Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/10/20 | Bassens : 2 millions d'euros pour optimiser les capacités de stockage du port

    Lire

    Le Grand Port Maritime de Bordeaux a lancé en 2019 un plan de restructuration économique et territoriale. La première tranche de ce plan concerne la refonte du terminal à conteneurs de Bassens, qui ne peut prétendre à une occupation totale de ses locaux du fait de la vétusté des lieux et du manque d'équipements adaptés. Alors que les opérations de rénovation des hangars de Bassens ont déjà démarré, la Région investit 2,6 millions d'euros dans l'optimisation des capacités de stockage du port.

  • 29/10/20 | Dordogne : lancement d’un Observatoire de l’habitat

    Lire

    Lancé par le Conseil Départemental de la Dordogne, l’Observatoire est un outil de connaissances et d’analyses de l’habitat avec pour objectif de suivre l’évolution du territoire afin de mieux identifier les besoins en matière de logement. Au travers de cette Observatoire, le Département met son ingénierie et ses moyens techniques au service des acteurs pour les accompagner dans la mise en place de leurs projets. Pour accéder à cet observatoire.

  • 29/10/20 | La Région soutien le cinéma, exemple à Limoges

    Lire

    Pyramide production, société de production basée à Limoges depuis 1988, produit actuellement le documentaire « Matriochkas, les filles de la guerre » qui retrace l’histoire de 3 nonagénaires dont les vies ordinaires cachent des destins extraordinaires. Lors de la commission permanente du 17 octobre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce documentaire à hauteur de 15 000 euros.

  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Une idée balade en Périgord, la Roque Saint-Christophe, boulevard de l'humanité

17/08/2020 | A Peyzac-le-Moustier, la Roque Saint-Christophe, entre Montignac Lascaux et les Eyzies, témoigne de 55 000 ans d'occupation humaine. Un site unique.

La Roque Saint Christophe à Peyzac le Moustier

Le site de la Roque Saint-Christophe, en Dordogne, se dévoile à la sortie d'un virage, majestueux et imprenable, surplombant la vallée de la Vézère. Après deux mois de fermeture, le site a rouvert le 30 mai, avec les mesures sanitaire. Ses cavités naturelles ont été occupées par l’homme dès la Préhistoire puis ensuite modifiées pour devenir un fort et une cité du Moyen-Âge jusqu’au début de la Renaissance. Une des principales nouveautés de la saison est la mise en place d'un espace de projection avec la diffusion d'un film d'évocation de l'habitat disparu en réalité virtuelle.

Après deux mois de fermeture en raison de la crise sanitaire liée, le site de la Roque, en Dordogne, a rouvert au public le 30 mai. Après un mois de juin assez moyen, en raison de l'absence de voyagistes, et de visites scolaires, de visites de groupes de personnes âgées, le touristes sont là et la visite a été adaptée : la boutique a été aménagée, les sens de circulation mis en place. Il y a même sur le site, les consignes pour une visite en toute sécurité. Le port du masque est obligatoire. 
Vue à l’aplomb du gisement du Moustier, ou depuis la rive droite de la Vézère, la Roque Saint-Christophe semble s’étendre à perte de vue et ne dément pas son titre d’« un des plus grands et des plus anciens sites rupestres du monde ».  Connu également sous le nom de Boulevard de l’Humanité, c’est le plus grand abri aérien d’Europe avec ses 300 mètres de long.

La Roque Saint Christophe à Peyzac le Moustier

Sur un kilomètre de long et 80 mètres de haut, la falaise s’est dans un premier temps laissée sculpter par les eaux de la rivière. Et les hommes qui y ont trouvé refuge depuis la nuit des temps ont poursuivi le travail. Ils ont façonné et aménagé la roche de bas en haut, en s’élevant vers le ciel au fil des avancées technologiques et de la nécessité de renforcer les systèmes défensifs de la cité, bientôt associée à un fort.
La Roque Saint-Christophe, c'est aussi l'histoire d'une occupation humaine. La visite du site permet de comprendre le mode de vie et l’organisation de ce peuple des falaises appelé aussi « Troglodytes ». Le public peut découvrir l’empreinte laissée par nos ancêtres sur la roche ainsi qu’un conservatoire des machines de génie civil reconstitué en hommage aux grands bâtisseurs médiévaux. Une des volontés de Jean-Marc Touron, le propriétaire, est de visualiser le site tel qu’il existait autrefois, la vie menée par les premiers occupants. Le parcours est ponctué de mises en scène comme l’abri préhistorique, la cuisine de l’an mil, la salle d’armes, l’église, etc. Pour aider à la compréhion des lieux, ont été ajoutées quelques reconstitutions architecturales et des panneaux signalétiques bien documentés.

Le site est bien documenté et enrichi de reconstitutions

Un film en réalité virtuelle

La nouveauté de l'année 2020, c'est la mise en place d'un espace de projection avec la diffusion d'un film d'évocation de l'habitat  disparu en réalité virtuelle. Ce film, réalisé par Laurent Labeyrie (concepteur et réalisateur de la 3D à Périgueux), et Jean-Charles Pouyot, est l'aboutissement de six ans de travail pour plonger les visiteurs dans le formation géologique du site et l’évolution de son bâti au cours du temps.  Il restait à en remonter le fil de l’histoire, débutée il y a 55 000 ans ! Le film en réalité virtuelle, fruit d’un vrai travail de recherches scientifiques et historiques, est une évocation du bâti disparu. Le travail ainsi réalisé est colossal : après la numérisation de la falaise par photogrammétrie, les constructions ont été crées dans un logiciel 3 D, maison, par maison, en se basant sur les traces d'occupation sur la falaise et en concertation avec des architectes du patrimoine.  Les habitations et les enceintes fortifiées ont été reconstituées, fidèlement avec les murs, les bois et les torchis, les toitures, la végétation. Les images sont saisissantes de réalité. Après les avoir visionnées, nul ne peut plus ignorer l’importance et le rôle déterminant que le fort et la cité ont joué dans l’histoire de la Vallée de l’Homme.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4216
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !