aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/03/17 : La Rochelle : un vélo-parc de 80 places va être ouvert le 1er avril près de la gare, à destination des usagers du TER. Cette création est financé à 60% par l'Europe, 40% par la Région. 40 vélos sont embarqués tous les jours en gare de La Rochelle.

29/03/17 : Un bus électrique en test à Agen! Du 21 mars au 4 avril un bus électrique est en circulation dans les rues d’Agen et de son agglomération. D’une capacité de 90 places environ, ce véhicule « silencieux » et « propre » circule sur les lignes du réseau.

29/03/17 : Conférence-débat sur "Révolution numérique : Quels enjeux pour l’économie ? Quels enjeux pour la démocratie ?", le vendredi 31 mars à 18h30 à la mairie d'Agen. Un r-v organisé par la municipalité agenaise et la maison de l'Europe47.

29/03/17 : Le Lot-et-Garonne a décidé de soutenir les éleveurs de palmipèdes gras en difficulté à cause de la grippe aviaire en doublant sa participation au financement du fonds départemental d’aide aux exploitants agricoles (de 32.500 € à 65.000 €).

29/03/17 : « Le jeu des 1000 € » fait escale en Lot-et-Garonne, à Damazan, le jeudi 6 avril. L’équipe de France Inter réalisera trois émissions : une émission spéciale « Jeunes » avec des collégiens et des lycéens et deux émissions « Adultes ».

29/03/17 : Charente-Maritime : La Flotte-en-Ré a testé pour la première fois la nouvelle porte anti-submersions de son port. Cette porte mesure 7 m de haut et pèse 4 tonnes. Elle sera officiellement livrée en mai. Coût du chantier : 3,6 millions d'euros.

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/03/17 | Charente-Maritime : la Région au chevet du lycée du littoral

    Lire

    Le vice-président de la Région Jean-Louis Nembrini s'est rendu mardi à Bourcefranc-le-Chapus pour faire le point sur les travaux en cours au lycée du littoral et de la mer. L'établissement avait subi de gros dégâts (dont sa toiture arrachée) durant la tempête Leiv en février. La Région a pris en charge l'installation d'une couverture provisoire. Prochains travaux : la cantine de la demi-pension début avril.D'autres sont à prévoir jusqu'en avril 2018. Coût total : 2,89 M€.

  • 27/03/17 | " Les Républicains" veulent ester contre l'ex Poitou-Charentes

    Lire

    Au nom du groupe LR de la Région, Virginie Calmels, Yves d'Amécourt, Olivier Chartier accompagnés de leurs conseils ont remis au président Alain Rousset un mémoire "aux fins d'engager des procédures judiciaires" eu égard à " la responsabilité de l’exécutif de l’ancienne région Poitou-Charentes ainsi que de toutes autres personnes responsables des graves irrégularités commises." Actions proposées: la saisine du procureur financier près la CRC et le dépôt d’une plainte auprès du procureur de la République en raison des conventions signées sans délégation de signature

  • 27/03/17 | Six représentants des candidats devant le MEF33

    Lire

    Ce sera ce 30 mars, salle Point du Jour-Pierre Tachou, 44 rue Joseph Brunet à Bordeaux (Bacalan) à 19h00. A l'invitation du Mouvement Européen et des Jeunes Européens de bordeaux 6 représentants de candidats présenteront les grandes lignes de leur programme européen et débattront ensuite entre eux et l'assistance. Il y aura là Yves d'Amécourt (LR), Tanguy Bernard (En Marche), Stéphane Saubusse (EELV), Alain Vergniault (UDI), Estelle Gentilleau (Modem), Cyril Fonrose (PS) . L'actualité récente: Versailles, Livre Blanc de la Commission, Rome nourriront cet échange

  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Vingt ans après, la Dordogne accueille le tour de France, les 25 et 26 juillet

24/10/2013 | Bergerac accueillera deux étapes du Tour de France, les 25 et 26 juillet. C'est de la sous préfecture de la Dordogne que sera donné le départ du seul contre- la- montre.

De nombreuses animations cyclistes sont prévues les 25 et 26 juilet à Bergerac pour accueillir le Tour de France

La carte de la 101 édition du Tour de France a été dévoilée mercredi. Les coureurs feront étape dans les Pyrénées-Atlantiques et en Dordogne, où les Périgourdins attendent cet événement depuis vingt ans. En effet, le Tour ne s'est pas arrêté en Périgord, depuis juillet 1994. Bergerac, qui sera ville d'arrivée et de départ, doit débourser 160 000 euros. Périgueux, où sera jugé l'arrivée du seul contre la montre de cette édition 2014, investit 90 000 euros. Très fiers de recevoir cet événement sportif planétaire, les élus locaux espèrent des retombées économiques et en termes de notoriété.

Les 25 et 26 juillet prochains, le Tour de France fait son grand retour en Dordogne, vingt ans après. Malgré les affaires de dopages des années 2000, le Tour de France demeure dans l'esprit du public une épreuve reine. Pour beaucoup, cet événement sportif a les saveurs des souvenirs d'enfance, un parfum d'été. C'est aussi la France des petites routes, des terroirs, et des villages. C'est sans doute pour cela que l'on peut croire, une fois encore, à un tel engouement populaire pour un spectacle gratuit et festif, à nos portes.
Le 25 juillet, Bergerac sera la ville d'arrivée de l'étape Maubourguet-Bergerac, longue de 205 km. Le lendemain, c'est à Périgueux que sera jugée l'arrivée du seul contre la montre de cette 101° édition. C'est donc avec joie et fierté, que Michel Moyrand, le maire de Périgueux et Dominique Rousseau, le maire de Bergerac, ont accueilli la bonne nouvelle.
Le 25 juillet, l'arrivée sera jugée sur la site de la plaine des sports de Picquecailloux. Le peloton entrera en Dordogne par Eymet, à 36 km de la ligne d'arrivée, puis pénètrera dans le Bergeracois en empruntant la départementale 933. La Grande boucle empruntera le D14 à travers le vignoble de Monbazilac et grimpera la côte du château de Monbazillac, dernière difficulté avant l'arrivée, qui pourrait être le théâtre d'une attaque ultime. A la hauteur de Labadie, sur les hauteurs du Bergercois, le peloton va fondre ensuite sur la nationale 21. Il entrera dans la cité de Cyrano par l'avenue Paul Painlevé.

Le seul contre la montre du Tour Le 26 juillet, la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées, Bergerac sera la ville départ du seul contre -la -montre de cette 101 e édition. Ce contre- la montre entre Bergerac et Périgueux pourrait être l'étape décisive. Présent lors de la conférence de presse à Bergerac, ce jeudi après- midi, Marc Madiot, représentant la Ligue professionnelle et directeur de la Française des jeux, indique "que le Tour, du moins le podium peut se jouer en Dordogne. Le parcours est court, sélectif, destiné aux rouleurs." La côte de Coulounieix Chamiers pourrait piéger certains coureurs à seulement quelques kilomètres de l'arrivée jugée cours Montaigne, devant le Palais de justice. En 1994, un contre -la- montre avait eu lieu entre Périgueux et Bergerac. Le parcours n'aura rien de comparable : le tracé de l'étape passera par la D 709 en direction de Mussidan puis la D4 vers Villamblard, chef lieu de canton que l'épreuve n'a jamais traversé.

Pour avoir la chance d'accueillir la Grande Boucle, les villes de Bergerac et de Périgueux ont travaillé cinq ans. La ville de la sous-préfecture a investi 160 000 euros, Périgueux 90 000 euros. Même si ces sommes sont déjà critiquées par certains, en période de conjoncture difficile, les élus locaux espèrent beaucoup en termes de retombées économiques et de notoriété. 190 pays retransmettent le Tour, soit 3,5 milliards de téléspectateurs. "Un contre la montre, c'est 7 heures de direct à la télévision, quelle plus belle campagne de communication pour Bergerac, pour la Dordogne," précise Pascal Chanteur, ex coureur installé à Bergerac et adjoint au maire.

Pour que les 25 et 26 juillet, le rêve soit parfait, il faudrait qu'un français soit vainqueur de l'avant dernière -étape, comme ce fut le cas en 1961. Cette année là, Jacques Anquetil sortait vainqueur du contre la montre entre Bergerac et Périgueux. Il remportait la grande Boucle, deux jours plus tard, à Paris. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1017
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !