Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

ADS Show : trois atouts du cluster d'Aérocampus

28/09/2018 | Nous avons interrogé trois des douze entreprises présentes dans le cluster d'Aérocampus destiné à la formation depuis sa création. Regards croisés.

ADS SHOW 2018

Pendant deux jours (les 26 et 27 septembre), la quatrième édition de l'ADS Show, salon régional dédié à la maintenance aéronautique, a su attirer plus de 5000 visiteurs professionnels. Parmi les 120 exposants présents durant ces deux jours, douze d'entre eux font partie du cluster d'Aérocampus dédié à la formation professionnelle. Après les "nouveaux", petit tour d'horizon des partenaires de plus longue date (Airbus Helicopter, Priority One Air Rescue et Telespazio) et analyse de leurs missions respectives et de leur rôle dans l'écosystème local, le tout en interview vidéo.

Airbus Helicopters

C'est officiel depuis le 13 juin dernier, date de la dernière assemblée générale d'Aérocampus : Sabena Technics et Airbus font partie de la liste de nouveaux partenaires. Nouveaux ? Pas tant que ça : la filiale Airbus Helicopter Training Services est présente depuis 2014 et a un peu servi d'éclaireur au géant de l'aéronautique. Cette filiale, qui compte 85 instructeurs, 140 collaborateurs et 2500 stagiaires formés par an, a détaché deux membres de son équipe sur le site de Latresne. Il s'agit en fait d'un centre de formation, et l'objectif d'Aérocampus en l'intégrant dans ses rangs était le développement spécifique d'un pôle hélicoptères , histoire d'avoir une corde supplémentaire à son arc. Et depuis le lancement de cette collaboration, les choses ont bougé. AHTS est sur le point, dans les prochains mois, d'accueillir, après avoir détaché un instructeur à plein temps spécialiste des matériaux composites, un second instructeur en début d'année 2019 spécialisé dans la formation sur le modèle Super Puma, dans le but de compléter son panel de modèles déjà présents. Avec Jean-Jacques Chenelat, responsable du business development chez Airbus Helicopter, retour sur l'intérêt d'un tel partenariat et les futurs déploiements à venir.

AIRBUS HELICOPTER from Aquipresse on Vimeo.

Priority One Air Rescue

Rien que le nom de cette entreprise est assez parlant. Depuis 19 ans, elle partage son activité entre deux académies de recherche et de sauvetage (Rescue Tactical Training Academies) situées à Mesa (Arizona) et... à Latresnes. Il s'agit là encore d'un organisme de formation spécialisé dans la formation des pilotes et des équipages aux techniques de secours à personnes. Ses clients sont plutôt prestigieux : elle a déjà formé la police de l'air, les pompiers ou le SWAT et vient de remporter un vaste marché pour entraîner les gardes côtes américains. En 2015, Priority One s'était installé à l'aéroport de Nîmes-Garon, dans le Gard, qui avait déjà installé des simulateurs d'hélicoptère pour diviser le nombre d'heures de formation, et du matériel spécifique pour apprendre les techniques d'hélitreuillage. Aujourd'hui, de l'aveu même de Marc Charpentier, instructeur chez Priority One et ancien militaire, l'objectif de la société serait de remplacer les trois quart des activités aériennes par des missions de simulation. Avec lui, on revient sur l'implantation de l'entreprise américaine au sein du cluster de Latresnes et du rôle joué par l'écosystème aéronautique local dans son intégration.

PRIORITY ONE AIR RESCUE from Aquipresse on Vimeo.

Telespazio

Si vous n'êtes pas spécialisé dans l'aéronautique et le spatial, ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Et pourtant. Cette entreprise franco-italienne fondée en 1961 est une spécialiste des satellites. Avec environ 2500 salariés au compteur, elle s'occupe principalement de la gestion et de la préparation des satellites avant leur lancement mais aussi du traitement des données que ces derniers recoivent. Le 18 septembre dernier, Telespazio (ou plutôt la Space Alliance formée avec Thales Aliena Space) a signé un contrat avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA) de 29 millions d'euros jusqu'en 2021 dans le cadre du programme Copernicus, vaste campagne de récolte de données satellites d'observation de la Terre (comprenant l'ensemble des phénomènes océaniques, atmosphériques ou terrestres). A l'échelle locale, l'implantation de Telespazio au sein du cluster d'Aérocampus a d'autres fins : exploiter pour la formation ses propres simulateurs de centres de contrôle et les adapter au monde de l'aéronautique, et notamment... les hélicoptères. Venu présenter programme VMT (Virtual Maintenance Training) sur le salon de l'ADS Show, Christophe Lalo, responsable commercial chez Telespazio, nous en explique le fonctionnement.

Telespazio from Aquipresse on Vimeo.

La Rédaction
La Rédaction

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -