aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/06/16 : Les 16 et 17 juillet 2016, Bordeaux vivra au rythme des fanfares. L’association Union Libre organise un weekend en fanfare pour les 10 ans de La Grasse Bande, fanfare du vieux Bordeaux née dans les ateliers de l’école d’architecture et de paysage.

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

Festival Arte Flamenco 2016 - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/06/16 | Landes : la sécurité des plages et des ferias, priorité du nouveau préfet

    Lire

    Le nouveau préfet des Landes, Frédéric Périssat, a souhaité mardi réfléchir à de nouvelles mesures pour sécuriser notamment les fêtes de Mont-de-Marsan qui se dérouleront sous l'état d'urgence, parlant «de dispositifs plus dimensionnés en terme d'accès, de filtrage et de gestion des flux», sur l'exemple des fan zones de l'Euro. Quant aux CRS nageurs-sauveteurs armés sur les plages cet été, il a estimé qu'en cas d'attaque, «les gens se demanderaient pourquoi des policiers qui sont sur la plage n'ont pas les moyens d'intervenir».

  • 28/06/16 | Les manifs anti Loi Travail continuent

    Lire

    Une nouvelle manifestation des opposants anti Loi Travail s'est tenue ce mardi en fin de mâtinée place de la République. C'est la onzième journée d'action depuis le début du mouvement. Une délégation a été reçue à 12h30 à la préfecture pour remettre le résultat des quelques 8000 votations organisées en Gironde, dont 7400 demandent clairement le retrait de la loi. Une somme de votations qui, selon les syndicats, pourrait peser dans la balance d'une remise en question de la loi par le gouvernement

  • 28/06/16 | 11M€ pour les victimes de Puisseguin

    Lire

    La secrétaire d'État chargée de l'aide aux victimes, Juliette Méadel, est passée par Puisseguin ce mardi, petit village qui avait connu l'un des accidents les plus meutriers de ces trente dernières années en octobre. Elle a annoncé que l'enquête technique sur les circonstances de l'accident serait terminée avant la fin de l'été et qu'une enveloppe globale d'indemnisation de 11 millions d'euros serait débloquée dans les prochaines semaines, partagée entre les 400 personnes concernées par le drame

  • 27/06/16 | Juppé se réjouit du succès populaire des Fan Zones

    Lire

    Dans un communiqué, Alain Juppé, président du Club des sites d’accueil de l’UEFA EURO 2016, a annoncé le nombre d’entrées dans les Fan Zones mises en place par les villes hôtes dans le cadre des programmes d’accompagnement : plus de 2 550 000 personnes y ont été accueillies. "Le Club des Sites d’accueil de l’Euro 2016 souhaite féliciter l’état d’esprit irréprochable et festif de l’ensemble des supporters venus sur les Fan Zones et veillera à ce que celui-ci perdure jusqu’à la fin de l’Euro en parfaite collaboration avec les services de l’État.

  • 27/06/16 | Face à la crise aviaire, des Toqués de canard landais cuisinent à Paris

    Lire

    Le 24 septembre, les charmants jardins du Palais Royal à Paris accueilleront de grands chefs parisiens autour de Michel Guérard pour une fête gastronomique landaise "Toqués de canard", à l'initiative du département qui entend promouvoir le canard fermier des Landes et son foie gras. Des concours de cuisine amateurs y seront aussi organisés. Façon de redorer l'image d'une filière durement touchée par la crise aviaire alors que les Landes concentrent le quart de la production nationale

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Vingt ans après, la Dordogne accueille le tour de France, les 25 et 26 juillet

24/10/2013 | Bergerac accueillera deux étapes du Tour de France, les 25 et 26 juillet. C'est de la sous préfecture de la Dordogne que sera donné le départ du seul contre- la- montre.

De nombreuses animations cyclistes sont prévues les 25 et 26 juilet à Bergerac pour accueillir le Tour de France

La carte de la 101 édition du Tour de France a été dévoilée mercredi. Les coureurs feront étape dans les Pyrénées-Atlantiques et en Dordogne, où les Périgourdins attendent cet événement depuis vingt ans. En effet, le Tour ne s'est pas arrêté en Périgord, depuis juillet 1994. Bergerac, qui sera ville d'arrivée et de départ, doit débourser 160 000 euros. Périgueux, où sera jugé l'arrivée du seul contre la montre de cette édition 2014, investit 90 000 euros. Très fiers de recevoir cet événement sportif planétaire, les élus locaux espèrent des retombées économiques et en termes de notoriété.

Les 25 et 26 juillet prochains, le Tour de France fait son grand retour en Dordogne, vingt ans après. Malgré les affaires de dopages des années 2000, le Tour de France demeure dans l'esprit du public une épreuve reine. Pour beaucoup, cet événement sportif a les saveurs des souvenirs d'enfance, un parfum d'été. C'est aussi la France des petites routes, des terroirs, et des villages. C'est sans doute pour cela que l'on peut croire, une fois encore, à un tel engouement populaire pour un spectacle gratuit et festif, à nos portes.
Le 25 juillet, Bergerac sera la ville d'arrivée de l'étape Maubourguet-Bergerac, longue de 205 km. Le lendemain, c'est à Périgueux que sera jugée l'arrivée du seul contre la montre de cette 101° édition. C'est donc avec joie et fierté, que Michel Moyrand, le maire de Périgueux et Dominique Rousseau, le maire de Bergerac, ont accueilli la bonne nouvelle.
Le 25 juillet, l'arrivée sera jugée sur la site de la plaine des sports de Picquecailloux. Le peloton entrera en Dordogne par Eymet, à 36 km de la ligne d'arrivée, puis pénètrera dans le Bergeracois en empruntant la départementale 933. La Grande boucle empruntera le D14 à travers le vignoble de Monbazilac et grimpera la côte du château de Monbazillac, dernière difficulté avant l'arrivée, qui pourrait être le théâtre d'une attaque ultime. A la hauteur de Labadie, sur les hauteurs du Bergercois, le peloton va fondre ensuite sur la nationale 21. Il entrera dans la cité de Cyrano par l'avenue Paul Painlevé.

Le seul contre la montre du Tour Le 26 juillet, la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées, Bergerac sera la ville départ du seul contre -la -montre de cette 101 e édition. Ce contre- la montre entre Bergerac et Périgueux pourrait être l'étape décisive. Présent lors de la conférence de presse à Bergerac, ce jeudi après- midi, Marc Madiot, représentant la Ligue professionnelle et directeur de la Française des jeux, indique "que le Tour, du moins le podium peut se jouer en Dordogne. Le parcours est court, sélectif, destiné aux rouleurs." La côte de Coulounieix Chamiers pourrait piéger certains coureurs à seulement quelques kilomètres de l'arrivée jugée cours Montaigne, devant le Palais de justice. En 1994, un contre -la- montre avait eu lieu entre Périgueux et Bergerac. Le parcours n'aura rien de comparable : le tracé de l'étape passera par la D 709 en direction de Mussidan puis la D4 vers Villamblard, chef lieu de canton que l'épreuve n'a jamais traversé.

Pour avoir la chance d'accueillir la Grande Boucle, les villes de Bergerac et de Périgueux ont travaillé cinq ans. La ville de la sous-préfecture a investi 160 000 euros, Périgueux 90 000 euros. Même si ces sommes sont déjà critiquées par certains, en période de conjoncture difficile, les élus locaux espèrent beaucoup en termes de retombées économiques et de notoriété. 190 pays retransmettent le Tour, soit 3,5 milliards de téléspectateurs. "Un contre la montre, c'est 7 heures de direct à la télévision, quelle plus belle campagne de communication pour Bergerac, pour la Dordogne," précise Pascal Chanteur, ex coureur installé à Bergerac et adjoint au maire.

Pour que les 25 et 26 juillet, le rêve soit parfait, il faudrait qu'un français soit vainqueur de l'avant dernière -étape, comme ce fut le cas en 1961. Cette année là, Jacques Anquetil sortait vainqueur du contre la montre entre Bergerac et Périgueux. Il remportait la grande Boucle, deux jours plus tard, à Paris. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
432
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !