Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Aire sur l'Adour: avec la SAFER A. A . la déviation qui aménage

05/03/2008 |

Bruno Lacrampe

Treize mille véhicules par jour, des bouchons gigantesques aux périodes de pointe, lors des grands évènements, et des départs à la montagne. L'agglomération Aire-sur-l'Adour/Barcelonne-du Gers aux confins de trois départements est un l'un des points noirs de la circulation routière. Patience,cela va changer. On fait d'une pierre deux coups avec la SAFER Aquitaine-Atlantique

En France, les choses vont lentement, dit-on. Ainsi, en dépit de l'urgente nécessité, aura-t-il fallu plus de 20 ans, pour que le projet de déviationde la RN 134(axe Bordeaux- Pau) à Aire-sur-l'Adour, passe de l'état de projet à celui de la réalisation. Enfin, disons que les travaux sont en cours. Ils ne seront pasachevés, au mieux avant 2008,avant l'arrivée(mais l'échéance est optimiste) de l'autoroute A65 dont l'ouverture est prévue en 2010. En fait, le contournement d'Aire -qui concerne également la commune voisine de Cazères- dont la décision de principe était prise avant celle de la liaison autoroutière Bordeaux-Pau- se confond maintenant, moyennant une convention (une partie nord passe en concession autoroutière) avec le tracé del'A 65 sur ce qui pourrait prendre l'allure d'une rocade autour de l'agglomération lando-gersoise. Il aura donc fallu du temps, d'autant plus que les inévitables oppositions locales -les opérations ayant un impact sur le foncier et sur l'environnement sont toujours délicates- n'ont pas contribué à accélérer le dossier. Mais ce qui est important, aussi bien pour la collectivité en général que pour la ville d'Aire, c'est que la dépense (64 millions d'euros) soit en totalité - y compris les opérations d'aménagement afférentes- prise en charge par l'Etat, avec la contribution de la Région Aquitaine,et du département des Landes.

Aménager c'est prévoir

Il est plus simple de tracer un itinéraire sur le papier que de le réaliser sur le terrain. Bruno Lacrampe chef dui service départemental de la SAFER Aquitaine-Atlantique à Mont-de-Marsan, en sait quelque chose, lui qui, depuis 2001, répond aux interrogations et participe aux multiples réunions. On pourrait d'ailleurs s'étonner qu'une SAFER soit amenée à être l'un des principaux acteurs d' une opération comme celle-là. Ces sociétés créées dans les années 60 à l'initiative d'Edgar Pisani, ont reçu depuis de nouvelles attributions tout en demeurant l'outilprivilégié degestion de l'espace agricole et rural. Or, la création de nouvelles voies routières (comme l'urbanisation) ne peut intervenirsans empiéter sur cet espace, en particulier sur les terres agricoles. "Artificialisation des sols" disent les techniciens de l'aménagement. Mais prendre de la terre à un propriétaire foncier ne peut se faire sans compensation. Sans prévision même. Ce pouvoir de prévision, d'anticipation, les SAFER en disposent à travers le stockage des terres. C'est ainsi que la SAFER Aquitaine-Atlantique (qui avait conclu une convention avec l'Etat) avait déjà acquis en 2001 11 hectares dans la zone nord d'Aire. On était cependant loin du compte, puisque l'emprise de la déviation -deux fois deux voies sur une dizaine de kilomètres- est de 100 hectares., dont 60 ha de SAU (Surface Agricole Utile).Une propriété de 35 hectares achetée l'année suivante augmentait cependant sensiblement la réserve foncière locale. S'y ajoutaient encore 46 hectares en 2005.

L'occasion du rembrement

Déviation Aire sur l'AdourLe contournement d'Aire ayant un effet "démembrant "sur le foncier, la question était de savoir si on allait ou non le doubler d'un remembrement. A l'initiative de l'Etat et des communes les propriétaires locaux furent consultés afin de savoir s'ils étaient favorables à une telle initiative, les textes prévoyant, en pareil cas, une applicationplus large quel'emprise, soit 1200 ha pour la zone Aire-Cazères. La réponse ayant été positive, cette opération de remembrement fut décidée par un arrêté préfectoral de juillet 2003, selon la procédure "d'inclusion d'emprise". Un système qui par un prélèvement de 5% sur tous les propriétaires contribue à mutualiser l'incidence de celle-ci. Ainsi la SAFER, a-t-elle été en mesure de procéder à la compensation de l'emprise foncière de la déviation tout en disposant d'unsolde de 52 ha disponible pour l'agriculture et le développement local. Cinq hectares ont été attribués à chacune des communes concernées (Aire et Cazères), tandis qu'un îlot de 25 hectares était réservé pour favoriser l'installation d'un jeune agriculteur. Le bilan final de l'opération qui est maintenant en cours d'achèvement (le remembrement sera clôturé le 30 novembre 2007 et les agriculteurs pourront pourront prendre possession de leurs nouvelles parcelles le 1er décembre) est largement positif pour la SAFER qui souligne la réalisation de neuf acquisitions totalisant 101 hectares, la compensation de la totalité des emprises dans le périmétre, le dégagement de 10 hectares de réserves foncières pour les deux communes, l'attribution des 25 ha à un jeune en cours d'installation, et la présence d'un stock résiduel de17 hectares qui servira à l'A65 et à l'aménagement qu'il va entraîner.

Une image renforcée

Déviation Aire sur l'Adour

Aux yeux de Bruno Lacrampe, la SAFER a ainsi parfaitement répondu aux objectifs qui lui sont fixés:compensation des emprises,constitution des réserves foncières, action en faveur de l'agriculture. Il précise cependant qu'elle n'est qu'un "outil" dans la réalisation des opérations, en particulier en ce qui concerne la redistribution des terres dans le remembrement, les choix revenant aux commissions communales. Selon lui, on peut à travers la réalisation des aménagements mesurer"l'utilité de l'outil SAFER". "Sans elle, comment aurait-on pu trouver tous les consensus?".

Mais l'opération est-elle intéressante économiquement pour la SAFER? "Ellea été très prenante pour nos services, mais elle est rémunérée comme toute autre opération. Elle n'ampute en rien nos autres activités dans les Landes. En terme d'image, elle est cependant très intéressante, puisque nous faisons la démonstration en directiondes élus que l'outil rend des services". Le savoir faire de la SAFER Aquitaine-Atlantique va également s'exercer en terre "midipyrénéenne" à travers une convention qui concerne la bretelle prévue côté Barcelonne-du-Gers (elle doit prolonger en simple route la déviation d'Aire) qui engage le conseil général du Gers, la SAFER GHL (Gascogne Haut-Languedoc), et la SAFER Aquitaine-Atlantique.

Gilbert Garrouty

Nos photos:

- Bruno Lacrampe (SAferaa)
- plusieurs ouvrages, dont ce pont sur l'Adour ont été construits;
- Un point noir de la circulation à supprimer

(Ph Aqui et Saferaa)

Partager sur Facebook
Vu par vous
1802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -