Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Un 35e collège dans la Vienne pour la rentrée 2021

24/01/2020 | Pose de la première pierre du 35e collège de la Vienne ce mercredi 22 janvier. Il est situé sur la commune de Vouneuil-sous-Biard, à l'ouest de Poitiers.

Première posée ce mercredi 22 janvier par Bruno Belin (président de la Vienne) et Bénédicte Robert (rectrice de l'académie de Poitiers)

Ce mercredi 22 janvier, la première pierre du 35e collège de la Vienne a été posée à Vouneuil-sous-Biard, commune limitrophe de Poitiers. Un établissement d’une capacité de 750 élèves qui se veut moderne et respectueux de l’environnement. Un chantier qui s’inscrit dans le plan Collèges du département, un plan de financement de 141 millions d’euros entre 2015 et 2025. L’ouverture de ce collège en 2021 permettra la rénovation d’un autre établissement situé dans le centre-ville historique de Poitiers. Les collégiens et professeurs y seront accueillis le temps des travaux.

La pose d’une première pierre, toujours un moment symbolique. Ce mercredi 22 janvier, Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne, Bénédicte Robert, rectrice de l’académie de Poitiers, Henri Colin, vice-président en charge de l’Éducation, des Collèges, des bâtiments, des transports, des relations avec l’université, ont posé la première pierre du 35e collège de la Vienne situé sur la commune de Vouneuil-sous-Biard, à l’ouest de Poitiers. Lily et Lilie, toutes deux habitantes de la commune et élèves de 5e au collège Henri IV ont lu en préambule de cette cérémonie un texte sur la construction de leur futur établissement. Le parchemin a ensuite été introduit dans le parpaing creux. Un symbole puisque ces deux élèves devraient faire leur rentrée en 2021 dans ce nouveau collège, elles seront normalement en 3e

 Lily et Lilie, habitantes de Vouneuil-sous-Biard, ont été choisies pour lire un texte. Elles devront faire leur rentrée dans cet établissement en septembre 2021

La construction de ce 35e collège du département a été décidée en septembre 2017. Il rentre dans le plan collèges 2015/2025 du conseil départemental de la Vienne. Il s’agit d’un plan d’investissement de 141 millions d’euros qui gère la quasi-totalité des collèges du département en terme de reconstruction, rénovation et de mise aux normes. Pour ce nouvel établissement, le département a eu le choix entre huit propositions d’implantation. Celle de Vouneuil-sous-Biard a été retenue. Un terrain de trois hectares, situé rue Firmin-Petit, bordant le route départementale 12 qui relie la commune à Biard, puis Poitiers. « Vouneuil-sous-Biard s’était rapidement positionnée pour accueillir ce 35e collège tout en répondant au cahier des charges, rappelle Claudie Faucher, première-adjointe au maire de la commune et conseillère départementale. Nous sommes ravis d’avoir été retenus ». Vouneuil-sous-Biard a cédé un terrain de trois hectares au département pour la réalisation de ce projet. 

« Un trait dans le paysage »

L’établissement - dont le nom n’a pas encore été choisi - fera  8 300 m2. Il sera composé d’un externat, d’une demi-pension, de logements de fonction, d’un gymnase (accessible également de l’extérieur pour que la population locale puisse en profiter également en dehors des horaires de cours). Devant un parvis végétalisé, le site accueillera une gare routière et un parking pour véhicules légers. La route et des voies douces seront aménagées pour sécuriser cette entrée de collège. « Ce collège a été implanté en dehors du centre-ville, dans un relief plat et dans un environnement où il n’y a pas grand-chose autour. Nous avons voulu tisser un lien entre la commune de Vouneuil-sous-Biard et Poitiers », explique l’architecte Gwen David associé dans la cabinet retenu pour ce projet, DDL Architectes. Cette entreprise de 20 personnes possède de l’expérience dans la construction d’établissements scolaires notamment en Bretagne et Pays de Loire. « Le design du bâtiment veut respecter l’environnement. C’est un trait très long dans le paysage, avec un effet d’étalement et un effet monotone. Il y a un jeu graphique avec la toiture qui est à la fois ondulant et organique. C’était une façon de dessiner une dynamique. » explique-t-il. Ce futur collège disposera d’un seul étage. Le rez-de-chaussée sera consacré aux activités communes avec le foyer, le CDI, les salles d’activités, le restaurant, l’administration. Il y aura un  préau fermé qui pourra s’ouvrir quand il fera beau. À l’étage, se trouveront les salles d’enseignement. 

Le collège de Vouneuil-sous-Biard sera le 35e du département de la Vienne. D'une capacité de 750 élèves, il en accueillera jusqu'à 950 pendant la réhabilitation du collège Henri IV.

Ce nouveau bâtiment sera bien sûr respectueux des dernières normes notamment thermiques de 2020. « Nous avons choisi d’utiliser des matériaux à faible emprunte carbone, précise Gwen David. D’autant plus que nous avons une contrainte de temps, avec des matériaux nous pouvons faire de la préfabrication ». Les fondations du bâtiment et le rez-de-chaussée seront en béton. En même temps sera fabriqué l’étage essentiellement en ossature bois. Il sera ensuite assemblé sur le chantier. Histoire d’optimiser le temps des travaux. La toiture sera végétalisée et des panneaux photovoltaïques seront implantés. Une chaufferie à bois sera installée également. « Il y a eu une réflexion sur le fait de décarboner au maximum ce chantier, une démarche qui s’inscrit dans notre temps », confie Bruno Belin, le président du conseil départemental de la Vienne.

21 millions d’euros

Le chantier a démarré le 7 décembre 2019 avec l’aménagement de la parcelle. De gros tractopelles et engins de chantier s’occupent de l’aplanissement. Le coût total des travaux est estimé à 21 millions d’euros, dont 15,7 millions injectés dans le tissu économique local. Car l’essentiel des entreprises qui ont remporté les appels d’offres sont du département (19 sur 22 lots, soit 98%). Le collège devrait être terminé en juin 2021, juste avant la rentrée scolaire de septembre.

Pour Bruno Belin, cette pose de première pierre est « un moment exemplaire ». Pour lui, « ce collège représente l’avenir du département ». Car il va permettre la réhabilitation du collège historique d’Henri IV situé en plein centre-ville de Poitiers. Durant trois ans, il sera fermé et les élèves seront accueillis dans ce futur établissement. Les bâtiments ont été dimensionnés pour accueillir jusqu’à 950 élèves. Le président de la Vienne a rappelé également que le plan Collèges permettait le développement d’autres projets : notamment le collège Descartes à Châtellerault, ou Georges David à Mirebeau.  

Un établissement inclusif

Quant à la rectrice de l’académie de Poitiers, elle a souligné le caractère inclusif de cet établissement qui sera à la fois général et professionnel adapté. « Ce nouveau collège s’inscrit dans l’avenir. Il est labellisé E3D (NDLR : démarche globale de développement durable dans les écoles et les établissements scolaires). Il sera aussi inclusif pour des élèves avec des besoins particuliers, avec des classes d’unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS). »

Le collège devrait accueillir ses premiers élèves à la rentrée 2021. Pendant 3 ans, la communauté éducative d’Henri IV y sera hébergée le temps de sa réhabilitation. Concernant le secteur scolaire, l’établissement recevra les élèves des communes de Vouneuil-sous-Biard, de Migné-Auxances et de Chasseneuil-du-Poitou. Selon les estimations du département, 650 élèves sont prévus l’année scolaire 2021-2022, 812 pour 2022-2023 et 950 pour 2023-2024. Ensuite, les effectifs reviendront autour des 750 élèves, la capacité prévue de ce 35e collège de la Vienne.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr et département de la Vienne

Partager sur Facebook
Vu par vous
4103
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !