Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/09/19 | Game of Niort aux couleurs du Patrimoine

    Lire

    Dans le cadre des journées du patrimoine, le Département des Deux-Sèvres, l’agglomération de Niort mais aussi le CAUE de la Charente-Maritime organisent le Game of Niort. Ce 20 septembre, deux classes de 6ème du collège Rabelais de Niort répartis en 6 équipes visitent le donjon de Niort. Demain, ils devront concevoir et réaliser une maquette d’une île habitable autour du donjon. A l’issue de la présentation des projets, une remise des prix aura lieu.

  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Un réseau de chaleur le plus important de Nouvelle-Aquitaine pour Grand Poitiers

16/08/2019 | Travaux d'extension du réseau de chaleur de urbain de Grand Poitiers. Ce dernier va s'étendre sur 32 kilomètres faisant de lui le plus grand réseau régional.

Sur la rocade de Poitiers, c'est l'heure des travaux. Ces tuyaux transporteront de l'eau chaude pour chauffer des bâtiments accordés au réseau de chaleur

Depuis 1967, Grand Poitiers est équipé d’un réseau de chaleur urbain. Il permet de fournir du chauffage et de l’eau chaude aux bâtiments qui y sont raccordés. Ce réseau va passer de 14 à 32 kilomètres, il se développe au sud de Poitiers. Les travaux se déroulent actuellement au niveau de la rocade entre les quartiers du Dolmen et de la Gibauderie. Au Dolmen, une chaufferie à paille sera également mise en service d’ici 2021. La communauté urbaine inscrit tous ces investissements dans la transition énergétique. Elle compte diminuer l’utilisation d’énergies fossiles. À la fin des travaux, le réseau de chaleur sera alimenté par 69% d’énergies renouvelables.

C’est l’été, on en profite pour faire des travaux. C’est le cas sur la rocade de Poitiers, entre les quartiers du Dolmen et la Gibauderie. Le carrefour Rébeillau est pour l’instant coupé.  La cause : l’extension du réseau de chaleur de Grand Poitiers. Enterrés sous la route, ces larges tuyaux transporteront de l’eau à 90° dans le sens aller et de 60 à 70° dans le sens retour. Au total, ce réseau, dont les premiers tronçons remontent à 1967, va passer de 14 à 32 kilomètres. 

Cette extension s’inscrit dans le schéma directeur des énergies voté en 2018 par la communauté urbaine. Il définit l’orientation du territoire Grand Poitiers à travers des objectifs tels que l’économie de 25% d’énergie à l’horizon 2030, la multiplication par trois de la part d’énergies renouvelables, entre autre. « Dans ce cadre, le réseau de chaleur est important. Il nous permet de mutualiser les coûts, limiter la fluctuation des prix d’énergies. On récupère de la chaleur que l’on envoie dans ces tuyaux. Il y a quelque chose de permanent. Ça fonctionne hiver comme été. Cela sécurise également l’approvisionnement en énergie », explique devant le chantier, Francis Chalard, deuxième Adjoint à la mairie de Poitiers, délégué au personnel, aux finances et à l’informatique.  

Plan du réseau de chaleur de Poitiers. Il passera de 14 à 32 kilomètres après les travaux

Le plus grand réseau de chaleur régional

Le réseau va donc s’étendre sur 32 kilomètres. Il a plus que doublé, devenant ainsi le plus grand réseau de chaleur de la région Nouvelle-Aquitaine. Auparavant, il s’articulait autour des quartiers des Couronneries (où le réseau de chaleur urbain est né en 1967), avant de se déployer vers Touffenet et Saint-Éloi (voir carte). Désormais, il va desservir Beaulieu, la Gibauderie, Les Trois-Cités. Les logements individuels ne peuvent pas être alimentés directement par ce réseau, seules les grosses infrastructures en copropriété, les administrations et bâtiments publics sont rattachés à ce réseau. Souvent, les bailleurs sociaux optent pour ce chauffage et ce fournisseur d’eau chaude. C’est le cas d’Ekidom, d’ici peu, sur les Trois-Cités. Du côté des bâtiments publics, le CHU de Poitiers sera d’ici l’été 2020 raccordé au réseau de chaleur. « Nous travaillons depuis plusieurs années sur la réduction du coût de l’énergie et l’utilisation d’énergie renouvelable », confie Pascal Servanton, ingénieur responsable maintenance au CHU de Poitiers. L’hôpital va pouvoir répondre à la forte demande d’eau chaude notamment. « Ce raccordement nous permettra d’utiliser cette énergie-là l’été. Le mix énergétique stable permet des prix intéressants ».

Le 5 juin dernier c'était la pose de la première pierre pour cette chaufferie paille. Elle entrera en fonction début 2021

Un réseau alimenté par trois installations

Le mix énergétique, autrement dit, la répartition des sources d’énergie, sera la suivante sur le réseau de chaleur de Grand Poitiers : 45,6% proviendront d’unité de valorisation énergétique, 9,7% du bois, 13,6% de la paille, 10, 5% de la cogénération et 20,6% du gaz. Quant aux chiffres, ils parlent d’eux-mêmes. « Ce réseau de chaleur produit autant d’énergie que 24 éoliennes ou que 144 hectares de panneaux photovoltaïques », souligne Francis Chalard : et cela grâce à trois installations, une chaufferie dans le quartier des Couronneries, l’Usine d’incinération des déchets de Saint-Éloi, la chaufferie du Dolmen. Cette dernière n’est pas encore en service puisque la première pierre vient d’être posée le 5 juin dernier. Il s’agira d’une chaufferie de paille, qui entrera en service au début de l’année 2021. Elle va porter à 69% la part d’énergie renouvelable du réseau de chaleur. 

Ces investissements (celui de la chaufferie paille du Dolmen et de l’extension du réseau de chaleur) vont coûter 18 millions d’euros subventionnés par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) à hauteur de 3 millions d’euros et du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) à hauteur de  6,2 millions d’euros. Niveau pollution, chaque année l’équivalent de 23 000 tonnes de rejet de CO2 sera évité grâce à ce réseau de chaleur et à ces installations. Grand Poitiers s’investit dans la transition énergétique en s’offrant le plus grand réseau de chaleur de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2939
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !