18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Dordogne: Un millier d'hommes pour assurer la sécurité du passage du Tour de France

19/07/2014 | Plus de mille policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité et la circulation lors des deux étapes périgordines des 25 et 26 juillet.

La Dordogne accueille le Tour les 25 et 26 juillet

A moins de huit jours du passage du Tour de France en Dordogne, où de nombreuses communes se réjouissent d'accueillir cet événement planétaire, la mobilisation est générale du côté des services de l'Etat. Le déploiement des forces de l'ordre est considérable : plus de 1000 hommes, gendarmes et policiers assureront la sécurité des coureurs, des milliers de spectateurs massés sur le bord des routes. Tout est mis en oeuvre pour garantir l'accès aux soins, aux centres hospitaliers et permettre aux services de secours de travailler normalement. Nombreuses déviations sont également mises en place.

Les 25 et 26 juillet, le département de la Dordogne aura la chance d'accueillir le Tour de France ; deux jours de fêtes, de convialité. La 19 e étape de la Grande boucle arrivera en Dordogne par la bastide d'Eymet, avant de rejoindre le vignoble de Monbazillac et la côte de son célèbre château pour une arrivée au coeur de Bergerac. Le lendemain, ce sera une des épreuves reine du Tour, avec le contre la montre individuel entre Bergerac et Périgueux. Un tel événement impose des contraintes au niveau de l'organisation, de la circulation où de nombreuses routes seront fermées à la circulation, une mobilisation des services de l'Etat, afin que cette fête populaire se déroule sans incident.

A la préfecture, le dispositif est fin prêt Jean Philippe Aurignac, le nouveau directeur de cabinet de la préfecture, a présenté le dispositif, il y a quelques jours. Un millier de policiers et de gendarmes sont mobilisés pendant deux jours, pour assurer des missions de sécurité. Le 25 juillet, à Bergerac, 333 militaires de la gendarmerie nationale  jalonneront la 19 e étape jusqu'à Bergerac. Coté police, 313 policiers seront en fonction : 130 CRS dédiés à la mission de jalonnement, 60 élèves et gradés de l'école de police de Périgueux, 1230 policiers pour la sécurité publique. Une compagnie de CRS sera affectée à l'ordre public. Le 26 juillet,à Périgueux, 438 miltaires jalonneront la 20 e étape entre Bergerac et Périgueux. 597 policiers seront en fonction dont 160 CRS dédiés à la mission de jalonnement sur Bergerac et 200 CRS dédiés à la mission de jalonnement sur Périgueux. Le service départemental d'incendie et de secours renforcera en personnel (volontaires et titulaires), l'ensemble des centres de secours situés à proximité du parcours. Il est prévu de mobiliser 185 sapeurs pompiers le vendredi, et 170 sapeurs pompiers le samedi. Sur l'agglomération périfgourdine, deux centres de secours seront créés en complément du centre principal : l'un place de Verdun à Périgueux, et le second au château des Izards, à Coulounieix. A Bergerac, un centre de secours provisoire sera installé dans l'école des Vaures. L'agence régionale de santé veillera à la continuité de la permanence des soins et à la garantie des accès aux établissements de santé : centres hospitaliers de Bergerac et de Périgueux, cliniques privées.  Le strict respect des consignes de sécuritéLa venue du Tour de France impose un strict respect des règles de sécurité, avant, pendant et après le passage des coureurs. L'itinéraire emprunté par les coureurs est entièrement privatisé par l'organisateur. La circulation est strictement interdite sauf pour les véhicules accrédités.  Les automobilistes doivent se renseigner au préalable sur les horaires de passage de la course et les itinéraires conseillés. Le recours au GPS s'avèrera bien inutile. Le public attendu très nombreux, plus de 100 000 personnes, devra resté derrière les barrières de sécurité, veiller en autre à prendre des boissons fraiches, à se couvrir en cas de fortes chaleurs. Bergerac, arrivée de la 19e étape et déépart de la 20e ce samedi 26 juillet, la mairie a mis en ligne une carte interactive pour visualiser les rues fermées, ainsi que les lieux où se vit le Tour (aussi bien les parkings disponibleque les postes de secours ou les buvettes). Périgueux coupée en deuxLe samedi 26 juillet, jour du contre la montre individuel, la ville de Périgueux sera coupée en deux : les coureurs arriveront par l'avenue du Maréchal Juin, emprunteront la rue Chnazy, la rue de la Cité et enfin le boulevard Montaigne. Deux points de passage piétons encadrés par les forces de l'ordre sont prévus : un à hauteur de la place Fancheville et le second rue Chanzy. Face au nombreux coups de téléphone reçus ces derniers jours à la mairie de Périgueux, celle ci tient à rappeler que " sauf le long du parcours, la circulation piétonne et automobile sera possible." Elle a édité un petit guide pratique pour circuler et de nombreuses informations utiles sont précisées sur le lien suivant. www.letouraperigueux.fr/ circuler-stationner/. À Périgueux, l'agglomération met en place des navettes bus qui circuleront de 8 h 10 à 22 heures tous les quarts d'heure sur les itinéraires suivants : Palio (Boulazac)-Place Faidherbe Trélissac (Rond point Colombes, -place Faidherbe Parc des expos-place Plumancy. Enfin, le marché du samedi matin est bien maintenu, en dépit du scepticisme de nombreux commerçants. Il sera même prolongé l'après-midi place du Coderc). De manière pratique, des laisser-passer donc prévus pour le début de la matinée pour les commerçants non sédentaires, livreurs de journaux... de manière à ce que le Tour soit une grande fête populaire, qui réunisse les amateurs mais n'empêchent pas les commerçants de travailler ! La Dordogne accueille le Tour les 25 et 26 juillet Nombreuses déviations De nombreuse déviations sont mises en place pendant ces deux jours. Les premières mesures de circulation seront mises en place dès le vendredi 25 à partir de 13 heures, parmi lesquelles, déviation de la RN 21 double sens poids lourds, VL avec la RD 25 au lieu dit Plaisance et le carrefour avec la RD 660, commune de Creysse. Le samedi 26, la mise en place des déviations débutera à 7 heures du matin . La sortie numéro 15 de l'autoroute A 89 sera fermée. La circulation sur la route nationale 21 sera réservée aux voitures du tour et aux véhicules de secours, bien que n'étant pas fermée à la circulation. Les poids lourds qui souhaitent rejoindre Bergerac, le samedi devront passer par Montpon ménestérol. Toutes les informations pratiques sur les conditions de circulation sont sur le site de la préfecture de la Dordogne. Le public est invité à consulter le site d'information routière du département : www.inforoute24.fr

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2909
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !