Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Université Hommes-Entreprises du CECA : le choix de l'optimisme

30/08/2015 | L'Université Hommes-Entreprises du CECA accueille ses invités au Château Smith Haut-Lafitte pour une 21ème édition autour du thème « Bonheur et Performance ».

Université Hommes-Entreprises CECA

Tous les ans, le CECA (Centre entreprise et communication avancée) invite chefs d'entreprises, représentants de collectivités et décideurs, à se décentrer des questions ordinaires pour s'interroger sur leurs valeurs, et la nécessité de les traduire en actes au quotidien. Philosophes et sociologues, artistes et hommes politiques, tous de réputation nationale, voire internationale, investissent le château Smith Haut Lafitte, à Martillac, pour partager leurs vues sur des thèmes qui résonnent souvent comme des défis pour le monde contemporain.

Le XXIème siècle marque un tournant en termes de valeurs. La croissance cesse d'apparaître seulement comme un bien, le lien entre modernité et progrès n'est plus toujours une évidence. C'est en tout cas la vision défendue par le CECA, qui, depuis 20 ans déjà, s'emploie à diffuser cette prise de conscience dans le monde de l'entreprise. Face à la certitude que l'entreprise intègre peu à peu les notions de développement durable et de responsabilité sociale, il réalise avec l'Université Hommes-Entreprises son désir de « créer un espace, neutre et apolitique, de réflexion sur le sens et les valeurs pour les cadres et les dirigeants »

Au fil des années, les organisateurs de l'Université ont eu le plaisir de recevoir des personnalités comme Michel Serres, Hubert Reeves et Barbara Hendricks autour de sujets tels que « Coopération - Compétition », « La valeur du temps » ou « Sens et croissance ». Cette année, « bonheur et performance » éclaire les difficultés de l'implication professionnelle d'individus qui vivent de plus en plus le travail sur le mode de la souffrance. Qu'elle soit stress, pression hiérarchique, perte de sens ou, tout simplement, absence d'épanouissement, elle désengage dangereusement des travailleurs desquels la dictature des objectifs, assumée ou non, exige une productivité toujours plus grande.

Les Optimistes en renfortBonheur et performance sont corrélés pour certains ; pour d'autres, ils sont inconciliables. Les intervenants de cette édition 2015 continuent à penser que l'un ne va pas sans l'autre. Sans angélisme, et dans des registres très divers, ils croient au bonheur au travail, et entendent le partager. Une ligne renforcée par la collaboration, depuis 2011, avec la Ligue des Optimistes de France. L'organisation créée en 2010, branche hexagonale du mouvement « Optimistes Sans Frontières » s'attaque à un discours négatif et catastrophiste trop souvent dominant, et entend travailler pour une révolution en douceur des mentalités.

Université Hommes-Entreprises CECA

 Comme l'explique leur présidente France Roque, « L'optimisme n'a rien à voir avec la naïveté ou le refus de voir les dures réalités de notre monde. Mais c'est une attitude de l'esprit, volontariste et combative, qui conduit à appréhender ces difficultés et incertitudes d'une manière à la fois positive et active. Pour les optimistes, c'est le regard positif que l'on porte sur le monde qui maintient l'enthousiasme et engendre l'action, même et surtout en période difficile. Et c'est notre action sur le monde qui nourrit le regard positif que nous avons sur lui ». La remise, chaque année, du Prix du Livre Optimiste, est l'occasion d'attirer l'attention sur des auteurs qui font le choix d'une vision alternative positive. Cette année, c'est Hesna Cailliau qui remporte les honneurs pour son livre Le Paradoxe du Poisson Rouge. Une « belle leçon d'humilité et de tolérance » acclamée par le jury comme par le public.

Retour à l'essentielCet attachement à l'espoir, à l'espérance, même, Ingrid Betancourt le confirme avec une intensité poignante. C'est sans donner de leçons, et avec beaucoup de justesse, qu'elle nous livre sa vision du bonheur. Dans Même le silence a une fin, elle décrit les conditions très dures de sa détention par la guerilla marxiste. Libérée en 2008 après 6 ans et demi de captivité, l'ex-otage des farcs a du réapprendre à connaître notre société, à aimer, à vivre. Elle le fait, selon ses propres termes, avec « gratitude ». Une gratitude du moment qui consiste à apprécier sa présence au monde, son repos, le fait, tout simplement, de ne pas souffrir. D'être relié aux autres, également. Le bonheur selon elle tient pour beaucoup à notre capacité à nous oublier et à sortir de nous-mêmes, « hors de la sorte d'autisme égocentrique où nous sommes plongés trop souvent ». Il y a une solitude dans la consommation, que la redécouverte du monde après 6 ans d'absence rend encore plus évidente. La simplicité de cette vérité, découverte dans l'horreur et l'indicible, lui donne des accents universels

 

Université Hommes-Entreprises CECA

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : © CECA

Partager sur Facebook
Vu par vous
3378
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !