aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Une première grande journée pour se mobiliser contre l'obésité

08/04/2014 | Lundi 7 avril, à Bordeaux a eu lieu une table-ronde sur l'obésité avec les acteurs de la politique de santé régionale, des patients et le corps médical

La table-ronde sur l'obésité a rassemblé plus de 100 personnes

"Obésité : au-delà des mots, des solutions concrètes". Tel était le thème d'un grand débat sur l'obésité organisé lundi 7 avril à l'ICFA à Bordeaux ((Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Un débat, qui rassemblait acteurs de la politique de santé régionale, patients et chirurgiens. Une première à l'initiative de la société bordelaise, LNC (Les Laboratoires Nutrition & Cardiométabolisme), qui vient de mettre au point une offre de prise en charge globale du diabète et de l'obésité.

Ces premières journées pour lutter ensemble contre l'obésité ont été baptisées "Baria'chef". A l'origine, les Laboratoires Nutrition et Cardiométabolisme, en partenariat avec l'ICFA Restauration (Centre de formation de la CCI de Bordeaux) et l'association ALOA (Association de Lutte contre l'Obésité en Aquitaine), unique en France. Pendant deux jours, les 7 et 8 avril, les patients récemment opérés (pose d'un anneau gastrique, sleeve, bypass,...) et les acteurs de santé ont pu faire un état des lieux des prises en charge existantes, valoriser les passerelles entre les acteurs de la santé, associations de patients et les patients, et proposer des astuces pour réapprendre à vivre après l'opération. Une initiative soutenue par l'équipe d'éducation thérapeutique de la Polyclinique Bordeaux-Tondu, qui a mis en place des patients-experts.

Combattre l’obésité par le bon et le bien manger 
L'objectif de ces journées Baria"chef est de réapprendre aux patients à cuisiner des produits sains, de qualité, "sans jamais oublier ni le goût ni le plaisir", a rappelé à plusieurs reprises Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses). Il s'agit de sensibiliser les participants à l'importance d'une alimentation équilibrée et adaptable à toutes les situations du quotidien selon le principe d'éducation thérapeutique. Car, l'obésité est une maladie chronique, avec laquelle le patient devra apprendre à vivre à vie. Parmi les temps forts : une table ronde "l'obésité, au-delà des mots, des solutions concrètes", des ateliers culinaires en binôme patient/apprenti cuisinier, et le challenge "Bento Bariatrique". L’occasion pour 6 équipes composées d’un chirurgien, d’un patient et d’un apprenti cuisinier de s’affronter pour réaliser le repas diététique complet le plus goûteux.

15% d'obèses en France
C’est un enjeu de taille pour notre société. Aujourd’hui, plus d'un adulte américain sur trois est obèse, ce qui coûte au pays 190 milliards de dollars par an en frais médicaux. En France, 15 % de la population adulte est obèse - 6,9 millions de personnes - soit 3,3 millions de plus qu'en 1997. A l’échelle européenne le nombre de diabétiques va augmenter de 80% d’ici 2022. En 2030 les dépenses de santé liées à ce fléau atteindront 500 milliards de dollars par an à l’échelle planétaire. Pour lutter contre l'obésité, Solange Ménival, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales a rappelé que sa collectivité a mis en oeuvre des mesures pour que les menus à la cantine dans les lycées soient plus équilibrés. Dans certains cas, les élèves sont mêmes associés dans leur élaboration afin de les sensibiliser au bien-manger. Une action de prévention importante, menée également par la mairie de Bordeaux dans ses cantines, comme l'a indiqué son maire, Alain Juppé. De son côté, Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses) a insisté pour que "tous les acteurs travaillent ensemble" afin d'endiguer ce fléau, qui est "un problème économique et social". En effet, les milieux les plus modestes sont souvent les plus touchés par l'obésité. Et, ce sont ceux aussi qui ont du mal à se payer les vitamines indispensables après la pose d'un by-pass pour éviter notamment l'apparition des cancers, comme l'ont rappelé plusieurs patients dans la salle. Eric Magne, chirurgien bordelais de l'obésité, a, quant à lui, soulevé l'importance de l'environnement, du conjoint, des proches dans le suivi post-opératoire. A cet effet, les objets connectés, fourchette électronique..., peuvent améliorer le suivi des patients et les aider à respecter le programme. Des innovations portées par des entreprises locales comme LNC, qui peuvent être soutenues par la Région Aquitaine, a précisé Solange Ménival. Une chose est sûre, les choses bougent sur la question de la prise en charge de l'obésité. Nicolas Portolan, directeur de l'offre de soins de l’ARS (Agence régionale de santé) Aquitaine s'est dit prêt à essayer de jouer les médiateurs auprès de la CPAM pour essayer de faire en sorte que des patients obèses obtiennent un remboursement des vitamines après l'opération. De même, des chefs restaurateurs s'engagent à élaborer des menus avec le label "Baria'chef", des bons plats, comme les autres, mais avec "des quantités plus faibles et un prix réduit", a dévoilé Christian Sauvage, président de l'ICFA (Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Des signes, qui traduisent une volonté politique de mieux prendre en compte une obésité, qui aujourd'hui ne cesse de croître en France, comme dans le monde entier.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
3587
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
chauvin | 09/04/2014

j'habite dans le 47 et il n'y rien ni en information ni en eduction thérapeutique, j'ai besoin d'une opération mais j'hesite car le suivi sue bordeaux me couterait trop cher si vous avez des renseignements je suis preneur. dans mon village nous sommes 3 a etre dans ce cas aidez nous merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !