Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/21 | Charente-Maritime : Les Républicains renouvellent leurs représentants

    Lire

    La Fédération de la Charente-Maritime a organisé des élections internes le 12 avril, qui a mobilisé 56,80 % des adhérents. Didier Quentin a été renouvelé dans ses fonctions de président, à la quasi unanimité (moins une voix). Elus conseillers Nationaux David Labiche, David Caron et Tony Chéron siégeront au conseil national comme membres de droit, avec pour remplaçants, Patrick Boisbleau, Nadine Pénigaud et Agnès Leveque.

  • 16/04/21 | Régionales : Geneviève Darrieussecq officiellement candidate

    Lire

    La ministre Geneviève Darrieussecq représentera la majorité présidentielle - entre autres UDI et Mouvement Radical - pour les prochaines élections régionales (20 et 27 juin). L'ancienne Maire de Mont-de-Marsan souhaite rapprocher la région de ses habitants avec une politique en trois axes : « Une Région de la proximité, une Région qui protège et une Région du progrès », éclaire-t-elle. Geneviève Darrieussecq estime qu'il faut du « sang neuf, de l'alternance » après 23 ans de règne d'Alain Rousset sur l'ex-Aquitaine et la Nouvelle-Aquitaine.

  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Ambiance de QG

24/04/2017 | Cinq réactions à vif à l’annonce des résultats

Au Parti socialiste, les chaises vides et Amertume au QG de François Fillon

Liesse, silence, abattement, voire larmes… La rédaction des étudiants EFJ s’est immiscée dans les QG d’En Marche !, des Républicains, de la France insoumise et du Parti socialiste à l’heure fatidique. Revue d’ambiances et de réactions à l’annonce des résultats.

Au Parti socialiste, les chaises vides«J’ai envie de vomir », lâche un jeune militant PS. Au soir du premier tour, au QG du Parti Socialiste de la Gironde, les jeunes militants font grise mine. Ils sont les seuls supporters à s’être rendus au QG pour l’annonce des résultats.La salle est presque déserte. Une trentaine de sièges vides habillent tristement la salle. Une bouteille de Coca-Cola, des crackers, une bouteille de Haut Médoc… triste victuaille pour une soirée électorale. Quinze minutes avant l’annonce des résultats, Ines Bouti, 18 ans, jeune militante, espère « une remontada » de la part du candidat socialiste.

« Hamon parlait d’avenir »

À 20h, la dizaine de supporters se regroupe devant l’écran géant de la salle. « Je suis malheureux parce que Marine Le Pen est au second tour. Je voterai Macron au second tour » déclare, les larmes aux yeux, Julien Timo, récent adhérent au Mouvement des Jeunes Socialistes. « Joyeux anniversaire » lance une supportrice à Yann Herber. Arrivé vingt minutes après l’annonce des résultats, le secrétaire général des MJS n’a pas le cœur à la fête : «  Hamon parlait d’avenir. Je comptais sur cette élection pour faire passer la France au XXIe siècle. »

Amertume au QG de François FillonMoins d’une minute, c’est le temps qu’il aura fallu aux partisans de François Fillon pour quitter le QG à l’annonce des résultats, sans même attendre le discours de leur champion. Une trentaine de partisans s’était réuni au Café Simeone Del Arte, place Camille Julian à Bordeaux.

« Choisir entre la peste et le choléra »

Ce soir-là, l’ambiance était tendue et les militants peu confiants. La seule réaction à 20h fut un « putain de merde », lâché par un homme d’une cinquantaine d’année. Puis les langues se sont déliées. « Comment voulez-vous choisir entre la peste et le choléra ? » s’agace Corinne, 54 ans, en pensant au second tour. Ignorant la consigne du candidat Républicain de voter pour Emmanuel Macron, les militants sont déjà partagés sur la suite du scrutin. « Nous ne voulons pas d’un quinquennat Emmanuel Hollande » nous confie d’emblée Benjamin, 25 ans, qui votera FN. « Nous avons déjà subi un mandat socialiste catastrophique, c’est difficile de l’admettre, mais c’est pour moi l’unique solution ». Pour Lucie, en revanche, le choix se portera sur Macron, mais « par dépit ». « Ce n’est pas pour autant que nous sommes en accord avec ses idées et son programme » lâche-telle, amère, avant de tourner les talons.

Abattement dans la grange mélenchonisteCe dimanche, la foule se presse au QG bordelais des Insoumis, place de la Victoire. L’atelier-grange d’un particulier accueille une centaine de militants dans une ambiance conviviale et arty. On tape dans ses mains, on scande “Mélenchon Président !”. Laurie, 21 ans, étudiante, est «super confiante”, “ça ne peut être que Mélenchon au pouvoir». Pierre-Yves, 39 ans, prof de yoga, se dit « zen » : « On y croit, même si ça va être serré.» À l’annonce des résultats, l’ambiance est plombée. Avec 19,5%, Jean-Luc Mélenchon n’est pas qualifié au second tour. «Putain !» Des insultes fusent à l’encontre de la candidate frontiste. La morosité s’abat sur les troupes, qui lâchent une ultime salve d’applaudissements formels avant de se clairsemer. «Je voterai pour Macron au second tour, juste pour dégager Le Pen» promet Alexandre, 20 ans. Pour son amie Valentine, 25 ans, ce sera un vote blanc : “Pas question de faire un choix entre deux pourritures.”

Abattement dans la grange mélenchoniste

 

Au FN, la fête avant l’heure Hier soir, dans une petite salle rue George Bonnac, bien gardée par les vigiles du parti, se tenait la réunion des soutiens de Marine Le Pen. Derrière les murs, la fête battait son plein avant même l’annonce des résultats. Très attendus, mais aussi très surveillés, c’est sous escorte que les journalistes présents ont étés accompagnés vers un petit groupe de militants triés sur le volets.

«Champagne !»


« Ça va encore pleurer dans les chaumières ». Confiants, de jeunes frontistes s’amusent du choc à venir. Ils en sont persuadés, les sondages se sont trompés et Marine Le Pen sera bien en tête ce soir. Et même lorsque les résultats tombent, et que leur championne est en deuxième position, ils y croient encore : c’est elle qui doit gagner. La salle exulte, même si certains ne cachent pas leur déception. « Le score devrait être plus élevé », glisse un militant d’une soixantaine d’années, les yeux rivés sur le poste de télévision. Le champagne coule à flot, et la soixantaine de militants savoure l’instant. Ici, l’ambiance est familiale : beaucoup se côtoient régulièrement. A présent, les esprits sont tournés vers le second tour : « on va avoir un report de voix de la droite conservatrice de Fillon et du côté des mélenchonistes », assure un militant. Ici on fait mine de ne pas douter : Marine Le Pen va gagner.

Chez Macron, En Marche ! prend son piedHier soir la Brasserie Le Plana (place de la Victoire), est devenue le théâtre d’un moment de liesse du premier tour. Plus d’une cinquantaine de militants d’En Marche !Gironde, vêtus de t-shirts à l’effigie du mouvement, se sont retrouvés pour assister au triomphe de leur candidat Emmanuel Macron, dans la course à l’Elysée. Une ambiance chaleureuse, des sourires, puis plus un bruit. Alexis, militant depuis novembre se confie : « Il y a de l’appréhension. C’est le premier test démocratique du mouvement. On est confiant, mais il faut savoir rester humble ». Puis vient le temps du décompte. L’atmosphère devient lourde pendant dix secondes... 

« Le plus dur reste à faire face au FN »

A 20 heures, les cris de joies : Emmanuel Macron s’est qualifié pour le second tour face à la candidate du Front National. « C’est incroyable. Les Français ont fait confiance à notre programme » exulte Alexis, avant de relativiser : « maintenant le plus dur reste à faire face au FN ». A peine a-t-il le temps de finir sa phrase que tout le bar entame une Marseillaise a cappella, suivie du slogan « Macron Président ». A 20 heures, la fête ne faisait que commencer.

Enregistrer

Etudiants EFJ
Etudiants EFJ

Crédit Photo : Aurélie Rodrigues et Margot Chevalier

Partager sur Facebook
Vu par vous
3570
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -