24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Un voyage inédit à la découverte des jeux au coeur du Périgord noir

07/08/2015 | Le domaine de la Rhonie à Meyrals, promet au visiteur et au touriste de passage, l'insolite et la qualité de l'accueil dans un esprit nature.

Marie Rose Ampoulange et son fils Vivien représentent la 8 et la 9 e génération

Entre la dégustation de plats traditionnels faits maison et un lieu de détente en pleine nature, le domaine de la Rhonie, à Meyrals, propose aux touristes et aux locaux de vivre une expérience inoubliable autour du jeu. Le domaine, propriété de la famille Coustady-Ampoulange depuis huit générations, a conservé son activité agricole. Au fil des générations, il a su faire preuve d'innovation. Dès 1963, le site fut précurseur en matière d'accueil à la ferme et aujourd'hui, les hôtes peuvent avoir accès à plus de 500 jeux, des jeux anciens, traditionnels, en bois, du Périgord et d'ailleurs.

Fin juin, le domaine de la Rhonie, à Meyrals, au cœur du Périgord noir, était récompensé à Paris par les palmes de la qualité de l’accueil hôtelier. Cette propriété de la famille Ampoulange Coustady est bien plus qu’un lieu de villégiature. Ce domaine de 45 hectares a su aujourd’hui conserver son caractère agricole, avec ses moutons, ses oies qui sont transformées sur place, ses productions de châtaignes et de noix bio. « Nous développons l’accueil et le tourisme à la ferme depuis 1963. Mes grands-parents ont décidé d’aménager une partie des bâtiments en gîte au décès des mes arrières grands-parents. Ils ont ensuite proposé une table d’hôte dès le milieu des années 70, à partir des produits de la ferme. Ils étaient précurseurs dans ce domaine, » explique Marie Rose Ampoulange, qui représente la 8e génération.

Le domaine de la Rhonie propose  actuellement une douzaine de chambres, un gîte, une table d'hôtes. Avec son mari Serge, artisan boulanger de métier, elle a rejoint le domaine familial à partir de 1994 et accueille chaque été des touristes du monde entier (des Chinois, des Américains, des Allemands...) à la recherche d'authenticité et de convivialité.  Les outils des grands-parents ou des arrières grands-parents servent d'objets de décoration.

Une jolie saga familiale Le domaine de la Rhonie est une jolie saga familiale où chaque génération perpétue les savoir-faire et les traditions tout en sachant faire preuve d'innovation. "La spécificité de la Rhonie, c'est que nous ne sommes propriétaires de rien, nous sommes un relais, précise Marie Rose. Aujourd'hui, la Rhonie se veut résolument tournée vers l'avenir avec l'arrivée de Vivien, âgé de 24 ans, le fils de la maison, qui après cinq ans passés dans l'armée, a décidé de revenir au pays. Il s'installe comme berger avec une soixantaine de moutons. Sa démarche s'inscrit dans l'expérience menée par la Chambre d'agriculture de la Dordogne sur le pastoralisme en Périgord noir. Il participera également à l'activité touristique.

Le domaine possède 12 cabanes de pierres sèches

Le domaine a la particularité de posséder un patrimoine remarquable : notamment douze cabanes en pierres sèches dont certaines sont dans un bon état de conservation, un chai, un four médiéval et un four à pain. Pour pouvoir restaurer ces bâtis, la famille  Ampoulange Coustady a créé une association de sauvegarde du patrimoine et s'est adjoint le partenariat de la Fondation du patrimoine. Un artisan lauzier à la retraite va s'installer plusieurs mois sur la propriété pour transmettre son savoir-faire à des jeunes. "Le fil rouge de la Rhonie, c'est la transmission des savoirs. Notre volonté est d'amener du sens à toutes les personnes qui nous rendent visite, qu'ils s'agissent de locaux ou de touristes," souligne la maîtresse des lieux. 

Une aventure ludiqueDepuis le printemps, les hôtes peuvent avoir accès à des jeux rares et précieux  comme l'Awithlaknannaï, qui vient du Nouveau-Mexique. Il y en a plus de 500 au total. Certains jeux viennent du Périgord et ont été fabriqués par des créateurs locaux. "Les jeux, c'est la naissance de trois belles rencontres. Francis Collie, animateur spécialisé en ateliers nature et inventeur de jeux. Ensuite, j'ai fait la connaissance d'une hôte de passage, Bretonne et créatrice du concept "voyajoueur". J'ai été conquise. La troisième rencontre est celle de Bernard Cauwet, grand collectionneur de jeux qui a décidé de léguer sa collection à condition que ces jeux vivent.  Il ne voulait en aucun cas en faire un musée. Puis Marie Rose Ampoulange s'est intéressée aux créateurs de jeux locaux. Et en Dordogne, il y en a un certain nombre. A la Rhonie, le public trouvera des jeux sur l'environnement et autour du vin par exemple.Plus de 500 jeux sont proposés aux hôtes du domaine 

Cette innovation a permis l'embauche de deux animateurs spécialisés.  Toute l'année, ils accompagnent enfants et adultes dans le choix des jeux, expliquent les règles et conventions de jeux pour que le plaisir soit immédiat et plongent les joueurs dès lors dans le divertissement.  Une soirée ludique tout public est organisée le mardi 18 août à partir de 18 heures jusqu'à 23 heures. Plusieurs créateurs locaux dont Thomas Dutertre, Francis Collie, Michel Blanc, ébéniste et créateur de toupie, seront présents.

Plus d'infos sur le site du domaine.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4286
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !