Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Un numéro vert pour aider le handicap

06/06/2020 | La secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, s'est rendue à Bordeaux ce vendredi pour présenter le lancement prochain d'un numéro d'aide national pour les personnes handicapées.

handicap Sophie Cluzel

Les parcours et les ressentis sont différents, mais les problèmes sont bien souvent les mêmes. Ce vendredi 5 juin, la secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, s'est rendue à Bordeaux pour acter le pré-lancement, sur sept régions pilotes (dont la Nouvelle-Aquitaine) et 25 départements (dont la Gironde, territoire 100% inclusif), d'un nouveau numéro vert, le 800 360 360, censé servir d'appui aux personnes en situation de handicap et aux aidants familiaux. Coup de projecteur sur une "procédure accélérée".

Pour beaucoup, ils sont "épuisés par ces deux mois et demi de confinement. La reprise des écoles et des établissements médicaux sociaux se fait de façon très segmentée, partielle, ces familles ont donc besoin de soutien, d'une solution de répit. Avec ce numéro, nous allons pouvoir regrouper les acteurs du territoire pour leur permettre d'offrir ces solutions", a ainsi précisé la Secrétaire d'État, également en visite au Café Joyeux, une chaîne de restaurants employant des personnes handicapées mentaux ou atteints de troubles cognitifs, qui a ouvert ses portes ce mardi à Bordeaux.

Des parcours complexes

Les familles et leur expérience, c'était justement l'objet d'une table-ronde, aux témoignages souvent révélateurs d'une aide encore insuffisante pour ces enfants, adolescents ou jeunes adultes aux pathologies très diverses et aux besoins souvent spécifiques, d'autant plus dans le contexte d'une crise où les structures d'accueil et d'accompagnement ont été "prises de cours. Il y avait une grande incertitude de savoir comment les personnes handicapées et leurs familles allaient vivre ce confinement", a souligné Michel Keisler, Directeur général de l'APAJH de Gironde, qui relève pourtant que "dans l'ensemble, ça s'est plutôt bien passé et l'inquiétude de départ n'était plus aussi forte à l'arrivée. C'est notamment dû à une coopération essentielle, notamment du côté de l'intervention à domicile, des CCAS ou des écoles". 

Toujours est-il que le déconfinement et la "reprise" ne sont pas encore une réalité pour tout le monde.  Arthur, 22 ans, est le deuxième d'une fratrie de quatre enfants. Atteint d'autisme, il n'a pour l'instant pas repris la classe au sein de l'Institut Médico-Éducatif dans lequel il était inscrit, ni son stage de trois jours par semaine à l'ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail). "Il a plutôt bien vécu le confinement, on n'a pas eu d'accentuation des troubles. Pour l'instant, la reprise est très anxiogène, on attend que les choses s'apaisent parce que c'est dur pour lui de reprendre avec les gestes barrières", témoigne sa mère, testée positive au Covid-19, tout comme Antoine. Le confinement a aussi eu des conséquences sur la famille : pour une mère seule, avec trois enfants à charge à la maison, il a fallu faire des sacrifices. Antoine, l'aîné, a dû arrêter sa première année de BTS et vient juste de reprendre son poste de pompier volontaire. Pauline, infirmière, a été bloquée au Vietnam. "On a réussi à la faire rapatrier au service réanimation à Marmande, ça fait quatre mois qu'on ne l'a pas vue, pour ne pas prendre de risques".

Pour Nadia, maman de Maïssane, 15 ans, polyhandicapée, le confinement a au contraire plutôt été un soulagement au moins sur un point : la prorogation des droits de manière automatique. "Il n'y avait plus de papiers à faire. Il a fallu pallier à l'urgence mais ça a été un grand accélérateur dans le traitement des dossiers". La prise en charge de Maïssane, dans le cadre d'un PCPE (pôles de compétences et de prestations externalisées), a été stoppée pendant le confinement. "J'ai eu peur, je ne voulais pas prendre de risques. On a recommencé à porter toutes les casquettes, on fait un peu de tout… mais surtout un peu de rien".

"Effet entonnoir"

Faciliter l'accès aux soins, arrêter les demandes de justification systématiques du handicap pour obtenir des aides auprès de multiples structures et apporter des solutions concertées à une sortie de crise qui risque de durer, c'est en tout cas le but affiché de cette plateforme d'appels, dont la prise en charge sera assurée par des "communautés 360" composées d'acteurs locaux réunis autour des MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Ce 360 fait aussi écho à un numéro national, à l'origine prévu pour 2021 mais qui a donc été adapté au contexte de la crise et lancé plus tôt que prévu. La logique est la même : adresser toutes les demandes au même endroit et permettre une meilleure coordination entre tous les acteurs du champ médico-social.

La plateforme se veut elle-aussi comme une "porte d'entrée unique. Ce que la crise nous a enseigné, c'est l'isolement des familles, c'est que parfois elles n'ont pas une réponse adaptée ni de service d'accompagnement. Nous nous mettons tous ensemble avec la MDPH en cœur de réacteur. Cette crise nous a amené à une coopération inédite, nous voulons capitaliser là-dessus pour ne plus avoir des gens sans réponses qui devraient errer de service en service", a précisé la secrétaire d'État. "Il y a eu un déplacement des besoins à domicile, des façons différentes d'accompagner. Le personnel médico-social a répondu présent et on a pu voir qu'il fallait travailler différemment". 

Pour le président de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, c'est aussi une question d'accès au droit, "de savoir où se trouve la bonne porte et quelles sont les bonnes aides. Ça répond aussi à un besoin fort de simplification administrative, pour que les familles ne soient pas en train de mener un combat supplémentaire". Sophie Cluzel a dit espérer que l'ensemble des départements puissent mettre en place ce numéro vert "d'ici la fin du mois de juin" et a souhaité un appui supplémentaire auprès des départements de la part des agences régionales de santé pour les aider à le mettre en place. Le numéro sera ouvert cinq jours sur sept à partir de ce lundi 8 juin.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !