Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Université Hommes-Entreprises et Pierre-Yves Gomez à la recherche du travail perdu

29/08/2014 | Pour l'économiste Pierre-Yves Gomez, le concept de travail a disparu du monde économique. Or selon lui, ce n'est qu'en le rendant de nouveau visible qu'une sortie de crise est envisageable.

Université Homes-Entreprises 2014: Pierre-Yves Gomez, économiste, à la tribune

Pour Pierre-Yves Gomez intervenant en cette deuxième journée de l'Université du CECA, l'émergence de l'entreprise au XVIIIème siècle est «un fait historique majeur». «Les entreprises désormais structurent la vie économique et politique de la société», et pour preuve, selon lui, c'est aux entreprises ou plus exactement à la financiarisation des entreprises que l'on doit le début de la crise en 2008. Mais, tout comme les entreprises ont été un facteur déclenchant de cette crise, c'est des même que viendra la sortie de crise, argumente l'économiste. A une condition: remettre le concept de travail, et avec lui les travailleurs, au cœur de l'entreprise en lieu et place de l'obsession de la performance financière.

Pour l'économiste, également Directeur de l'Institut Français de Gouvernement des Entreprises, ce qu'il désigne comme la «financiarisation des entreprises» est le résultat indirect de la belle ambition d'après-guerre de garantir à chacun un revenu aux plus faiblew et aux plus âgés, déconnectant du même coup travail et revenu. Concrètement le phénomène de la financiarisation des entreprises va se mettre en œuvre aux USA en 1975, avant de s'étendre au reste du monde, avec le vote d'une loi qui autorise la gestion de la rente des retraites par des fonds de pension placés sur les marchés boursiers. Les fonds qui gèrent cette épargne ont ainsi acheté des actions aux entreprises leur promettant du rendement. Des promesses de rendement qui ont été de plus en plus importantes afin qu'elles même puissent continuer à capter les capitaux des fonds de pension leur permettant, pour les plus fortes d'entre elles, d'acheter d'autres entreprises, de développer l'innovation ou encore d'assurer leur croissance à l'international.

Le culte du "reporting"Mais «ces promesses continues de profit ont eu pour conséquence une nécessaire modification des modèles de fonctionnement internes des entreprises», explique Pierre-Yves Gomez. Elles ont en effet, de plus en plus intégré des outils de mesures et de «reporting» en interne pour garantir un profit maximum à toutes les étapes de la production à leurs actionnaires. Une performance financière et un culte du «reporting» qui a eu pour résultat que l' «on s'est mis à gouverner les entreprises par écrans», isolant les collaborateurs les uns des autres au seul «service du résultats financiers promis aux actionnaires». Bref, dans l'entreprise elle-même le travail disparaît aux yeux des dirigeants, cadres et managers, puisqu'alors seul compte la performance et le rendement.
Un système qui vacille à partir de 2005 date à laquelle l'économie atteint son seuil de productivité maximale: les taux de croissance annoncés ne correspondent plus, et de moins en moins, au taux de croissance réelle engendrant alors la perte de la confiance des actionnaires et en conséquence la crise de 2008.

Rendre visibles les travailleursPour Pierre-Yves Gomez, c'est donc bien «la disparition du travail» dans l'entreprise qui est la cause de cette crise. Pour envisager une sortie de crise, il faut donc selon lui saisir l'opportunité «d'un nouveau système qui valorise le travail autrement que par le seul prisme de la performance». Il faut remettre le concept de travail au cœur de l'entreprise, et, sans pour autant perdre de vue la notion de performance, le rendre visible dans ses dimensions subjective et collective. Autrement dit rendre la reconnaissance de son travail au travailleur tout en lui permettant de le mettre en situation de co-responsabilité et de solidarité avec les autres collaborateurs de l'entreprise.
Rendre visible le travail, c'est donc d'abord «rendre visibles les travailleurs», recentrer les managers sur leurs équipes et non sur des chiffres, et rapprocher le centre de décision du lieu de la création de la valeur. Une entreprise au total «plus humaine», une résolution de sens pour démarrer un nouveau cycle économique.

Lire sur Aqui! : L'Université Hommes-Entreprises du CECA en quête de sens

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1233
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !