Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Aquitanima a 20 ans !

16/05/2016 | La soirée était joyeuse ce dimanche 15 mai, et pour cause l'heure était à la fête, celle des 20 ans du Salon Aquitanima, le Salon de l'élevage et de la génétique

Photo souvenir pour l'anniversaire de 20 ans d'Aquitanima

En présence des éleveurs du Salon, la soirée des 20 ans a été l'occasion de quelques discours et séquences émotions des acteurs qui ont fait, font et feront un Aquitanima en perpétuel développement depuis sa création. A la parole notamment Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture et Président du Salon, les Présidents des Organismes de Sélection des races en concours, ou encore René Dubourg, Président de la section bovine, initiateur du Salon au côté de Jean-Louis Breteau, décédé en 2014 qui fut commissaire général du Salon jusqu'en 2007, et dont le nom hier soir a été cité à de multiples reprises. Hommage « aux pères fondateurs », mais aussi affirmation d'une volonté de développement et de transmission chère à Aquitanima, d'autant plus dans un contexte d'agrandissement du périmètre régional.

Après la photo souvenir, réunissant les acteurs du Salon de l'élevage et de la génétique, Dominique Graciet avait trois messages à faire passer aux éleveurs et organisateurs du Salon Aquitanima.
« Le premier, c'est l'esprit d'Aquitanima », a-t-il insisté. « Implanté au cœur d'un Salon et d'une Foire internationale, dans des installations qui n'étaient pas celles du Hall 4, l'esprit n'a pas changé : les éleveurs sont concurrents sur le ring mais partenaires en dehors pour faire valoir nos races régionales à travers les 12 départements de la Région et au-delà. » Au fil des photos qui ont défilé au long de la soirée, on a redécouvert, en effet, un Aquitanima sous des tonnelles et des chapiteaux, loin du confortable Hall 4 actuel... Mais déjà à l'époque, le Salon est en avance sur son temps proposant dès sa 2ème année, le premier ring couvert au niveau national pour les concours de races. Il sera auss le premier à installer un grand écran de retransmission des concours, et quelques années plus tard le premier a proposé, grâce à internet, une retransmission en direct des concours pour les éleveurs des quatre coins du monde.

Résolument tourné vers l'internationalDeuxième message du Président, la planète justement : « Aquitanima s'est résolument tourné vers l'international, avec à la fois la vente d'animaux vivants et la vente génétique, permettant l'amélioration continue des races ». Meilleur exemple en la matière, rappelé par Dominique Graciet, la Bazadaise, race menacée il y a 20 ans, et désormais présente sur les 5 continents en race pure et sur de multiples croisements.
Un développement international du Salon, qui doit beaucoup aux Aquitanima Tours , qui ont permis à de très nombreux éleveurs du monde entier, de découvrir les savoir-faire régionaux mobilisés autour des filières et de la génétique des races bovines régionales. Des Aquitanima Tours qui cette année d'ailleurs, s'ouvraient aux caprins, intègreront les ovins l'an prochain, et sans doute bientôt aussi les équins. Soit un total de 8 circuits, une vraie plate-forme d'échange international. Pour Pierre Lesparre « ces circuits ont mis une dizaine d'années à se concrétiser, mais désormais, nous sommes dans une phase de très fort développement ». Et c'est délicat, « car l'objectif, ce n'est pas de grossir pour grossir, nous voulons conserver la proximité que nous avons su instaurer avec les éleveurs qui viennent sur nos circuits », insiste-t-il. Et pour cause, c'est bien cette proximité qui est une des clés du succès de ces tours, uniques en leur genre.

"Devenir le phare du Sud de l'Europe !"Enfin, pour Dominique Graciet, « le troisième message c'est qu'il nous appartient à nous tous de faire vivre Aquitanima, avec engagement, militantisme et passion !». N'oubliant pas d'évoquer, avec René Dubourg le nécessaire et bienveillant passage de relai aux générations nouvelles et futures, l'ambition affirmée est forte : « devenir la principale foire et concours de races dans tout le Sud ouest européen ». Une ambition à laquelle l'agrandissement de la région, et les nouveaux arrivants limousin et picto-charentais contribueront tout autant que les partenariat tissé avec l'Espagne et notamment la Cantabrie en Espagne et le Portugal. « Soyons prêts à accueillir de nouveaux partenaires et éleveurs. On va faire progresser le budget, les animations et la génétique et devenir le phare du Sud de l'Europe ! ». De beaux projets en somme pour les 20 ans à venir.

En attendant, et pour vivre le moment présent, la fête fut belle, conviviale, et dansante, jusque tard dans la nuit sur le ring central.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2633
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -