Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

  • 24/06/21 | L'Europe en soutien des collectivités face à la crise sanitaire

    Lire

    Grâce au dispositif "Initiative d'investissement en réponse au Coronavirus" portée par la Commission européenne, 8 départements - Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente - ont bénéficié d'aides européennes pour l'achat de masques à destination du personnel des collectivités et de la population afin de pouvoir maintenir des activités de service public et de soutien à certains publics (collégiens, personnels des EPHAD, personnels de santé, aides à domicile ...). Ces mesures ont été financées par l'Europe pour un montant total de 2,9M€ en Nouvelle-Aquitaine.

  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Un site internet pour contrer le manque de médecins

01/06/2021 | Le site soigner en Périgord fait l'objet d'une convention entre la CPAM et le Conseil départemental de la Dordogne. Son but installer de nouveaux médecins.

La convention entre la CPAM et le Département a été renouvelée

La Caisse primaire d'assurance maladie de la Dordogne a renouvelé sa convention avec le Département concernant le site soignerenperigord.fr. Le but est de faciliter l'installation de médecins, d'infirmiers, de kinésithérapeutes en Dordogne en leur mettant un certain nombre d'outils et d'informations à disposition, les offres disponibles, les conditions d'exercices, les conditions de vie (accès aux transports, à la culture, aux écoles), les éventuelles aides dont ils peuvent bénéficier. Cette innovation unique en France sous cette forme, est un outil de lutte contre la désertification médicale.

En Dordogne, 66 % des médecins généralistes cesseront leur activité professionnelle dans les dix ans qui viennent. La situation des spécialistes sur le territoire est défavorable. Chez les professionnels de santé, les jeunes générations aspirent à des conditions d’exercice différentes de celles de leurs prédécesseurs. Ils souhaitent davantage être regroupés avec d'autres praticiens, exercer à plusieurs dans le cadre de maisons de santé pluridisciplinaires et la question du salariat devient aussi une éventualité. Actuellement, une soixantaine de professionnels sont recherchés en Dordogne.
" C’est vrai en milieu rural, mais pas seulement " , a souligné Jean-Paul Lotterie, le vice-président du Département chargé de l’insertion, de l’économie sociale et solidaire, de l’enfance et de la famille, lors d’une conférence de presse donnée lundi 31 mai pour présenter le site Internet Soigner en Périgord, destiné à attirer les médecins et à mettre en relation les offres et les demandes.  Et en Dordogne, 38 % de la population a plus de 60 ans, dans mon secteur en Montponnais, cela atteint même 42 %. » Pour attirer de nouveaux professionnels de santé, remplacer ceux qui souhaitent partir à la retraite, la Caisse primaire d'assurance maladie et le Conseil départemental de la Dordogne ont renouvelé leur partenariat pour la refonte le site "soigner en Périgord."  Ce site qui existait depuis 2012, a été créé au départ par l'Assurance maladie pour encourager les professionnels de santé à s'installer en Dordogne.

Un outil de promotion 

Géré par les services du Département, il s'inscrit dans la démarche de la collectivité de lutte contre la désertification médicale. L'objectif est de garantir à chaque habitant de Dordogne, un égal accès aux soins à moins d'un quart d'heure du domicile.  "La fréquention enregistre une hausse depuis juin 2020, avec en moyenne 911 connexions par mois", précise Catherine Petraszko, directrice de la CPAM de la Dordogne. Les visiteurs sont majoritairement originaires d'Ile de France, de Bretagne, de Provence Alpes. Le site est un véritable outil de promotion de la Dordogne pour les étudiants en médecine et les professionnels de santé. Il est destiné à mieux informer et accompagner les professionnels de santé qui cherchent à s'installer et les collectivités territoriales, les structures qui souhaitent recruter, et les professionnels souhaitant faire valoir leurs droits à la retraite à trouver leur successeur.
Il comporte un outil d'annonces : les annonces peuvent concerner des remplacements, l'accueil de stagiaires, une succession, une association. Pour chaque annonce,  les conditions d'exercice sont précisées : cabinet individuel, maison de santé, centres de soin, milieu rural ou urbain. La mise en ligne des annonces,  offres, ou demandes se fait de manière autonome. Cet outil se démarque des autres sites de ce type existant dans d'autres départements souffrant de désertification médicale  : il comprend bon nombre d'informations touristiques, sur les établissements scolaires, et culturels, des facilités d'emploi pour le conjoint. Actuellement, ce site est ouvert aux médecins, chirurgiens dentistes, masseurs kinésithérapeutes, des infirmiers, des  sages-femmes depuis 2020, et depuis mars dernier aux orthophonistes. Il devrait s'ouvrir peu à peu à d'autres professions médicales et para-médicales.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3390
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !