Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Une aventure solidaire au cœur de la Tall Ships Regatta

20/07/2018 | Les 46 matelots sont arrivés à Bordeaux le 14 juin dernier après dix jours de traversée en mer depuis Dublin.

trainees G

Ils étaient 46 matelots à embarquer à bord de grands voiliers pour une aventure de dix jours en mer. Pour la plupart, des personnes en situation de handicap et des jeunes entre 15 et 25 ans de la région bordelaise, qui n’avaient jamais mis les pieds sur un grand voilier. Partis de Dublin en Irlande le 4 juin dernier et arrivés à Bordeaux lors de la fête du vin le 14 juin, ils ont traversé vents et marées pour ce qui restera gravé dans leur mémoire comme une aventure humaine inoubliable. Ce voyage dans l’Atlantique, ils le doivent notamment au soutien du Mécénat Bordeaux Métropole, de son partenaire, le Groupe Duval et aux collectivités territoriales.

On les appelle les « trainees ». On pourrait d’ailleurs les différencier par leur courage et leur volonté de dépasser leurs peurs. Ces « trainees », ce sont ces jeunes matelots qui ont été sélectionnés par un jury pour participer à une « aventure solidaire » et avoir le privilège d’embarquer dans l’un des bateaux participant à la Tall Ships Regatta, une course de voiliers créée par Bernard Morgan en 1953. Cinq voiliers ont été avitaillés pour l’occasion : le Belem, le Mogenster, le De Gallant, l’Arawak et l’Atyla. Parmi les 46 trainees sélectionnés, tous sont issus de la région bordelaise et 50% d’entre eux sont en situation de handicap. Aussi, 50% de l’équipage a entre 15 et 25 ans.  C’était la volonté des organisateurs et du mécénat Bordeaux Métropole, financeur de l’évènement. Michel Balique, l’un des capitaines participant à la régate a salué ce projet : « Faire embarquer des personnes handicapées et des jeunes dans une aventure comme celle-ci, c’est plutôt rare. Tout a été mis en œuvre pour accueillir les trainees et nous faire naviguer dans de bonnes conditions. C’est une initiative qui mériterait d’en amener d’autres ».

Un projet porté par le Mécénat Bordeaux Métropole

Pour mettre en œuvre cette aventure, il a fallu des moyens financiers. Ces moyens financiers ont été apportés en grande partie par la démarche du mécénat de Bordeaux Métropole. Le mécénat permet à des acteurs du privé et à des particuliers, de faire des dons dédiés à des projets d’intérêt général portés par un établissement public. Les donateurs reçoivent en contrepartie des avantages fiscaux liés au mécénat (réduction sur l’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % du don pour les entreprises). La métropole de Bordeaux est la seule métropole française à avoir recours à cette démarche. Ici, c’est le groupe immobilier Duval, partenaire exclusif du mécénat, qui s’est impliqué dans le projet en faveur du recrutement d’apprentis matelots en situation de handicap. Bordeaux Métropole a pris en charge la totalité des coûts de navigation pour les participants (entre 900€ et 1300€ par personnes).

« Une aventure inoubliable »

S’il a fallu coordonner les différents acteurs en amont du projet, il a aussi fallu coordonner les différents équipages en aval, sur les bateaux. C’était la mission des capitaines, commandants et accompagnateurs présents sur les cinq grands voiliers. Le navigateur Michel Balique avoue : « Beaucoup de trainees étaient un peu inquiets au départ et nous aussi pour être honnête. Mais finalement, les participants se sont vites adaptés et nous avons pu transmettre notre savoir en termes de navigation ». Pour Fernand et Christopher, deux jeunes matelots qui ont eu la chance de participer à la régate, c’est une aventure qui restera gravée dans leurs souvenirs : « On s’en souviendra toute notre vie. Se retrouver en mer pendant 10 jours dans une telle aventure, c’est quelque chose d’inoubliable. D’autant plus qu’il y avait des étrangers sur le bateau et on a aussi pu échanger en anglais ». Fernand retient de cette épopée les moments de silence en pleine mer, loin de tout, sans téléphones et sans les tracas du quotidien. Christopher lui, se souviendra des couchés de soleil sur l’Atlantique et la visite surprise de quelques dauphins. Mais surtout, ils se souviendront d’une aventure humaine loin de la terre ferme, qui leur a permis de dépasser leurs craintes.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Bordeaux Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
2684
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !