Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/07/18 | Coupe du Monde : la préfecture fait le bilan

    Lire

    Selon la préfecture de Gironde, 460 interventions de sapeurs pompiers, 195 prises en charge de personnes dont 108 au Stade Chaban Delmas et 75 interventions sur des accidents de voie publique (sans victime) ont eu lieu ce dimanche 15 juillet dans le cadre de la finale de la Coupe du Monde de Football. Sept véhicules ont été brulés et une vingtaine de poubelles incendiées. A noter également que 84 interventions des Sapeurs Pompiers ont eu lieu pour des incidents extérieurs causés par les orages ayant touché le nord de la métropole.

  • 16/07/18 | Nouvel épisode de grèle en Gironde

    Lire

    Ce dimanche,vers 17 heures, une série d'orages accompagnés de grêle a frappé en Gironde et touché 2000 hectares de vignes selon les premiers chiffres communiqués par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le secteur du Sud-Gironde (Sauternes, Fargues ou Langon) a été le plus touché par ce nouvel épisode d'intempéries. Le couloir d'orages a causé d'importants dégâts dans le Sauternais et les Graves. L'orage a également détruit des cultures de maïs, de tabac ou de maraîchage (notamment à Eysines). Météo France n'ayant pas eu le temps d'envoyer un message d'alerte, les canons anti-grêle n'ont pas été activés.

  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Trouver la bonne intelligence à travers l'exemple de Bordeaux, ville numérique

15/10/2015 | Le Forum, centre d'innovation sociétale, a organisé mardi à l'Université de Bordeaux Montaigne, un premier workshop Smack sur le concept de Smart City.

La Smart city était le thème mardi d'un premier Workshop smack réunissant des chercheurs de plusieurs disciplines

La Smart city est au cœur des débats. Mais qu'en sait-on au juste ? Au confluent de la ville durable et de la ville intelligente, elle peut apparaître comme un slogan, parfois utilisé de manière abusive. Les projets et les discours prolifèrent sans réellement de vision partagée. Mardi, au cours d'un workshop organisé sur ce thème à l'université de Bordeaux, des chercheurs de plusieurs disciplines ont confronté leurs points de vue et partagé leurs connaissances pour tenter d'appréhender les enjeux en matière de développement durable, de gouvernance participative, de développement humain.

La transformation urbaine de la métropole Bordelaise, notamment depuis l'avènement du numérique, a fait de la ville centre une pionnière de l'innovation. En témoignent les QR codes ou étiquettes communicantes installées un peu partout, le WI-FI gratuit dans le centre-ville et sur les quais. Bordeaux a été labellisé "territoire leader du mobile sans contact » en 2011. Résultat, aujourd'hui les  Bordelais peuvent régler le stationnement pour leur voiture, des achats chez les commerçants de l'hyper-centre, mais aussi louer le vélo de la métropole avec un smartphone équipé de  la technologie NFC, "dite sans contact" Comme l'a souligné, Mark Deakin, professeur à l université d'Edimbourg, Bordeaux est considérée comme une smart city européenne avec de réelles performances. Mais qu'entend t-on par Smart city. Que sait on au juste ? Au confluent de la ville durable et de la ville intelligente, elle peut apparaître comme un slogan, parfois utilisée de manière abusive. Aujourd'hui, il semble avoir plus de questions que de réponses. 
Pourtant, au cours du Workshop organisé par le Forum, centre d'innovation sociétale, plusieurs chercheurs, de différentes disciplines, travaillant sur le sujet ont confronté leurs points de vue avec pour objectif un enrichissement mutuel des connaissances sur la Smart city. La définition la plus consensuelle semble être la suivante, malgré la complexité de ce qui court derrière ce terme.  Une smart city c'est une ville qui suit un développement urbain capable de répondre aux besoins de ses habitants, en matière de développement durable, de gouvernance participative, d'intégration des nouvelles technologies de l'information et la communication (NTIC). Il s'agit d'utiliser le numérique au service des citoyens. Le sujet est vaste et vient interpeller plusieurs champs de l'action publique : l'innovation numérique et son impact dans des domaines comme la solidarité la participation citoyenne, la santé, l'éducation, l’économie ou encore les loisirs. Faut-il construire une ville intelligente avec ou sans la participation de la population ? Quelles sont leurs attentes  et la place des institutions," s'interroge Alberto Vanolo de l'Université de Turin. 

La place des institutions, l'exemple de Bordeaux MétropoleAujourd'hui, il y a une grande appétence pour la collecte et la diffusion  et le partage des données. Marina Duféal,  enseignant-chercheur en Géographie à l’Université Bordeaux-Montaigne cite l'exemple d'Open Street Map.  C'est un projet qui a pour but de constituer une base de données géographiques libre du monde (permettant par exemple de créer des cartes sous licence libre), en utilisant le système GPS et d'autres données libres.Par l'utilisation de moyens informatiques basés sur Internet qui permettent l'intervention et la collaboration de tout utilisateur volontaire, OpenStreetMap relève de la géomatique 2.0 et est aussi une contribution à ce qui est appelé la néogéographie, dont les outils composent le GeoWeb.
Laurence Marine Dupouy, directrice du Numérique à Bordeaux Métropole, a tenté d'apporter des éléments de réponses sur la place des institutions. "Les outils Numériques sont des outils de développement aux services des habitants. On commence à libéraliser les données, mais toute la difficulté est de trouver le bon temps et le bon segment sur lequel l'institution doit intervenir. Au sein de Bordeaux Métropole, nous nous sommes fixé l'impératif de s'adapter à la spécificité du territoire. La Smart City ne doit pas être un produit marketing. Au quotidien, cette volonté de rendre service au public avec le numérique a des impacts sur la vie des agents, sur le management des équipes et la manière de travailler. Selon Laurence Marine Dupouy, la technologie ne doit pas prendre le pas sur la gouvernance et il faut rendre le citoyen plus engagé dans la vie de la cité.

Changements et enjeux Les questions au sujet du concept de smart city, restent nombreuses mais la table ronde interdisciplinaire organisée mardi dernier au coeur de ce premier Wokshop Smack, a permis de soulever les principaux enjeux. Par un recours accru aux objets connectés, les rapports entre les individus, la façon de vivre ensemble se trouvent profondément modifiés. Il y a ceux qui y sont opposés et ceux qui y sont favorables. Ces deux catégories de personnes pressentent d'importants changements, avec des conséquences bonnes ou mauvaises pour l'être humain. Le développement accru des technologies numériques induit trois changements d'importance, selon le chercheur Jean Yves Toussaint, celui du droit de propriété, sur le commerce et la circulation de la monnaie, et enfin sur la production de l'information, tout un chacun devenant producteur d'information, ce qui n'est pas sans danger.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !