Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

  • 24/06/19 | Deux-Sèvres : la plus grande ferme de méthanisation de France inaugurée

    Lire

    Une nouvelle ferme de méthanisation a été inaugurée le 21 juin à Combrand (79). Avec une production énergétique équivalente à celle de 2500 foyers par an pour un recyclage de 45.000t de fumier, c'est le plus grand et le 1er site de méthanisation en France dont le biométhane produit est réinjecté dans le réseau de GRTgaz. Le projet est porté par un collectif d'une trentaine d'agriculteurs. La société GRTgaz souhaite développer d'autres projets pour arriver à 100% de gaz "propre" à l'horizon 2050.

  • 24/06/19 | Un budget supplémentaire de 168,8M€ pour la Charente-Maritime

    Lire

    Le Département 17 a adopté son budget supplémentaire 2019 lors de sa session d'été,le 21 juin. Avec 168,8M€, cette somme permet de réinvestir dans les budgets voirie (+12M€); péréquation (3,3 M€) dont le nouveau Fonds volontaire de soutien interdépartemental ; ports (+2,8 M€); travaux d'entretien du fleuve Charente (2,7 M€); ferroviaire (+2 M€) dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région; équipements SDIS (+1,3 M€). Tous budgets confondus, le budget global 2019 s’élève à 1,256 milliard d’euros.

  • 24/06/19 | Lascaux III va s'enrichir de nouveaux panneaux

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne va investir un million d'euros dans la fabrication de nouveaux fac-similés pour l'exposition internationale Lascaux III qui tourne désormais depuis l'automne 2012 dans le monde entier. La Direction régionale des affaires culturelles a donné son accord à ce projet. Les nouveaux panneaux reproduiront la célèbre salle des taureaux. Le conseil régional, co-actionnaire de la Société publique locale, sera sollicité pour participer financièrement à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine : un carrefour pour les pros ouvert au grand public

03/04/2019 | L'édition 2019 du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine compte mettre l'innovation agricole et les nouvelles pratiques à l'honneur à travers plusieurs temps forts.

Salon Agriculture Bordeaux

Du 1er au 10 juin prochain dans le cadre de l'édition 2019 de la Foire Internationale de Bordeaux, le Parc des Expositions de Bordeaux Lac accueille une nouvelle édition du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier, en plus des manifestations déjà établies, accueillera cette année quelques nouveautés. Surtout, il veut amplifier son discours et la promotion de l'agriculture régionale pour lutter contre ce que les professionnels dénoncent comme de l'agribashing. Ce mardi 2 avril, la Chambre régionale d'agriculture a donné les grandes lignes du programme dédié au grand public mais aussi... aux pros.

Après s'être rendue en force au salon parisien, la Nouvelle-Aquitaine reprend ses quartiers. Comme chaque année, la foire internationale de Bordeaux prend ces quartiers du 1er au 10 juin prochain au Parc des Expositions de Bordeaux Lac. Et comme chaque année, l'évènement est aussi l'occasion d'accueillir le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, véritable vitrine de la diversité de la production agricole régionale. Cette nouvelle édition est l'occasion pour le salon de réitérer ses rendez-vous immanquables, mais aussi d'accueillir quelques petites nouveautés. Dans un contexte complexe pour l'agriculture et une renégociation de la PAC toujours dans les tuyaux, l'évènement sera évidemment pour les différentes filières un moyen de "vendre" l'agriculture régionale." La meilleure manière de défendre les agriculteurs, c'est de faire en sorte que les produits que l'on veut vendre trouvent un marché. Beaucoup de produits moins disants viennent concurrencer les produits de la région, ce salon est aussi un moyen de faire appel à la responsabilité de tous, que ce soit du public, des professionnels ou des politiques", souligne Dominique Graciet, récemment réélu à la tête de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine."C'est un salon placé sous le signe de l'ouverture, et c'est aussi un vrai carrefour professionnel", continue Bruno Millet, commissaire général du salon.

Entre traditions et nouveautés

En guise d'introduction, plusieurs évènements se tiendront en amont du salon : le 23ème Aquitanima, salon des éleveurs du 1er au 3 juin, qui rassemblera sous le Hall 4 quatre-cent bovins issus de neuf races différentes (Bazadaise, Blonde d'Aquitaine, Charolaise, Limousine, Parthenaise, Prim'Holstein, Salers, Jersiaise et Bordelaise, la petite nouvelle), qui seront présentées dans différents concours organisés, comme chaque année, sur le Ring Central, où sera également organisée une vente aux enchères d'animaux de boucherie. Avant l'ouverture, un "Aquitanima Tour International" se tiendra du 28 mai au 1er juin. Cette manifestation sera l'occasion pour les éleveurs français, vétérinaires, membres d'associations ou étudiants en formations agricoles de rencontrer les professionnels étrangers. Depuis 2018, Aquitanima a ajouté une nouvelle carte à son jeu : la génétique des races équines, qui viennent rejoindre les bovins et ovins. Les chevaux auront ainsi droit à deux nouveautés : un Galop Tour et un Draft Horse Tour destiné aux chevaux de traits. Le vendredi 31 mai, la veille de l'ouverture officielle du Salon, un séminaire délocalisé à l'Hôtel de Région se concentrera sur les atouts des races régionales (à 19h). La troisième journée d'Aquitanima sera dédiée aux ovins et sera un prélude à un Championnat du Monde de Tonte de Moutons (au Dorat, en Haute-Vienne, du 5 au 7 juillet). On y trouvera un concours d'agneaux, des démonstrations de tonte et les Ovinpiades qui seront l'occasion pour les élèves des lycées agricoles de faire des manipulations sur les animaux.

On l'a dit, le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine veut rester un véritable "carrefour" des professionnels. La première manière de procéder, c'est en ouvrant à ces derniers un e-billet en accès pro dès 9h, soit une heure avant l'ouverture du salon, certains évènements débutant avant l'ouverture officielle des portes. La deuxième condition, c'est d'essayer de rassembler tout le monde. On notera donc la présence, pour la première fois, dès le 4 mai, du Concours de Bordeaux-vins d'Aquitaine où devront se départager quelques 3469 échantillons issus de 94 appellations différentes. 1153 viticulteurs seront donc présents au Palais des Congrès le samedi 4 mai pour assister à l'attribution du palmarès de cette 63ème édition. Autre nouveauté, cette fois du côté de la Ferme de Nouvelle-Aquitaine, qui se réorganise en accueillant plusieurs pôles : "forêt, bois, papier", "énergies renouvelables" (avec un ring de démonstrations de machines forestières et un concours de bûcheronnage manuel) et un pôle "chasse et pêche". Pour souligner encore son ouverture, la Chambre régionale d'agriculture fera intervenir plusieurs experts tout au long de l'évènement pour expliquer au grand public ses différentes thématiques de travail (de la méthanisation à l'installation en passant par le bio). Plus de 550 élèves issus des lycées agricoles seront accueillis sur une journée pour participer à une vingtaine d'ateliers pour rencontrer les professionnels des différentes filières et découvrir les métiers et pratiques spécifiques. 

L'agriculture montre ses innovations

L'un des fers de lance de la communication du salon en cette année 2019, c'est montrer et débattre de l'innovation agricole. En plus des rendez-vous traditionnels, toute une partie du salon y est entièrement consacrée : un deuxième "café de la transition numérique" organisé par le Crédit Agricole (le lundi 3 juin au matin) dédié aux éleveurs et agriculteurs souhaitant communiquer via le web et les réseaux sociaux, une cinquième édition des "États généraux de l'innovation" centrés cette année sur la robotique dans les grandes cultures et l'élevage et basés sur une table ronde, des interventions et plusieurs témoignages de professionnels, un quatrième "carrefour de l'innovation agricole" avec un speed-meeting croisant les professionnels et l'agriculture et des start'ups spécialisées (organisé par le Crédit Agricole d'Aquitaine et le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation), une conférence permanente centrée sur la transition agricole ou encore une deuxième journée "installation-transmission" pour mettre en lumière les nouveaux agriculteurs, avec la phrase d'accroche "pourquoi pas toi ?". "L'agriculture redevient un secteur attractif qui suscite des investissement; des nouveaux outils comme le crowdfunding s'emparent du sujet, les banques réévaluent les risques et la Région a impulsé un fonds de garantie pour les nouveaux projets", assure Dominique Graciet. Les visiteurs du Salon auront de multiples occasions d'assister aux innovations de ce nouvel ordre de marche, et ils auront également un nouveau moyen à leur disposition : l'installation pour la première fois d'une "agri web tv" qui diffusera plusieurs pastilles de programmes, dont notamment un grand débat avec deux invités et un thème par jour. Promis, on vous en reparle très vite. Pour découvrir le pré-programme du salon dans son intégralité, rendez-vous sur le site www.salon-agriculture.fr.

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7459
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -