Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Une exposition, symbole des bons rapports entre l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et Médecins sans Frontières.

21/03/2013 | L'association Médecins sans Frontières Logistique revient sur le soutien apporté par l'Aéroport de Bordeaux depuis plusieurs années, ainsi que sur le cas syrien.

Pascal Personne, Gérald Massis et Mélanie Cagniart parlent des relations entre l'aéroport de Bordeaux et MSF.

Du 19 au 30 mars, dans ses Halls A et B, l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac accueille l'exposition "Terres d'Urgences" créée par Médecins sans frontières. Ces partenaires de longue date ont sauté sur l'occasion pour rappeler les liens qui les unissent. Ainsi, pour Gérald Massis, directeur général de MSF Logistique, "historiquement, c'était une évidence que, avec la relation que nous entretenons avec l'Aéroport de Bordeaux, nous installions l'exposition ici". De son côté, Pascal Personne, directeur de l'aéroport, "espère que l'exposition va être très productive et apporter de nouveaux donateurs".

"On se sent sincèrement proches de vous"Médecins Sans Frontières Logistique est établi à Mérignac depuis déjà 1992 et entretient depuis de bonnes relations avec l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. L'association est "maintenant dans une phase particulière, dans la réalisation d'une deuxième extension, pour doubler la capacité de stockage", selon Gérald Massis, son directeur général. Pascal Personne, directeur de l'aéroport, se dit "très heureux de toute la dynamique autour de l'agrandissement" de leurs locaux, avouant que l'ensemble de la plateforme "se sent sincèrement proche de vous".
Sandra Rebeyrol, coordonatrice Frêt pour Médecins sans Frontières, a tenu à souligner l'importance "d'avoir des interlocuteurs qui sont de vrais partenaires, quotidiens". Avec environ 100 expéditions par mois à partir de l'aéroport de Bordeaux, "les partenaires ont, heureusement, toujours une grande écoute, et comprennent, par exemple, qu'on ne peut pas travailler que pendant les heures de bureaux".

"Le besoin de renouveler le nombre de donateurs"

Exposition

Mélanie Cagniart, directrice de la collecte de fonds privés de Médecins sans frontières, décrit l'exposition "Terres d'urgences" comme "une exposition itinérante qui a une vocation pédagogique et présente de façon interactive nos différentes actions, sur les différents territoires", "un support de communication qui permet d'engager le dialogue avec le public" : ainsi, "les médiateurs vont utiliser l'espace pour aller à la rencontre des gens".
En France, 98% du financement de MSF est d'origine privée et l'association sait "le besoin de renouveler le nombre de donateurs". Surtout que le choix de l'aéroport comme lieu de présentation est aussi une préférence stratégique : ""on attend beaucoup de ces espaces où on va pouvoir rencontrer un nouveau public, des gens qui prennent l'avion pour travailler, des profils auxquels on n'est pas habitués à parler", comme l'explique Mélanie Cagniart.

"Une situation absolument dramatique sur le plan humanitaire"Voilà comment la directrice de la collecte de fonds privés de MSF choisit de décrire le cas syrien. Le régime de Damas ayant refusé l'accès au territoire à MSF depuis le départ, il a fallu prendre un autre chemin : "si vous connaissez bien MSF, vous savez qu'on ne s'arrête pas là et qu'on passe à travers la porte", déclare Mélanie Cagniart. Ainsi, l'association a pu ouvrir un hôpital chirurgical dans le nord, avec "l'ambition d'en ouvrir d'autres".
Elle a également relevé la présence de la plateforme chirurgicale d'Amman (Jordanie), où affluent énormément de blessés syriens et qui avait été crée en 2006 pour accueillir les blessés irakiens. MSF, qui agit dans des contextes d'urgences et des contextes de plus longue durée (comme avec Haïti, où ils sont toujours présents et très actifs), a besoin pour cela de ressources, d'où "ce nouvel appel aux dons international, en urgence, pour la Syrie".

Laura Jarry
Par Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
998
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !