aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Une enquête régionale analyse les conditions de vie des étudiants

23/09/2015 | Ce mercredi 23 septembre, la Communauté d'Universités et Établissements d'Aquitaine a dévoilé les premiers résultats d'une enquête sur les conditions de vie des étudiants

Elle a été réalisé entre février et avril 2015 auprès de 10 000 étudiants

A l'aube d'un nouveau plan national centré autour de la vie étudiante qui sera dévoilé dans quelques semaines et à quelques mois d'un changement d'échelle, la région Aquitaine dresse la première étude de France sur les conditions de vie des étudiants. Fruit d'un partenariat entre la région, le Crous et la COMUE (Communauté d'Universités et Établissements) d'Aquitaine, elle dévoile, autour d'un panel de 10 000 étudiants interrogés (15% de la population étudiée) le quotidien des étudiants et les points à améliorer.

Cette enquête sur les conditions de vie des étudiants a été réalisée par l'ORPEA (l'Observatoire régional des parcours étudiants aquitains) entre février et avril 2015. Diffusée auprès de 64 125 étudiants, elle a réuni les réponses de 10 055 d'entre eux. Elle révèle qu'en moyenne, un étudiant passe environ 35 heures à travailler (réparties entre les cours et le travail à la maison) par semaine. Les étudiants qui travaillent parallèlement à leurs études (41%) considèrent pour près de la moitié d'entre eux (41%) que ce complément de revenu est indispensable, et déclarent en moyenne deux heures de moins de présence en cours et une heure en moins de travail personnel que les autres. Plus révélateur : 45% des femmes déclarent travailler en complément, contre 40% des hommes. Il s'agit majoritairement de cohabitants (44%) et plus ils sont âgés, plus la part d'activité rémunérée augmente (28% pour les moins de 21 ans, 49% des plus de 21 ans), sans doute en raison du coût croissant de l'année universitaire. 

Des résultats contrastésConcernant le logement, là aussi, les résultats sont contrastés. Si, selon les données de l'enquête régionale, 90% des étudiants sont "satisfaits de leurs logements", 52% d'entre eux déclarent vivre en location ou colocation, contre 19% en résidence universitaire et 20% chez leurs parents, principalement pour des raisons financières. Le loyer moyen s'élève à 386 euros : plus le niveau d'études augmente, plus il est élevé (498 euros pour un niveau bac+6). La Gironde (397 euros) et le Lot-et-Garonne (389€) sont les départements où le loyer moyen est le plus élevé devant les Landes (371€), la Dordogne (320€) et les Pyrénées Atlantiques (336€). En moyenne, les étudiants mettent 23 minutes pour se rendre sur le campus depuis chez eux. 

Un bilan santé inquiétantSi le budget reste équilibré (682 euros de ressources et 575 euros de dépenses par mois en moyenne), c'est que la famille contribue pour une grande part à cette ressource : 365 euros. Ils ont plus de ressources dans les Landes (747 euros) mais dépensent plus (647 euros)38% des étudiants ont des fins de mois difficiles et 68% se seraient déjà restreint dans les besoins élémentaires comme l'alimentation, le loyer ou la santé. La santé justement, est un des pôles les plus alarmants. Sept étudiants sur dix déclarent avoir déjà renoncé à se faire soigner par un médecin, 21% pour des raisons financières. Ces chiffres régionaux font écho à une étude du réseau de mutuelles Emevia publiée aujourd'hui qui précisent qu'au niveau national, ils sont 15,6% à avoir renoncé aux soins par manque d'argent (contre 17,4% en 2013). L'étude précise aussi que leur mal-être s'est aggravé : plus d'un étudiant sur trois dit avoir de plus en plus de mal à gérer son stress (39,4% en 2015 contre 37,5% en 2013). Les consultations gynécologiques pour les jeunes filles sont elles aussi en baisse : 45% en 2015 contre 48% en 2013. 

Une étude approfondieCette étude régionale, destinée à être finalisée, n'a pour l'instant dévoilé que des résultats partiels. Un suivi et une étude plus approfondie devraient être livrés en fin d'année. Selon Vincent-Hoffmann-Martinot, Administrateur provisoire de la COMUE (Communauté d'Universités et Établissements) d'Aquitaine, "il sera notamment intéressant de voir s'il y a une vraie variation de la qualité de la vie étudiante en fonction des territoires. Nous souhaitons aussi aller plus loin régionalement et interrégionalement, des relations ont déjà été engagées avec Pau, Limoges ou La Rochelle". D'autant que du côté de la vie étudiante, selon le palmarès de l'Étudiant, Bordeaux navigue loin derrière, à la 24ème position.

Une volonté d'améliorationMais les acteurs régionaux semblent toutefois s'attacher à une réelle volonté d'amélioration, comme l'a souligné Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Bordeaux. "La qualité de la vie des étudiants conditonne leur réussite dans le parcours d'études. C'est un tout. En Aquitaine, le Crous a délivré 94 800 000 euros d'aides aux étudiants. 70% du parc de logements du dernier Contrat de Plan Etat Région ont été requalifiés, et nous comptons bien achever cet effort d'ici 2020 avec 1000 nouvelles réhabilitations et 500 reconstructions pour atteindre le chiffre de 4800 logements requalifiés". Pour Alain Rousset, président de la région Aquitaine, "cette montée en puissance de l'intérêt pour la condition de vie des étudiants et leur parcours va dans la continuité de l'action publique. L'Aquitaine possédait entre 2008 et 2009 30% des résidences universitaires de France, et je ne dis pas ça seulement parce que nous sommes à deux mois des élections. La future région aura probablement dans la liste de ses futures compétences le sort des universités. Lutter contrer l'échec du premier cycle universitaire, c'est aussi une bataille que la grande région doit entreprendre", a-t-il affirmé. 

Dans ce but, le campus de Pessac/Talence/Gradignan va prochainement accueillir un "espace multi-services". Le bâtiment, d'une superficie de 3500 mètres carrés offrira des "services aux étudiants et à leurs associations", un nouveau pôle restauration 51% des interrogés déclarent encore sauter le repas du midi faute de temps), une présence accrue de l'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) et un nouveau pôle culturel autour de la nouvelle MAC (Maison des Activités Culturelles). Le projet s'élève à 8 millions d'euros. L'enquête sur les conditions de vies, elle, devrait être renouvelée régulièrement à la nouvelle échelle régionale. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2171
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !