18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Une première grande journée pour se mobiliser contre l'obésité

08/04/2014 | Lundi 7 avril, à Bordeaux a eu lieu une table-ronde sur l'obésité avec les acteurs de la politique de santé régionale, des patients et le corps médical

La table-ronde sur l'obésité a rassemblé plus de 100 personnes

"Obésité : au-delà des mots, des solutions concrètes". Tel était le thème d'un grand débat sur l'obésité organisé lundi 7 avril à l'ICFA à Bordeaux ((Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Un débat, qui rassemblait acteurs de la politique de santé régionale, patients et chirurgiens. Une première à l'initiative de la société bordelaise, LNC (Les Laboratoires Nutrition & Cardiométabolisme), qui vient de mettre au point une offre de prise en charge globale du diabète et de l'obésité.

Ces premières journées pour lutter ensemble contre l'obésité ont été baptisées "Baria'chef". A l'origine, les Laboratoires Nutrition et Cardiométabolisme, en partenariat avec l'ICFA Restauration (Centre de formation de la CCI de Bordeaux) et l'association ALOA (Association de Lutte contre l'Obésité en Aquitaine), unique en France. Pendant deux jours, les 7 et 8 avril, les patients récemment opérés (pose d'un anneau gastrique, sleeve, bypass,...) et les acteurs de santé ont pu faire un état des lieux des prises en charge existantes, valoriser les passerelles entre les acteurs de la santé, associations de patients et les patients, et proposer des astuces pour réapprendre à vivre après l'opération. Une initiative soutenue par l'équipe d'éducation thérapeutique de la Polyclinique Bordeaux-Tondu, qui a mis en place des patients-experts.

Combattre l’obésité par le bon et le bien manger 
L'objectif de ces journées Baria"chef est de réapprendre aux patients à cuisiner des produits sains, de qualité, "sans jamais oublier ni le goût ni le plaisir", a rappelé à plusieurs reprises Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses). Il s'agit de sensibiliser les participants à l'importance d'une alimentation équilibrée et adaptable à toutes les situations du quotidien selon le principe d'éducation thérapeutique. Car, l'obésité est une maladie chronique, avec laquelle le patient devra apprendre à vivre à vie. Parmi les temps forts : une table ronde "l'obésité, au-delà des mots, des solutions concrètes", des ateliers culinaires en binôme patient/apprenti cuisinier, et le challenge "Bento Bariatrique". L’occasion pour 6 équipes composées d’un chirurgien, d’un patient et d’un apprenti cuisinier de s’affronter pour réaliser le repas diététique complet le plus goûteux.

15% d'obèses en France
C’est un enjeu de taille pour notre société. Aujourd’hui, plus d'un adulte américain sur trois est obèse, ce qui coûte au pays 190 milliards de dollars par an en frais médicaux. En France, 15 % de la population adulte est obèse - 6,9 millions de personnes - soit 3,3 millions de plus qu'en 1997. A l’échelle européenne le nombre de diabétiques va augmenter de 80% d’ici 2022. En 2030 les dépenses de santé liées à ce fléau atteindront 500 milliards de dollars par an à l’échelle planétaire. Pour lutter contre l'obésité, Solange Ménival, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales a rappelé que sa collectivité a mis en oeuvre des mesures pour que les menus à la cantine dans les lycées soient plus équilibrés. Dans certains cas, les élèves sont mêmes associés dans leur élaboration afin de les sensibiliser au bien-manger. Une action de prévention importante, menée également par la mairie de Bordeaux dans ses cantines, comme l'a indiqué son maire, Alain Juppé. De son côté, Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif national des associations d’obèses) a insisté pour que "tous les acteurs travaillent ensemble" afin d'endiguer ce fléau, qui est "un problème économique et social". En effet, les milieux les plus modestes sont souvent les plus touchés par l'obésité. Et, ce sont ceux aussi qui ont du mal à se payer les vitamines indispensables après la pose d'un by-pass pour éviter notamment l'apparition des cancers, comme l'ont rappelé plusieurs patients dans la salle. Eric Magne, chirurgien bordelais de l'obésité, a, quant à lui, soulevé l'importance de l'environnement, du conjoint, des proches dans le suivi post-opératoire. A cet effet, les objets connectés, fourchette électronique..., peuvent améliorer le suivi des patients et les aider à respecter le programme. Des innovations portées par des entreprises locales comme LNC, qui peuvent être soutenues par la Région Aquitaine, a précisé Solange Ménival. Une chose est sûre, les choses bougent sur la question de la prise en charge de l'obésité. Nicolas Portolan, directeur de l'offre de soins de l’ARS (Agence régionale de santé) Aquitaine s'est dit prêt à essayer de jouer les médiateurs auprès de la CPAM pour essayer de faire en sorte que des patients obèses obtiennent un remboursement des vitamines après l'opération. De même, des chefs restaurateurs s'engagent à élaborer des menus avec le label "Baria'chef", des bons plats, comme les autres, mais avec "des quantités plus faibles et un prix réduit", a dévoilé Christian Sauvage, président de l'ICFA (Institut de Consulaire de Formation en Alternance). Des signes, qui traduisent une volonté politique de mieux prendre en compte une obésité, qui aujourd'hui ne cesse de croître en France, comme dans le monde entier.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
7637
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
chauvin | 09/04/2014

j'habite dans le 47 et il n'y rien ni en information ni en eduction thérapeutique,
j'ai besoin d'une opération mais j'hesite car le suivi sue bordeaux me couterait trop cher si vous avez des renseignements je suis preneur. dans mon village nous sommes 3 a etre dans ce cas
aidez nous merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !