05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

27/07/22 : Au 2ème trimestre 2022, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) affiche une baisse de 1,5 % sur le trimestre et de 16,8 % sur un an.

25/07/22 : Les feux de Landiras et la Teste de Buch sont désormais fixés, après 12 jours de lutte. 131 km de pare-feu et lignes d'appui réalisés avec la DFCI, les acteurs de la filière, bénévoles, agriculteurs et chasseurs. Les habitants évacués rentrent chez eux.

20/07/22 : Thomas Cazenave, député Renaissance de Gironde, est élu président de la délégation parlementaire aux collectivités et à la décentralisation. Avec un parcours de haut-fonctionnaire plutôt que d'élu territorial, il remplace le Gersois, Jean-René Cazeneuve.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/22 | Risque très sévère de feux de forêt en Charente-Maritime

    Lire

    A compter de ce samedi 6 août, le département Charente Maritime est en alerte très sévère. Tout feu de plein air ou feu d'artifice est interdit. Seuls les feux d’artifices tirés depuis la mer sont autorisés. Les manifestations festives, culturelles et sportives sont interdites dans l’ensemble massifs boisés du département. L’accès aux bois, forêts et landes des communes du massif de La Double Saintongeaise qui compte 29 communes est interdit.

  • 05/08/22 | Marzet Electrolyse fait sa transition énergétique

    Lire

    A Châtellerault, Marzet Electrolyse est spécialisé dans le traitement de surface des métaux et le zingage pour tous les domaines industriels. Afin de s'inscrire dans une démarche de développement durable, la PME change le mode de chauffage des bains de traitement de surface en remplaçant les résistances électriques par une installation fonctionnant à partir de la chaleur produite par un système de 2 pompes à chaleur. Cet investissement permettra de réduire la consommation énergétique de l'entreprise de 130 Mwh/an.

  • 05/08/22 | Sècheresse : Les Pyrénées-Atlantiques étendent les restrictions

    Lire

    Après avoir pris des restrictions sur l'usage de l'eau dans 26 communes des Pyrénées-Atlantiques, la préfecture vient d'élargir la zone de restriction à 76 communes supplémentaires au sud et à l'ouest du Pays Basque ainsi que sur le secteur d'Orthez. L'arrosage y est donc interdit de 8h à 20h. Le lavage des véhicules, tout comme le remplissage des piscines est strictement interdit. Et la ville de Biarritz suspend les douches et robinets sur les plages.

  • 04/08/22 | Un Musée Mobile cet été en Creuse

    Lire

    Le Centre Pompidou et le MuMo (Musée Mobile) en Creuse vont mettre en circulation un nouveau camion-musée. Il sera dédié à la présentation des œuvres de la collection du musée national d'art moderne. Ce musée itinérant fera notamment étape à Aubusson du 29 au 31 août où il présentera l'exposition « Les animaux sortent de leur réserve ». Des visites gratuites d'1h30 pourront être organisées au cours de ces 3 jours sur inscription auprès du Centre Pompidou.

  • 04/08/22 | La Vienne se protège face aux risques d'incendies

    Lire

    La préfecture de la Vienne vient de prendre 2 arrêtés visant à éviter les départs de feux. Entre le 3 et le 8 août inclus, les travaux dans les massifs forestiers, comme les activités d'exploitation forestière, les travaux sylvicoles ou la circulation des engins destinés à ces travaux sont interdits. De même, les feux d'artifice et l'usage de produits pyrotechniques sont strictement interdits.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Un plan mathématiques pour les enseignants périgourdins

02/10/2019 | La rectrice d'académie était en Dordogne ce mardi. Anne Bisagni-Faure a assisté à la mise en oeuvre sur le terrain du plan mathématiques Villani-Torossian.

1

Donner aux enseignants du primaire les outils, les méthodes pour faire comprendre et aimer les mathématiques à leurs élèves. C'est l'objectif du plan national Villani-Torossian, mis en place dès l'année dernière en Dordogne. La rectrice de l'académie de Bordeaux est venue constater ce mardi 1er octobre comment il était mis en oeuvre à l'école primaire de Champcevinel, dans l'agglomération périgourdine. Le plan mis en place au cours de l'année scolaire précédente permet de former 160 professeurs des écoles sur l'ensemble des circonscriptions de la Dordogne.

"Faire des enseignants heureux d'enseigner les mathématiques", tel est un des objectifs du plan national Villani Torossian. Le département de la Dordogne fait figure de moteur dans la mise en oeuvre de ce plan au sein de l'Académie de Bordeaux. Anne Bisagni Faure, rectrice d'académie de la Région Nouvelle-Aquitaine, a visité une classe de CE1-CE2 de l'école primaire de Champcevinel, dans l'agglomération périgourdine, pour se rendre compte sur le terrain de cette mise en oeuvre. Sur le tableau, une série de calculs plus ou moins complexes que doivent essayer de résoudre les écoliers. Ils doivent aussi expliquer comment ils y parviennent. Dans la classe, une fois n'est pas coutume : il y a bien sûr leur maîtresse habituelle, Virginie Adrian et un conseiller pédagogique  en mathématiques.  "Les évaluations menées en CP et en CE1 ont montré qu'il fallait conforter chez les élèves certaines pratiques, notamment sur le calcul mental et sur la résolution des problèmes. Les résultats départementaux sont pourtant conformes au niveau national," explique Jacques Caillaut, l'inspecteur d'académie de la Dordogne. 
"Et cela passe bien évidemment par de la formation auprès des enseignants. Une formation qui ne se veut pas culpabilisante, mais d'échanges de pratiques et de comparaisons". Virginie Adrian, bénéficie depuis l'an dernier d'une formation innovante dans le cadre du plan Villani Torossian qui concerne le premier degré. Cette formation, qui se déroule hors classe et en classe, doit l'aider à transmettre autrement les mathématiques à ses élèves. Mardi matin, Roland Mariano, maître formateur, devenu conseiller pédagogique départemental en mathématiques, est intervenu en direct dans la classe. "Le parti pris du plan Villani-Torossian, est de dire qu'au vu des parcours à l'université des professeurs des écoles qui doivent exercer une polyvalence -il y a deux tiers de profils littéraires pour un tiers de profils scientifiques- il peut se comprendre que certains professeurs des écoles, dans l'exercice de leur polyvalence puissent rencontrer quelques préjugés, voire quelques inquiétudes dans leurs capacités à enseigner les mathématiques," indique Anne Bisagni, la rectrice de l'académie de Bordeaux. "L'objectif, c'est donc plus de confiance, plus d'expertise. Car si l'on a un professeur qui est en confiance avec les mathématiques, il va donner confiance aux élèves" conclut-elle.

160 professeurs formés chaque année

En Dordogne, le plan mis en place dès 2018 dans l'ensemble du département permet de former 160 enseignants par an. Ils reçoivent la visite dans les classes de référents en mathématiques, qui leur dispensent sur place conseils et astuces pour faciliter l'apprentissage de la discipline. "Ce qui est historique explique Anne Bisagni, la rectrice de l'académie de Bordeaux, c'est que ce plan s'adresse aux professeurs; nous ne sommes pas sur un programme pour les élèves. Il se déroule pour une partie dans la classe, et pour l'autre lors de séquences théoriques par groupes de quatre à huit professeurs. Cela leur permet d'être en confiance, de partager avec leurs pairs les difficultés qu'ils peuvent rencontrer".
Un an après avoir suivi la formation, les enseignants observent déjà des différences dans la façon d'aborder les mathématiques. "Quand le formateur prend notre classe. Nous devenons observateurs, cela nous permet de cibler les élèves qui ont le plus besoin d'être accompagnés, et ceux qui sont davantage en autonomie et capables d'aider leurs camarades. C'est une échange de pratiques tout à fait positive, témoigne Virginie Adrian. Comme plusieurs de ses collègues, elle est en demande de voir "ce qui se passe dans les classes des autres, de partager des expériences, des outils pédagogiques, mais cela prend du temps." Ouvrir sa classe n'a rien d'une démarche évidente. Mais ce type de pratique pourrait être étendue à l'avenir à d'autres matières.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Clayde-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5864
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !