17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Un autre regard sur Alzheimer : inauguration des Jardins de l'Alouette, à Xavier Arnozan

08/09/2015 | Inauguration à Pessac d'un Etablissement pour Personnes Agées Dépendantes innovant.

« Alzheimer est une des maladies les plus craintes, parce qu'elle est très courante, et qu'elle frappe au cœur de la personnalité et de la famille » rappelle Philippe Vigouroux, Directeur général du CHU de Bordeaux, à l'inauguration des Jardins de l'Alouette ce lundi 7 septembre. La nouvelle EHPAD batie dans l'enceinte de l'hôpital Xavier Arnozan, à Pessac, ouvre 65 lits d'hébergement aux personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies neuro dégénératives apparentées. Les nouveaux locaux, modernes, lumineux,et innovant font le pari d'un cadre de vie agréable pour les résidents.

Maladie neurodégénérative, la maladie d'Alzheimer est atteint en premier lieu la mémoire, avant de s'étendre à l'ensemble des fonctions cérébrales. Elle entraîne à terme des troubles du comportement et une apathie souvent très douloureuse pour l'entourage du malade. On recense aujourd'hui 850 000 personnes touchées en France ; elles pourraient être le double en 2020. Essentiel, donc, de les encadrer au mieux. Comme le souligne Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil départemental de la Gironde, « La dignité d'une société se mesure aussi à sa capacité à accompagner ses aînés ».

Les Jardins de l'alouette s'adapte à la maladie et ses spécificités. Le projet est original. Nathalie Salles le souligne, c'est seulement la 2e structure de ce type en Aquitaine. Comme elle l'explique son aménagement est dicté directement par les connaissances médicales à disposition. Des circuits de déambulation sont organisés pour faciliter les promenades des malades. Les lits, répartis en 3 maisonnées, permettent des unités plus petites et familières. Une unité d'hébergement renforcée, application du plan Alzheimer 2008, prend en charge les troubles du comportement les plus sévères.

Dans son architecture comme dans son organisation, le bâtiment est fonctionnel. Mais plus globalement même, il met l'accent sur le lien avec les malades et l'amélioration du quotidien. A l'image de la grande salle PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés) au centre de l'EHPAD, destinée aux ateliers et aux activités de groupe. « L'endroit où on soigne sans médicaments, si on peut dire » avance Philippe Vigouroux.

 

EHPAD les Jardins de l'Alouette

L'EHPAD a un double projet. Thérapeutique, d'abord. Le but d'une telle structure est de montrer qu'un autre traitement d'Alzheimer est possible. Mettre l'accent sur la connaissance du patient et de son parcours de vie, sur la relation et le contact, aident à construire des prises en charges alternatives, dans lesquelles les thérapeutiques médicamenteuses ne sont pas priorisées. Deuxième volet, et c'est sur cet aspect qu'insiste Nathalie Salles, chef du pôle de gérontologie clinique du CHU de Bordeaux, l'EHPAD propose aussi un projet de vie. La maladie est omniprésente, impossible de le nier. Mais, comme elle le rappelle « C'est bien la vie que nous avons choisi de promouvoir, et qui est restée centrale  tout au long de notre démarche ». Mettre en place des ateliers de relaxation et d'hypnose, des séances de sport, des activités d'expression artistique, c'est animer les résidents, les aider à interagir et les empêcher ainsi de sombrer dans une routine qui accélérerait la maladie.

Les Jardins de l'Alouette sont aussi un lieu d'enseignement. Par le biais du CHU, l'EHPAD est relié à l'INSERM, au CNRS, et est associé au consortium européen sur la maladie d'Alzheimer. « La recherche, c'est notre salut. Messieurs et mesdames les chercheurs, nous avons les yeux fixés sur vous. D'autant plus que nous sommes tous concernés, à titre individuel » souligne Alain Juppé, en visite à l'EHPAD. Une démarche également approuvée par Michèle Delaunay, ex-ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie dans le gouvernement Ayrault  « Cet EHPAD réalise très clairement tout ce que j'ai voulu apporter dans mon ministère. La recherche, le soin, et surtout, l'humain . Il est beaucoup plus signifiant d'après moi de visiter une EHPAD que d'inaugurer un IRM – même si je comprends que la technologie a quelque chose d'impressionnant. J'ai la conviction que les vrais critères pour les politiques de santé des années à venir, même si cela peut sembler simpliste, seront à chercher au niveau de la protection des jeunes en situation de pauvreté et de l'accompagnement de la vieillesse ».

EHPAD les Jardins de l'Alouette

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo :

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4723
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !