aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Sept migrants de Calais à Saint-Etienne-de-Baïgorry

20/11/2015 | Partis de "la jungle' de Calais, en fin de matinée par auobus,3 Soudanais, 1 Afghan, 1 Tadjik et 1 Erythréen devaient arriver au petit matin dans cette vallée de la Basse Navarre

Saubt-Etienne-de-Baïgorry

"C'est pour le département des Pyrénées Atlantiques sa contribution au programme gouvernemental humanitaire d'accueil provisoire de personnes migrantes actuellement présentes dans le secteur de Calais" C'est en ces termes que le préfet des Pyrénées-Alantiques Pierre-André Durand, assisté du sous-préfet de Bayonne, Patrick Dalennes a expliqué jeudi soir à la sous-préfecture le transfert par autobus de sept migrants vers la vallée de Baigorri où ils devaient y parvenir dans la nuit. Explications de cette première disposition migratoire.

A compter de ce vendredi, et pour une durée de 3 mois, c'est à dire vers la mi-mars, pendant la période hivernale, le département des Pyrénées Atlantiques apporte donc sa contribution au programme gouvernemental humanitaire d’accueil provisoire de personnes migrantes actuellement présentes dans le secteur de Calais. Il y a bien pire comme destination puisqu'il s'agit du petit village de Saint-Etienne-de-Baïgorry, au coeur du Pays basque, à une cinquantaine de kilomètres de la Côte.

Cette disposition s'effectuera sous la responsabilité de la Direction départementale de la cohésion sociale et du service des étrangers de la Préfecture des Pyrénées Atlantiques et grâce au soutien technique de la municipalité et de son CCAS, auquel le préfet a rendu hommage.

Ce vendredi donc, sept personnes célibataires, (3 Soudanais, 1 Afghan, 1 Tadjik et 1 Erythréen ) seront accueillies dans le Village vacances familles du village de Basse Navarre dont la gestion est confiée à l’association Atherbea. Créée sous le nom d'Association Centre d'Accueil et Foyer Côte Basque, ses missions principales sont l’accueil, l’hébergement et la réinsertion sociale des personnes en détresse. "D'autres migrants seront accueillis dans les jours ou semaines à venir, le centre ayant une capacité d'accueil de 50 places et pourra même recevoir des familles. Cette association Atherbea a été retenue au vu de son professionnalisme et de son importante expérience en matière d’accueil de personnes migrantes comme d’accompagnement et d’insertion sociale de personnes fragiles", a ajouté le préfet. Il s'agit d'un centre de mise à l'abri des migrants de Calais.  La crise migratoire à laquelle l’Europe est confrontée a conduit à une intensification très soudaine de la présence de migrants dans le Calaisis qui cherchent à rejoindre le Royaume Uni. Au-delà des mesures annoncées pour renforcer la présence policière et faciliter l’accès à la demande d’asile en France des migrants, le Gouvernement a décidé que les migrants qui le souhaitent se voient proposer – avant l’entrée dans la période hivernale - une mise à l’abri dans des centres spécifiquement ouverts sur l’ensemble du territoire. En effet, à la suite de la visite du ministre de l’intérieur du campement de Calais le 21 octobre, le principe d’un accueil court délocalisé sur l’ensemble du territoire a été retenu." 

Cinquante séjourneront au VVF

Si le profil et la situation exacte des personnes accueillies dans notre département ne seront connus qu’à l’issue d’entretiens individuels réalisés dès ce vendredi par l’ Office Français de l’immigration et de l’intégration (OFII), quelles modalités de prise en charge ? Ces structures ne se substituent ni aux places mobilisées dans le cadre de la période hivernale (dont le dispositif 2015/2016 a été présenté début novembre à Pau et Bayonne) ni aux créations en cours de places de CADA (centres d’accueil des demandeurs d’asile). Un encadrement qualifié (3 travailleurs sociaux et 2 veilleurs de nuit) est spécifiquement recruté pour la période d’ouverture du centre qui bénéficie également de la mobilisation des bénévoles de la Croix Rouge, de la Banque Alimentaire, du Secours Catholique. Un bilan de santé sera effectué dès leur arrivée – ainsi qu’une prise en charge des éventuels soins – grâce  l’intervention du Centre Hospitalier de la Côte Basque et sa permanence d’accès aux soins de santé. La totalité des charges de fonctionnement (200 000 euros) se trouve assumée par l’Etat.

Quelle est la finalité de ce centre ? L’hébergement proposé est temporaire (séjour attendu d’un mois en moyenne) car les migrants accueillis n’ont pas vocation à s’installer durablement dans cette structure de mise à l’abri. Au-delà d’un accueil dans des locaux d’hébergement adaptés et d’une prise en charge alimentaire, sociale et médicale, l’intervention de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) permettra de réaliser des actions d’information tant en matière d’asile que d’aide au retour. En particulier, une action d’information visant à dissuader les personnes de se rendre à nouveau dans le secteur de Calais – les passages vers le Royaume Uni étant actuellement impossibles – sera réalisée. Une solution adaptée sera proposée à ces étrangers au vue de leur situation administrative et de leur parcours migratoire : accès à la demande d’asile en France, régularisation et le cas échéant réadmission (remise de la personne aux autorités d’un Etat européen auprès duquel la personne a fait une demande d’asile) ou retour au pays d’origine.
Mais Pierre André Durand de préçiser: "attention, il ne faut pas faire de confusion avec le programme d'accueil sur plusieurs années des 30 000 réfugiés signé par le gouvernement dans un parcours d'intégration, la démarche est totalement différente. Pour le cas présent, il s'agit d'une mise à l'abri provisoire de quelques trois mois, pendant l'hiver." A ce jour, dans les Pyrénées Atlantiques trois villes ont répondu présent à ce plan gouvernemental de l'accueil de 30 000 réfugiés sur le territoire français: Pau, Mourenx et Hendaye.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR et F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3778
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !