Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quand la gastronomie fait sa place en milieu carcéral

09/12/2017 |

1

Le centre de détention de Bédenac (17) propose depuis de nombreuses années des formations professionnalisantes à ses détenus, financées par la Région. Objectif : remettre le pied à l’étrier de ces personnes pour la plupart en fin de peine. Huit d’entre eux ont bénéficié ces derniers mois d’un apprentissage aux métiers de la cuisine. Leurs efforts ont été récompensés par la venue de Vivien Durand, chef étoilé du Château du Prince Noir à Lormont (33), pour leur parler de gastronomie. Et les aider à préparer un buffet avec des ingrédients issus de son propre restaurant.

 

Blandine Archambeau et Vivien Durand

Ils sont sages, le dos droit, ceinturés dans leurs tabliers blancs, alignés les uns à côté des autres comme une vrai brigade. Rien ne laisse deviner que ces huit apprentis commis sont actuellement détenus à la prison de Bédenac (1). Tous ont suivis la formation de l’organisme Afec de juin à décembre et sont fiers de présenter le buffet gastronomique qu’ils ont concocté ce jour là avec le chef Vivien Durand : foie gras confit aux agrumes, saumon mariné, pavlova façon vacherin minute aux fruits de la passion… Bref, de quoi épater les représentants de la Région, venus constater les bénéfices de la formation en ce début décembre.

« Moi ? Je n’ai presque rien fait, je les ai regardé faire », s’amuse Vivien Durand lorsque l’on évoque les cinq heures qu’il vient de passer en cuisine avec sa brigade d’un jour. « Ils ont acquis les bases avec leur formatrice Blandine Archambeau. L’objectif de l’exercice du jour, c’était de donner du sens à leur apprentissage, à travers une approche concrète de la cuisine française gastronomique. Avec Blandine, nous leur avions préparé en amont un menu leur permettant de mettre en pratique toutes les techniques apprises ici, et dont on se sert beaucoup en restauration : tailler des fruits, monter une crème, mariner un poisson, réaliser un œuf basse température… Le tout dans des conditions de restaurant, avec un objectif de service, mais sans  pression pour qu’ils prennent confiance ». Si l’exercice était une première pour lui, il dit avoir été « agréablement surpris. J’ai trouvé des gens motivés et intéressés ».

Motivé, Jean (2) a effectivement dû l’être pour en arriver là. Comme ses co-détenus, le jeune homme a dû soumettre sa candidature à la direction de la prison et à l’AFEC pour décrocher cette formation en cuisine – sur 108 détenus, seule 34 places de formation sont disponibles, en restauration, horticulture, BTP et métiers de l’hygiène et de la propreté. En plus d’une lettre de motivation, il a dû passer des tests d’écriture, de lecture, ainsi qu’un entretien. Pourtant, la cuisine n’était pas forcément son dada. « En fait, je suis surtout gourmand ! », raconte Jean, l’œil pétillant. « J’aimais bien l’idée de partir d’un produit brut pour en faire quelque chose de bon et de beau. C’est valorisant de se dire « c’est moi qui l’ai fait ». […] La formatrice a commencé par des plats de bases, puis elle a augmenté petit à petit les difficultés techniques. En gros, on est passé en six mois de la confection d’un simple gaspacho à la préparation d’une volaille farcie et pochée ! » Au fil du temps, Jean s’est découvert une passion pour la pâtisserie. Sa réalisation préférée ? « La forêt noire !  Parce que c’est plein de chocolat… et aussi de textures différentes. » Aujourd’hui, Jean envisage de s’orienter dans la profession une fois purgée sa peine. « L’idéal, ce serait de trouver un travail directement, mais s’il faut reprendre une formation pour se perfectionner, je le ferai ».

« Tous ne deviendront pas des professionnels », prévient la formatrice Blandine Archambaud. Le formation de l’Afec leur permet d’acquérir le même niveau qu’un CAP cuisine, mais uniquement sur l’aspect pratique du métier. Le titre de « cuisinier » leur est d’ailleurs décerné par le ministère du travail et non de l’éducation nationale, à l’issu d’examens sur table en bonne et dû forme, jury compris. « L’Afec leur donne un bagage, mais s’ils veulent vraiment en faire leur métier plus tard, ils devront se perfectionner à travers d’autres formations », explique Blandine Archambeau. Sur les 16 détenus formés par la jeune femme depuis 2016 (en deux sessions), trois sont sortis de prison, un seul a repris le chemin de la cuisine…« mais c’était déjà son métier auparavant », précise la formatrice. Les autres auraient renoué avec leur filière d’activité initiale. « On sait qu’on n’en fera pas tous des chefs, mais au moins certains se seront découvert une vraie passion, qu’ils cultiveront ensuite. »

 

(1)    Le centre de détention de Bédenac accueille des détenus avec des peines de plus de 1 an et/ou en fin de peine sur les 5 dernières années.

(2)    Le prénom a été changé.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
9645
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !