a été très favorable. Vincent Delage souhaite faire la même démarche auprès de la MDPH de la Dordogne.
Le président de NED estime qu'il y a du mieux dans la connaissances de ces pathologies, grâce aux actions des associations mais il déplore les fortes inégalités territoriales. "Dans des secteurs ruraux, comme le nôtre, on manque de professionnels, de médecins, et surtout de psychologues formés aux TND. Quand il existe, les délais d'attente sont très longs pour une prise en charge."L'association développe des partenariats avec des d'ergothérapeutes, de psychomotriciens de Sainte-Foy la- Grande, du Bergeracois. "Nous aimerions à l'avenir travailler à l'avenir avec des éducateurs spécialisés, pourquoi pas ceux des conseils départementaux de Gironde et de Dordogne. La création d'une structure d'accueil sur le secteur serait bienvenue. Ce qui pèse le plus aux familles, c'est le manque d'information. On les laisse dans le doute." 
"Nos enfants différents" multiplie les actions de sensibilisation dans les collèges, dans les écoles primaires, le lycée de Sainte-Foy de Grande. Cela commence à porter leurs fruits, car on diagnostique un peu plus. Sur les parcours scolaires de chaque enfant, Vincent Delage observe  des améliorations, car l'Ecole s'est enfin emparée du sujet : ses deux enfants sont scolarisés en milieu ordinaire.  Il insiste sur la nécessité de mieux former les enseignants et les accompagnants d'enfants en situation de handicap. "Plus on sensibilise, plus on informe, mieux c'est. Et on agit ainsi dans l'intérêt de tous, des enfants et des familles." Dans la majeure partie des foyers ayant un enfant ou plusieurs atteint de TND, un des deux parents ne travaille pas, ou a réduit son activité professionnelle : pour Vincent Delage, une des pistes d'amélioration consisterait à mieux intégrer ces enfants différents sur les périodes périscolaires, cantine, ou centre de loisirs avec pourquoi pas la présence des AESH ou d'encadrants sensibilisés au sujet. 

 Plusieurs manifestions sont organisées ce week end à l'occasion de la journée des DYS,  le samedi 10 octobre, un rendez- vous en ligne est prévu :, A Bergerac, à la médiathèque contact  au 0553576766, à Brantôme en Dordogne avec l'association avenir Dysphasie 24, sur réservations. Contact : www.dysphasie.org. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6416
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !