Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/04/20 | Le Bac 2020 en contrôle continu

    Lire

    Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi que les épreuves finales du baccalauréat 2020 n'auront pas lieu "dans les conditions normales". Les élèves seront évalués sur le contrôle continu, sans épreuves finales. Les élèves de CAP, BEP et BTS sont aussi concernés, et les notes données à distance pendant le confinement ne seront pas comptabilisées dans le contrôle continu. En revanche, l'oral de français pour les élèves de 1ère est maintenu et les épreuves de rattrapages du bac auront lieu "dans les conditions habituelles".

  • 03/04/20 | Deux-Sèvres : 200 tablettes numériques pour les EHPAD

    Lire

    Pour faire face à une situation sociale difficile dans les EHPAD à cause de l'interdiction des visites dans les établissements, le Conseil départemental des Deux-Sèvres distribue dès ce vendredi et jusqu'à lundi prochain 200 tablettes numériques. Ces outils devront permettre aux résidents de garder le contact avec leurs proches en cette période de confinement. L'investissement réalisé par le Département pour l'achat de ces tablettes est de 100 000 euros.

  • 03/04/20 | Cet été, rendez-vous avec « Le Barbier de Séville » à Sanxay (86)

    Lire

    Depuis 21 ans, les Soirées Lyriques de Sanxay dans la Vienne, 3e festival de chant lyrique de France, proposent chaque été un opéra en plein air, dans les vestiges du théâtre gallo-romain de Sanxay (Vienne). Cet été, les 10, 12 et 14 août, « Le Barbier de Séville » de Rossini sera joué pour la première fois à Sanxay. Cette coproduction Opéra national du Rhin / Opéra de Rouen sera scénographiée et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau.

  • 03/04/20 | Les deux résidentes d'un Ehpad bayonnais ont quitté l'hôpital

    Lire

    Les deux résidentes de l'Ehpad Harambillet, qui avaient été testées positives au Covid-19 et hospitalisées, ont regagné l'établissement, respectivement hier 2 avril et aujourd'hui 3 avril. La première, âgée de 86 ans, avait été admise au Centre hospitalier de la Côte basque le 17 mars et la seconde, âgée de 89 ans, le 20 mars. En lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, la Ville de Bayonne et son Centre communal d'action sociale ont mis en place des mesures sanitaires de confinement strictes au sein de cet établissement dès le début de la pandémie.

  • 03/04/20 | Nouveaux renforts de personnels soignants à l'Est

    Lire

    Après un premier départ de personnels soignants dimanche dernier, 18 nouveaux volontaires sont partis le 2 avril pour renforcer les hôpitaux de l'Est de la France. Des médecins anesthésistes réanimateurs et infirmiers anesthésistes de milieux hospitaliers mais aussi des libéraux et des praticiens d'établissements publics et privés. Ils viennent des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime, pour renforcer le centre hospitalier et l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse pour 4 à 10 jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tunisie : persistance du questionnement sur l'égalité hommes-femmes face à la succession

| La Tunisie, pays arabe, précurseur en matière de statut des femmes, était un des sujets de débat au festival international du journalisme de Couthures-sur-Garonne.

Parlement Tunisien, Tunisie la persistance des interrogations sur l'égalité successorale entre hommes et femmes

À l'occasion du festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne, la Tunisie, et son "chantier" ont fait parti des sujets abordés au cours des trois jours qu'a duré la manifestation. Un chantier tunisien donc, parce que le pays est en pleine restructuration. Voilà maintenant huit ans que la fuite de l'ex-président Zine el-Abidine Ben Ali en Arabie Saoudite mettait fin à 23 ans de dictature. Depuis, le pays où est né le "Printemps arabe" poursuit sa transition démocratique. Un véritable chantier, qui touche de nombreux plans.

"Tunisie: attention chantier", ainsi était intitulée la dizaine de conférences qui se rapportaient au pays africain et qui se sont tenues lors du festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne. Un chantier, une reconstruction que le pays tente de mener simultanément sur tous les fronts. L'aspect sécuritaire, tout d'abord, avec un état d'urgence prorogé plusieurs fois suite aux attentats du 14 janvier 2018 et de la situation tendue de la Libye, Etat voisin ; un domaine qui impacte les autres aspects de la restructuration du pays, dont l'économie, largement basée sur le tourisme (13,8% du PIB national), et qui a souffert des périodes de troubles successives aux attentats. La politique enfin, avec une transition démocratique qui se poursuit et connaît, comme le veut le jeu politique, quelques aléas dans son déroulement, comme dernièrement le malaise du président Béji Caid Essebsi qui a révélé des fissures au sein de la classe politique. Et parmi ces grandes lignes directrices de la reconstruction tunisienne, il en est une, qui relève du plan social et qui tente de se faire une place parmi les grands dossiers du pays: l'égalité hommes-femmes.

Tunisie pays arabe précurseur sur le statut des femmes

Et sur ce plan, une loi, sur le point d'être votée par le Parlement, pourrait contribuer à ce chantier là. Depuis le 27 février, les 217 élus du Parlement tunisien planchent sur l'institution d'une égalité successorale entre les sexes. Validé par le Conseil des Ministres, le texte doit encore obtenir l'aval des parlementaires, avant de pouvoir prétendre à la promulgation. Porté par le Président de la République tunisienne, ce projet de loi reflète la volonté de ce dernier, à la veille de sa fin de mandat, de s'inscrire dans la lignée de son prédécesseur Habib Bourguiba. Le premier président tunisien, travaillait déjà à la réduction des inégalités hommes-femmes, notamment avec le Code du statut personnel, qui au lendemain de l'indépendance de 1956, interdisait la polygamie et facilitait le divorce. Ce texte de loi est encore inédit dans le monde arabe et conforterait la position du pays comme précurseur en matière de statut des femmes. Pour l'heure, la question successorale est réglée par des lois d'inspirations coraniques qui prévoient, qu'à même niveau de parentalité, un homme hérite du double d'une femme.

L'ambition d'une répartition successorale égale

Une législation actuelle qui s'applique par défaut, soit, dans les cas où aucune disposition n'aurait été prise en amont. En effet les tunisiens peuvent effectuer une démarche d’usufruit, également prévue par le Coran, qui leur permet de choisir au préalable le montant de la part laissée aux hommes et aux femmes de leur succession. Des mesures pré-existantes au projet de loi, sur lesquelles pourraient se reposer les partis religieux et conservateurs lors du vote en Assemblée, pour rejeter un projet de loi prévoyant l'application de l'héritage égalitaire par défaut, et la nécessité de démarches supplémentaires pour conserver l'inégalité successorale basée sur le sexe. Autre argument en défaveur du texte étudié, l'opinion publique. Pour l'heure les sondages réalisés révèlent une population tunisienne opposée au projet de loi, dont une importante part de femmes. Pour l'avocate et militante féminine Sana Malek* les résultats des enquêtes d'opinion s'expliquent par le fait que, pour l'heure, la population privilégie la religion et les normes qui en découlent, et souhaite accorder la priorité à d'autres thématiques telles que la politique, l'économie, et la sécurité du pays. Une réalité à laquelle se heurtent les aspirations féministes qui prônent une succession obligatoirement répartie de manière égale.

Complexité juridique et risques sociaux de la manœuvre

Pour l'avocate, effectivement, la priorité des parlementaires n'est pas à la résolution du calcul des successions. "Je respecte le choix militant de défendre ce texte. Si une loi comme celle-ci passe j'en serais heureuse. Mais, pour moi aussi, la priorité immédiate revient à d'autres sujets" explique Sana Malek. La juriste note également deux problèmes inhérents à ce projet législatif. Tout d'abord cette question pourrait renforcer, plus encore, le clivage ville-campagne, que l'on sait déjà très fort dans la pays. En effet tout le monde n'a pas quelque chose à léguer à sa famille, plus encore dans certains gouvernorats tunisiens comme Kairouan ou Médenine, où les taux de pauvreté restent importants. Ensuite, vient l'aspect juridique et ses conséquences. Sana Malek avertit sur la complexité à prendre des dispositions qui soient réellement égalitaires: "C'est très subtil. Il ne suffit pas de décréter que frère et sœur auront la même chose. De plus, vouloir appliquer une répartition de l'héritage fondée sur un modèle de famille nucléaire, telles que les familles occidentales, dans une société basée sur des familles larges, voire encore des tribus dans certaines régions, pourrait accélérer la nucléarisation des familles tunisiennes, et avoir un véritable impact sur l'ensemble de la société et son économie." Une économie au centre des préoccupations et à laquelle, pour l'heure le gouvernement accorde la priorité.

 

* Le nom a été modifié

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : photo libre de droit

Partager sur Facebook
Vu par vous
3615
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Opération de contrôle à l'entrée de l'île d'Oleron le 3 avril 2020 pour éviter l'affluence des touristes Société | 04/04/2020

Covid-19 : En Charente-Maritime, les vacanciers ne sont pas les bienvenus

Aurélien Leroy Pôle Emploi Société | 03/04/2020

Covid-19 : pour Aurélien Leroy, responsable régional de Pôle Emploi, il faudra "continuer à s'adapter"

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 02/04/2020

Covid-19 : La Rochelle ouvre ses premiers centres de consultation publiques

Angélique, infirmière libérale en milieu rural à l'heure du Covid 19 Société | 01/04/2020

Angélique, infirmière libérale en milieu rural : « Nous acceptons toute l'aide que l'on nous propose ! »

Banque Alimentaire 2020 Société | 31/03/2020

Face à l'épidémie du Covid-19, la distribution alimentaire se réorganise en Nouvelle-Aquitaine

masques Société | 31/03/2020

Solidarité et masques en tissu : nouveau combat dans des communes en Gironde

Hopital de Bayonne Société | 30/03/2020

Le Plan blanc Aquitaine s'étend jusqu'au Pays basque

Les supporters de l'UBB célèbrent la victoire Société | 29/03/2020

Union Bordeaux-Bègles : l'histoire fait la force

"Construire un lieu différent qui serait le lieu des possibles pour les jeunes porteurs de TSA et leur famille », tel est l'objectif du Conseil départemental des Landes, en partenariat avec le milieu associatif et les différentes institutions Société | 28/03/2020

"Chacun sa vie, chacun sa réussite", l'ambitieux projet landais pour les jeunes autistes

Hall centre hospitalier Bayonne Société | 27/03/2020

Un appel du Centre hospitalier de Bayonne qui... interpelle

Société | 27/03/2020

MAJ DU 03/04/2020 - Covid-19 : 194 cas confirmés en Haute-Vienne et 6 décès, 8 000 salariés en chômage partiel

L'école à la maison en période de confinement Société | 27/03/2020

L’école à la maison : le numérique, un outil indispensable

Le marché de Périgueux a été maintenu mais non pas sous sa forme habituelle Société | 25/03/2020

Covid 19 : la situation en Dordogne

violences conjugales Société | 25/03/2020

Confinement et femmes victimes de violences : que faire contre l’intolérable ?

CCAS de Libourne Société | 24/03/2020

Solidarité Covid-19 : portage de repas au sein de la Cali et livraison de courses à Libourne