Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Y-a-t-il lieu de polémiquer sur les propos de Willy Sagnol sur le joueur typique africain ?

05/11/2014 | Les propos de Willy Sagnol sur le joueur typique africain ont créé un vrai "buzz" médiatique

Willy Sagnol

La polémique autour des propos de l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol sur le joueur africain est un "emballement" de l'information typique des travers actuels de certains médias et des réseaux sociaux, qui pratiquent le bashing permanent, dans l'espoir de gagner des visiteurs sur leurs sites Internet ou des auditeurs... Mardi, le site du quotidien Sud-Ouest a publié une vidéo relatant les échanges entre l'entraîneur bordelais et ses lecteurs. Et, une petite phrase sur le "joueur typique africain" a suscité l'indignation des associations luttant contre le racisme.

Revenons tout d'abord aux déclarations de Willy Sagnol dans leur contexte. Interrogé sur la façon dont il allait gérer l'absence de joueurs africains retenus par la prochaine CAN (Coupe d'Afrique des Nations), l'entraîneur bordelais a déclaré que, "tant qu'il restera "entraîneur du club, il y aura beaucoup moins de joueurs africains qui rejoindront les rangs des Girondins de Bordeaux, parce qu'il n'a pas envie de se retrouver avec 12 joueurs qui, une fois tous les deux ans, se barrent pendant deux mois". Un journaliste de Sud Ouest le relance alors et lui demande s'il ne risque pas de se priver d'un important réservoir de joueurs. C'est à ce moment que le technicien déclare que "l'avantage du joueur typique africain, c'est qu'il n'est pas cher quand on le prend, c'est un joueur qui est prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain". Et, il poursuit en ajoutant : "mais le foot, ce n'est pas que ça. Le foot, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline, il faut de tout. Des Nordiques aussi. C'est bien, les Nordiques, ils ont une bonne mentalité".

Willy Sagnol, "incrédule" face à la polémiqueCes derniers propos ont été ensuite repris en boucle sur les réseaux sociaux, les chaînes d'information en continu. Aussitôt, SOS Racisme a dénoncé dans un communiqué des propos qui "renvoient à une expression décomplexée du racisme anti-noir", et a fustigé "l'association crasse des Noirs et des Nordiques respectivement aux registres du physique et de l'intelligence". L'association demande "que les instances - FFF, LFP et ministère des Sports - prennent des sanctions immédiates à la hauteur de la gravité de tels propos". Elle dit "étudier la possibilité de déposer une plainte dans les jours qui viennent". La Licra a annoncé la rupture de son partenariat avec le club. Et, la Ligue des droits de l'homme de Bordeaux, quant à elle, a rappelé au coach girondin que "la France n'a pas besoin de cela M. SAGNOL. Le sport n'a pas besoin de cela". L'association lui demande "solennellement de faire entendre une autre voix, de promouvoir et véhiculer de manière plus positive les enjeux de la diversité et des valeurs collectives dans le monde sportif". Comme le souligne Frédéric Laharie, l'un des deux journalistes de Sud Ouest, qui a interrogé Willy Sagnol, "tout ceci relève avant tout de la maladresse". Il est difficile de penser que Willy Sagnol est raciste. Ce dernier dit d'ailleurs éprouver un sentiment d'incrédulité et de colère face à l'interprétation erronée et raccourcie de ses propos". De son côté, le club bordelais le soutient et a accueilli cette polémique avec "stupeur et indignation". Les Girondins rappellent "que l'entraîneur bordelais a confié le capitanat à l'international sénégalais Lamine Sané, "ce qui démontre la mauvaise foi de ceux qui interprètent les propos de (leur) entraîneur". Un sentiment partagé par Noël le Graët, président de la FFF : "Je connais Willy depuis trois ans et demi c'est un homme irréprochable. Je n'ai pas lu ses déclarations mais je suis sûr que c'est au pire de la maladresse". Lamine Sané, le capitaine des Girondins a aussi apporté son soutien à Willy Sagnol.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : FFF TV

Partager sur Facebook
Vu par vous
998
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !