18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Vacances de printemps décalées : les stations de ski des Pyrénées-Atlantiques attendent de voir

09/04/2015 | Au cours des trois années qui viennent, les vacances de printemps seront avancées d’une semaine. La mesure est appréciée par les Pyrénéens, malgré les bémols

Gourette jouera les prolongations le weeek-end prochain

La neige est là, en quantités importantes. Et, même si Météo France prévoit quelques précipitations samedi, de belles éclaircies sont prévues pour dimanche. Fermées depuis plusieurs jours, les stations de ski de Gourette et de La Pierre Saint-Martin vont jouer les prolongations le week-end prochain. Une manière de terminer un peu plus en beauté une saison qui a été chahutée par les intempéries. Cela dit, les regards se tournent déjà vers les saisons à venir. L’annonce faite par le gouvernement d’avancer d’une semaine les vacances de printemps au cours des trois prochaines années a été accueillie avec satisfaction par les professionnels de la neige. Ce qui n’empêche pas des bémols d’être formulés. Car les Pyrénées ne sont pas les Alpes.

Même si le sujet fait débat, tous les parents d’élèves n’apprécient pas de voir le troisième trimestre  scolaire être rallongé. Par contre, les stations de ski ont le sourire. Concentrées sur le mois d’avril, les vacances de printemps des trois prochaines saisons ont en effet  été avancées de 7 jours pour éviter aux vacanciers de goûter un peu trop à la « soupe ». C’est-à-dire à une neige qui fond.

La donne change d’un massif à l’autrePour autant, les Pyrénéens gardent la tête froide. Car des nuances s’imposent. « Pour l’ensemble de la profession, c’est plutôt considéré comme une bonne chose. On va toutefois profiter de cette mesure de manière distincte selon les massifs » nuance Laurent Dourrieu, le directeur de l’Etablissement public des stations d’altitude (EPSA).

« Pour ceux, comme les Alpes du Nord, qui ouvrent jusqu’aux vacances de Pâques, c’est bien. Pour les Pyrénées, qui ont pris l’habitude de fermer à la mi-avril, c’est différent. Ici, chaque année, on s’interroge sur la possibilité de rester ouvert ou pas. En fait, il n’y a pas de règle ».

En fonction de la manière dont la zone A (Bordeaux), mais aussi la B qui inclut les régions de l’Ouest, seront placées en première ou en seconde position, le nouveau calendrier sera plus ou moins favorable à des stations comme La Pierre et Gourette, explique-t-il en effet.

Le ski ou la mer ? « Après, il y a la question du ski de printemps, dont la pratique a tendance à diminuer. Jusqu’à présent, c’était beaucoup lié aux périodes de vacances. Cela dit, notre clientèle a tendance à préférer le littoral à partir de la mi-avril. Alors que Paris et le bassin lyonnais maintiennent leur niveau de fréquentation du ski à cette période. Notre marché à nous est atlantique. Il risque donc de ne pas être tout à fait au rendez-vous ».

C’est aussi ce qu'explique  Brigitte Caillau, la gérante de l’hôtel l’Amoulat à Gourette, avec la franchise de ton qui la caractérise . Habituée à fermer dès le mois de mars, elle reste persuadée que « les clients sont demandeurs de neige en novembre, pas en avril. Cela dit, tout est possible. Car Gourette se trouve à deux heures de la mer. Les gens peuvent donc aller skier le matin, puis se rendre à Biarritz l’après-midi. On verra bien ce que ce décalage de date aura comme effet. Je vous dirai cela l’année prochaine. Mais je suis sceptique » confie-t-elle.

 Dans la foulée,  une flèche est décochée vers le nouveau découpage des régions. « Quand les Charentes étaient dans une autre zone, cela faisait deux semaines de vacances distinctes. Maintenant, cela en fera une seule. Notre département aurait dû être rattaché au Midi-Pyrénées. Mais, que voulez-vous ? Nos élites ont bac plus 15. Elles réfléchissent mieux que nous ! »

Artouste : plutôt Noël et févrierA quelques kilomètres de là, l’habitude consistant à se concentrer sur le mois de février, gros pourvoyeur de vacanciers, ainsi que sur la période de Noël « qui a tendance à se renforcer »,  est confirmée par Corinne Crabé, la directrice de l’Office de tourisme de Laruns. Ici, les regards se tournent plutôt vers la station d’Artouste, en haute vallée d’Ossau. « Et nous sommes un peu en décalage par rapport à cette problématique des vacances de printemps. »

Largement consacrée au ski de pleine nature et au free-ride, Artouste ferme en effet beaucoup plus tôt, à la mi-mars. « A partir de la fin mars, début avril, les gens ne sont plus dans l’hiver. Dès qu’il a tendance à faire beau, ils ont plutôt tendance à aller vers la mer. Il faut également tenir compte du fait que la neige se transforme très vite quand il fait chaud ».

 Là encore, tout est une question de point de vue. Car Laurent Dourrieu ne manque pas de souligner de son côté l’excellente fin de saison qu’ont connue les stations familiales de  Gourette et de La-Pierre-Saint-Martin dès que le soleil est revenu sur le massif. Ce qui a permis à la première de combler une partie de son retard par rapport à la saison précédente, et à la seconde de le rattraper

Mieux pour les débutantsDe même, Christine Massoure, la directrice générale du réseau de station pyrénéennes N’Py évoque les pistes de réflexion ouvertes par le décalage des vacances de printemps. « Cette mesure va donner plus d’ampleur à la saison de ski. Elle laissera les gens dans l’idée que cette pratique sportive n’est pas terminée à cette période de l’année. Nous sommes également convaincus qu’une fin de saison, qui bénéficie d’un beau temps et de bonnes conditions d’enneigement, est plus propice pour apprendre à skier que lorsqu’il fait froid et qu’il y a beaucoup de monde sur les pistes. Mais, ce message-là, il faut réussir à le faire passer. Une chose est certaine : il y a en général beaucoup de neige dans les Pyrénées à cette période de l’année ».

Enfin, constate-t-elle, « on voit que les clients que nous accueillons en fin de saison ont une autre approche de la neige, et qu'ils adoptent d’autres formes de loisirs en plus du ski : la balnéo, les balades. Les propriétaires de résidences secondaires sont également plus nombreux à venir en montagne à ce moment-là ».

Plus logique, plus pratique, plus lisibleQuant à Yves Larrouture, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Béarn et Soule, il ne boude pas son plaisir. «Notre syndicat réclamait ce décalage de vacances. Le fait de les avancer en avril évite un télescopage avec les ponts du mois de Mai. Il va aussi augmenter la fréquentation des établissements et facilitera la signature de contrats avec les saisonniers, qui pourront bénéficier d’une période de travail plus longue jusqu’à l’automne."

" De plus, on a maintenant une visibilité dans les dates. Car avant, cela changeait tout le temps. Ce qui posait problème lorsque l’on voulait par exemple réaliser des travaux dans un établissement. » Un point qui ne relève pas du détail. Dans les Pyrénées-Atlantiques, la profession qu’il représente fournit du travail à plus de 8 000 personnes.

Les dates des vacances de printemps :
2015-2016 -  Zone A : samedi 9 au lundi 25 avril. Zone B : samedi 2 au lundi 18 avril. Zone C : samedi 16 avril au lundi 2 mai
2016-2017 - Zone A : samedi 15 avril au  mardi 2 mai. Zone B : samedi 8 au lundi 24 avril . Zone C : samedi 1er au mardi 18 avril.
2017-2018 - Zone A : samedi 7 au lundi 23 avril. Zone B : samedi 21 avril au lundi 7 mai. Zone C : samedi 14 au lundi 30 avril.

Les nouvelles zones :
Zone A : académies de Bordeaux, Besançon, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers.
Zone B : académies de Aix, Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg.
Zone C : académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1285
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !