18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Quand le préfet rend visite à la Banque alimentaire de Bordeaux

02/09/2013 | Ce jeudi 29 août, le préfet de la région Aquitaine Michel Delpuech visitait la banque alimentaire de Bordeaux. L’occasion de dresser un bilan.

Réunion avec le préfet

Depuis 1986, la banque alimentaire de Bordeaux et de Gironde est l’un des acteurs majeurs de l’aide alimentaire et de l’économie solidaire à l’échelle départementale. Son rôle est vital pour les bénéficiaires qui sont malheureusement chaque année plus nombreux. L’augmentation du nombre de repas distribués et la hausse du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté figurent parmi les enjeux majeurs des prochains mois. La visite de Michel Delpuech du jeudi 29 août a permis de faire le point sur la plupart de ces questions.

Cette visite a été l’occasion de rappeler quelques chiffres préoccupants : le nombre de bénéficiaires de la banque alimentaire est passé en deux ans de 25 000 à 31 000 tandis que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (moins de 964 euros par personne) a passé la barre des 180 000 en Gironde. Il est donc impératif d’anticiper d’un point de vue logistique la demande croissante de ces populations qui sont les plus fragilisées par la crise. Outre une hausse de la demande, la banque alimentaire doit aussi faire face à de nombreux obstacles dont le plus emblématique est le remplacement des palettes en bois par des palettes en plastique. Cette mesure imposée par la réglementation européenne peut sembler dérisoire face à l’urgence de la situation, d’autant plus qu’elle a un coût très élevé, environ 100 000 euros, puisqu’il faudrait environ 1300 palettes pour renouveler le parc. A titre de comparaison, la banque alimentaire a estimé qu’elle avait une capacité d’autofinancement d’environ 40 000 à 50 000 euros pour « les bonnes années ».

Une carence en produits laitiersLa banque alimentaire doit cependant faire face à une baisse en quantité des produits laitiers. Autre carence, la baisse de la quantité de fruits et légumes ramassés, estimée à 18% par rapport à 2010, ce qui représente environ 100 tonnes. Les conditions climatiques néfastes pour les produits agricoles sont en cause. Durant la présentation des chiffres au préfet, l’idée de travailler davantage avec les coopératives a été l’une des pistes intéressantes à suivre. L’un des points positifs de la réunion a été l’annonce des bons résultats en matière de création d’emplois. La banque compte de fait 18 salariés, parmi lesquels 6 emplois aidés, dont 2 emplois d’avenir et 3 services civiques, sans oublier le rôle crucial des très nombreux bénévoles.

Créer le lien social par la nourritureMais rappelons que si la banque alimentaire est un entrepôt pour le stockage de la nourriture, c’est aussi un espace social à part entière. C’est dans cette optique d’inclusion sociale que sont organisés régulièrement des ateliers au sein desquels des petits groupes de 5 ou 6 personnes font le marché et peuvent bénéficier de conseils en nutrition.

Lutter contre le gaspillageParmi les autres activités de la banque alimentaire, il y a aussi la cuisine solidaire et le camion mobile. Une initiative intéressante a également vu le jour : l’opération confiture. Ce ne sont pas moins de 200 tonnes de fruits et légumes qui sont jetées chaque année car ce sont des denrées qui s’abîment très rapidement. Afin d’éviter ce gâchis, ces fruits sont utilisés pour faire des confitures. L’initiative permet ainsi de lutter contre le gaspillage, véritable fléau de la chaîne alimentaire humaine, mais également de créer des emplois. Un partenariat avec Auchan est d’ailleurs proposé pour vendre ensuite ces pots de confiture en rayon. Pour finir sur une note positive, le Préfet a annoncé une aide de 22 500 euros dans le cadre du programme 304 de lutte contre la pauvreté

Yann Lagarde
Par Yann Lagarde

Crédit Photo : YL

Partager sur Facebook
Vu par vous
722
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !