Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Agriculture : la transmission, une sacrée aventure humaine

27/03/2019 | A Meilhan (Landes), une quarantaine d'exploitants sont venus se renseigner pour leur passage de relais dans quelques années

Printemps de la transmission dans les Landes

Durant tout le mois de mars, les Chambres d'agriculture de Nouvelle Aquitaine organisent des journées d'informations et de débats pour permettre aux futurs cédants de penser au mieux la transmission de leur exploitation. Rencontres ce mardi au Printemps de la Transmission à la salle des fêtes de Meilhan dans les Landes, autour d'un départ en retraite qui doit particulièrement s'anticiper pour être réussi.

A 58 ans, Philippe Dupouy pense déjà depuis un moment à sa succession à la tête de sa petite exploitation de canards prêts à gaver à Souprosse. Sa fille, si elle a des parts dans la société, se destine à un autre métier. « Un petit jeune de la commune » s'est depuis toujours intéressé à ses palmipèdes, sans pourtant baigner dans le milieu : « il venait s'amuser à conduire le tracteur, un jour je lui ai dit « tu viendras me voir dans 10 ans ! » », raconte l'éleveur, lors du déjeuner d'une journée entre intervention d'un sociologue-ingénieur en agriculture et ateliers sur la transmission avec notaire, juristes et la Safer.

Philippe Dupouy« Aujourd'hui, on avance chacun de notre côté, lui est salarié agricole ailleurs, il devrait découvrir l'élevage avec moi » en reprenant si tout va bien dans quatre ans, espère Philippe Dupouy qui a déjà assuré ses arrières pour sa future retraite avec une activité de loueur de meublés de tourisme.

Investir? impliquer le futur repreneur? Voilà déjà un an que les deux s'en parlent et se renseignent au Point Accueil Installation Transmission (PAIT) des Landes. Les questions sont nombreuses : à quel niveau impliquer le repreneur pendant cette période ? Faut-il continuer les investissements ? Comment trouver les solutions financières qui permettent au jeune repreneur potentiel de venir apprendre le travail avec Philippe alors qu'il est déjà en poste ailleurs et que le système de « stage de parrainage » (650€/mois) ne serait pas intéressant pour son porte-feuille ? Côté logement, Philippe n'aura, en tout cas, pas besoin de quitter sa ferme car les accès à l'exploitation sont bien séparés et son repreneur aura la place de bâtir s'il le souhaite. « Ici ce n'est pas dans les mœurs de laisser sa maison, note Jean-François Lataste, éleveurs de poulet en plein air, et maire du village de Habas, alors qu'en Normandie par exemple, ils cèdent tout sans états d'âme ». Ses états d'âme, Claude Guichemerre n'en fait pas mystère. Passionné jusqu'aux tripes par ses 30 vaches laitières à Ossages, le cinquantenaire aurait rêvé qu'un de ses trois enfants reprenne, comme lui l'avait fait avec ses parents, l'exploitation à taille humaine où les bêtes pâturent. Mais la vie, les études les ont amenés ailleurs et il en est aussi fier.Claude Guichemerre

Transmettre oui mais « tout est encore flou », dit-il, parlant de « travail psychologique » à faire ou de « pessimisme ambiant » d'autant que dans les campagnes ou à la CUMA, « on voit plus de cheveux blancs que de jeunes » et que les reportages à la télévision « donnent une mauvaise image de nous ». D'ailleurs « s'il y avait beaucoup de monde au portillon pour reprendre, je ne serai pas ici aujourd'hui pour savoir quoi faire plus tard ».

Un Répertoire Départ InstallationDans les Landes où le foncier est assez cher, on note en effet surtout l'intérêt de jeunes sur les terres cultivables où les reprises sont plus faciles et sur les zones de maraîchages qui sont « plus en vogue sociétalement avec le bio notamment », expliquent Fanny André et Isabelle Laffargue du PAIT de la Chambre d'agriculture des Landes : « la transmission d'élevage avec les bâtiments et les normes, c'est plus compliqué, surtout sur les bovins, viande et lait ».
Dans les 10 ans à venir, un départ massif d'agriculteurs landais à la retraite est inéluctable. Sachant que sur la cinquantaine d'installations aidées l'an passé (après deux années difficile post-crise aviaire), environ un tiers se sont faites hors du cadre familial sur le département, la mise en relation gratuite entre futurs cédants et candidats à la reprise via le Répertoire Départ Installation (RDI), est essentielle. Un service public national des Chambres d'agriculture, avec différents niveaux d'accompagnement proposés.

 

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
16398
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -