Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Une première grande journée pour se mobiliser contre l'obésité

08/04/2014 | Lundi 7 avril, à Bordeaux a eu lieu une table-ronde sur l'obésité avec les acteurs de la politique de santé régionale, des patients et le corps médical

La table-ronde sur l'obésité a rassemblé plus de 100 personnes

"Obésité : au-delà des mots, des solutions concrètes". Tel était le thème d'un grand débat sur l'obésité organisé lundi 7 avril à l'ICFA à Bordeaux ((Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Un débat, qui rassemblait acteurs de la politique de santé régionale, patients et chirurgiens. Une première à l'initiative de la société bordelaise, LNC (Les Laboratoires Nutrition & Cardiométabolisme), qui vient de mettre au point une offre de prise en charge globale du diabète et de l'obésité.

Ces premières journées pour lutter ensemble contre l'obésité ont été baptisées "Baria'chef". A l'origine, les Laboratoires Nutrition et Cardiométabolisme, en partenariat avec l'ICFA Restauration (Centre de formation de la CCI de Bordeaux) et l'association ALOA (Association de Lutte contre l'Obésité en Aquitaine), unique en France. Pendant deux jours, les 7 et 8 avril, les patients récemment opérés (pose d'un anneau gastrique, sleeve, bypass,...) et les acteurs de santé ont pu faire un état des lieux des prises en charge existantes, valoriser les passerelles entre les acteurs de la santé, associations de patients et les patients, et proposer des astuces pour réapprendre à vivre après l'opération. Une initiative soutenue par l'équipe d'éducation thérapeutique de la Polyclinique Bordeaux-Tondu, qui a mis en place des patients-experts.

Combattre l’obésité par le bon et le bien manger 
L'objectif de ces journées Baria"chef est de réapprendre aux patients à cuisiner des produits sains, de qualité, "sans jamais oublier ni le goût ni le plaisir", a rappelé à plusieurs reprises Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses). Il s'agit de sensibiliser les participants à l'importance d'une alimentation équilibrée et adaptable à toutes les situations du quotidien selon le principe d'éducation thérapeutique. Car, l'obésité est une maladie chronique, avec laquelle le patient devra apprendre à vivre à vie. Parmi les temps forts : une table ronde "l'obésité, au-delà des mots, des solutions concrètes", des ateliers culinaires en binôme patient/apprenti cuisinier, et le challenge "Bento Bariatrique". L’occasion pour 6 équipes composées d’un chirurgien, d’un patient et d’un apprenti cuisinier de s’affronter pour réaliser le repas diététique complet le plus goûteux.

15% d'obèses en France
C’est un enjeu de taille pour notre société. Aujourd’hui, plus d'un adulte américain sur trois est obèse, ce qui coûte au pays 190 milliards de dollars par an en frais médicaux. En France, 15 % de la population adulte est obèse - 6,9 millions de personnes - soit 3,3 millions de plus qu'en 1997. A l’échelle européenne le nombre de diabétiques va augmenter de 80% d’ici 2022. En 2030 les dépenses de santé liées à ce fléau atteindront 500 milliards de dollars par an à l’échelle planétaire. Pour lutter contre l'obésité, Solange Ménival, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales a rappelé que sa collectivité a mis en oeuvre des mesures pour que les menus à la cantine dans les lycées soient plus équilibrés. Dans certains cas, les élèves sont mêmes associés dans leur élaboration afin de les sensibiliser au bien-manger. Une action de prévention importante, menée également par la mairie de Bordeaux dans ses cantines, comme l'a indiqué son maire, Alain Juppé. De son côté, Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses) a insisté pour que "tous les acteurs travaillent ensemble" afin d'endiguer ce fléau, qui est "un problème économique et social". En effet, les milieux les plus modestes sont souvent les plus touchés par l'obésité. Et, ce sont ceux aussi qui ont du mal à se payer les vitamines indispensables après la pose d'un by-pass pour éviter notamment l'apparition des cancers, comme l'ont rappelé plusieurs patients dans la salle. Eric Magne, chirurgien bordelais de l'obésité, a, quant à lui, soulevé l'importance de l'environnement, du conjoint, des proches dans le suivi post-opératoire. A cet effet, les objets connectés, fourchette électronique..., peuvent améliorer le suivi des patients et les aider à respecter le programme. Des innovations portées par des entreprises locales comme LNC, qui peuvent être soutenues par la Région Aquitaine, a précisé Solange Ménival. Une chose est sûre, les choses bougent sur la question de la prise en charge de l'obésité. Nicolas Portolan, directeur de l'offre de soins de l’ARS (Agence régionale de santé) Aquitaine s'est dit prêt à essayer de jouer les médiateurs auprès de la CPAM pour essayer de faire en sorte que des patients obèses obtiennent un remboursement des vitamines après l'opération. De même, des chefs restaurateurs s'engagent à élaborer des menus avec le label "Baria'chef", des bons plats, comme les autres, mais avec "des quantités plus faibles et un prix réduit", a dévoilé Christian Sauvage, président de l'ICFA (Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Des signes, qui traduisent une volonté politique de mieux prendre en compte une obésité, qui aujourd'hui ne cesse de croître en France, comme dans le monde entier.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
9650
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
chauvin | 09/04/2014

j'habite dans le 47 et il n'y rien ni en information ni en eduction thérapeutique,
j'ai besoin d'une opération mais j'hesite car le suivi sue bordeaux me couterait trop cher si vous avez des renseignements je suis preneur. dans mon village nous sommes 3 a etre dans ce cas
aidez nous merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !