Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/19 | Commerce : la Nouvelle-Aquitaine excédentaire

    Lire

    La balance commerciale régionale a été dévoilée ce mercredi 24 avril. Tandis que la France dégrade son déficit, la Nouvelle-Aquitaine dégage un excédent commercial de 600 millions d'euros. L'analyse des données publiées par la Douane est réalisée l'Observatoire régional des échanges internationaux, co-pilotée par la Région et la Chambre du Commerce et de l'Industrie Nouvelle-Aquitaine. Les trois plus importantes destinations de l'export régional sont les États-Unis, l'Espagne et l'Allemagne. Les 9 553 entreprises exportatrices de la Nouvelle-Aquitaine dont 1 406 sont des primo exportateurs (14,7%) ont réalisé 23,4 milliards d'euros d'exportations en 2018.

  • 24/04/19 | Le Misanthrope à Pau

    Lire

    Dans le cadre de "Théâtre à Pau", le théâtre Saint-Louis accueille les mardi 30 avril et mercredi 1er mai à 20h, deux représentations du Misanthrope de Molière. C'est le comédien Gilles Privat qui va prêter ses traits et sa voix à Alceste avec une mise en scène et une scénographie d'Alain Françon qui introduira lui-même son spectacle une heure avant chaque représentation.

  • 24/04/19 | Bordeaux : un master dédié au luxe !

    Lire

    Le nouveau cursus proposé par l'ESSCA Bordeaux ouvre à partir de septembre. L'école de management a choisi d'ouvrir le master "Luxury Services Management" afin de répondre aux profondes mutation que connaît le secteur. Le Groupe ESSCA a choisi le territoire bordelais en raison de sa forte attractivité économique et de la présence de plusieurs stations balnéaires ou établissements prestigieux. Les inscriptions au concours sont ouvertes jusqu'au 13 mai prochain.

  • 24/04/19 | La LPO et Pessac s'associent pour des Refuges LPO au coeur de la ville

    Lire

    La LPO et la ville de Pessac s'associent dans le cadre de l'Agenda des Solutions Durables pour développer les jardins écologiques au coeur de la ville qui reconnait ainsi la préservation de la nature comme un enjeu prioritaire. Appelés les Refuges LPO, ces terrains publics ou privés accueillent la biodiversité de proximité.

  • 24/04/19 | Ouverture des réservations pour Bordeaux Fête le Fleuve

    Lire

    Du 20 au 23 juin, les quais de la Garonne vont accueillir Bordeaux Fête le Fleuve. Durant ces 4 jours, la majorité des évènements sont gratuits. Néanmoins, pour pouvoir visiter Le Sedov ou Le Kruzenshtern, déguster lors de la Fête des vins blancs ou participer au banquet La Table du Paysage, des réservations sont nécessaires. Pour cela, rendez-vous à l’Office du Tourisme ou sur leur site internet

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Aquitanima : la Bazadaise dans la cour des grands

10/05/2015 | Ce dimanche, la Bazadaise était la race vedette du concours régional organisé dans le cadre d'Aquitanima, au sein du Salon de l'agriculture aquitaine.

La bazadaise était à l'origine utilisée pour le trait et le débardage du bois dans les Landes

"La Bazadaise, c'est la plus petite des races à viande française, mais c'est la meilleure." Ces mots, qui ont été prononcés par Jacques Chirac lors du salon de l'agriculture parisien en 2006, ont dû faire plaisir aux éleveurs girondins. Cette race, assez méconnue par rapport aux mastodontes que sont la Limousine et la Blonde d'Aquitaine, a pourtant de sérieux arguments, notamment avec un couteau bien aiguisé... Ce n'est pas un hasard si elle était la star ce dimanche d'un concours régional organisé dans le cadre d'Aquitanima.

Chaque année, les bovins sont, pendant les trois premiers jours du Salon de l'agriculture d'Aquitaine, les  stars d'Aquitanima, le Salon de l'Elevage et de la Génétique Bovine. Des concours régionaux sont organisés pendant ces trois jours. Ils concernent 4 races (Limousine, Blonde d'Aquitaine, Prim'Holstein... et Bazadaise, cette vache girondine originaire de Bazas. Samedi, c'était au tour de la race Limousine de montrer ses plus beaux atours lors, notamment, d'une vente aux enchères organisée à 12h30. En moyenne, le prix des offres était de 5100 euros. Les acquisitions sont allées de 4000 à 6200 euros pour un éleveur Charentais qui a vendu sa vache Eronde à une grande surface de la marque U.
Ce dimanche, la race qui s'est illustrée toute la matinée était donc la Bazadaise. Une race moins connue que les autres, mais disposant de nombreux avantages. 

Une race qui a ses atouts"Cette race dispose de nombreuses qualités", souligne Bernadette Darcos, Technicienne au sein de l'organisation de sélection de la race bazadaise. "La première, c'est sa facilité de vélage. C'est une ancienne race de travail, une race rustique. Elle est donc facile à alimenter et à élever. On tient compte aussi du produit fini, notamment la qualité musculaire de la viande, de la finesse du squelette et donc le rendement élevé qu'elle offre. Le boucher apprécie, et le consommateur aussi car ils peuvent déguster cette viande persillée particulière". Lors des concours, le jury s'attache à plusieurs critères en particulier. "Le développement musculaire est le plus important, il est noté sur 70 lors des concours. Viennent ensuite le développement squelettique, les aptitudes fonctionnelles, la bonne ligne de dos, la qualité de la race ou encore la couleur de la robe", affirme la responsable. 

De l'intérêt du "circuit court"Double intérêt pour les professionnels qui élèvent cette race si particulière : fédérer les éleveurs et avoir un lien pédagogique avec le consommateur. "L'intérêt de venir dans ce salon de l'agriculture, c'est de promouvoir notre race, la faire connaître au plus grand nombre", explique Émile Riboulet, Président d'Excellence Bazadaise. " A travers ce concours, on peut aussi stimuler les éleveurs qui se confrontent les uns aux autres, ça permet de se remettre à jour et de progresser. La seconde activité qu'on a, c'est évidemment celle de parler avec les consommateurs. On est convaincus que l'on fait une viande de qualité, et il faut expliquer aux gens leur produit qu'on leur propose. Le fait est que l'on est une petite race et qu'on ne trouve pas de la bazadaise partout. La relation que l'on doit avoir avec le consommateur doit être de plus en plus étroite pour qu'il ait confiance en nous". 

Au total des quatre races confondues, ce sont plus de 400 bovins qui étaient présents pendant ces trois premiers jours de salon. Ils seront remplacés par des ovins, des caprins et des volailles dés mardi, le lundi étant consacré à leur installation progressive sous le Hall 4. 

 

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1660
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -