aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Présidentielles 2017 - Aqui! avec l'EFJ

Les spéciaux d'Aqui


Présidentielles 2017 - Aqui! avec l'EFJ

Arabian Masters, les princes du désert s’invitent au concours

24/05/2013 | Une tête courte et concave, une belle encolure, une lignée parfaite, des jambes fines et longues, une jolie robe et une allure noble et légère, tels sont les caractéristiques de la race Pur-Sang arabe.

Arabian Masters

Pour sa 27ème édition, le Concours International modèle et allure catégorie B des Arabian Masters a mis la barre très haute. Réparti sur deux jours, ce concours de beauté réservé aux chevaux de race Pur-Sang arabe, en a rassemblé près d’une centaine. Après une riche et belle journée de qualification sous le soleil (jeudi 23 mai), la journée de vendredi a laissé place au championnat, attirant un public d’un œil avisé sur ces montures orientales…

Reconnus comme une des plus belles races de chevaux, la race Pur-Sang Arabe (PSar) se caractérise par des chevaux élégants, à la silhouette fine et soignée. Rien à voir avec les robustes et imposants chevaux de trait, ces « PSar » sont tout l’opposé de ces derniers et s’inscrivent avant tout dans la finesse et la noblesse. Quatre juges étaient présents pour l’occasion, afin d’attribuer une note sur 80 (chaque juge attribue une note sur 20) à chacune des montures. Grâce à la nouvelle carrière aménagée du salon de l’agriculture, la journée du jeudi réservée aux qualifications, s’est déroulée dans une harmonie parfaite, réunissant un bon nombre de spectateurs, tous attirés par ces belles bêtes originaires du Moyen-Orient. Ce concours prestigieux attire chaque année des propriétaires venus de toute la France, mais aussi de l’étranger.

Des atouts à mettre en valeur

Finement classés par tranche d’âge (de un à dix ans) et par sexe lors des qualifications, les deux plus beaux Pur-Sang de chaque catégorie étaient directement qualifiés pour la journée de championnat, se déroulant le vendredi. Eric Gear, organisateur du concours, nous éclaire un peu plus sur le déroulement de ces Arabian Masters : « Les propriétaires doivent présenter leur cheval en main devant le jury, avec la plus belle allure possible (au trot et au pas). Les chevaux sont jugés selon cinq critères : le type, la tête et l’encolure, le modèle, les jambes et enfin le mouvement ». De manière à ce que le cheval présente au jury  et mette en avant ses meilleurs attributs, des accompagnants et d’autres propriétaires s’amusent à attirer l’attention des montures, en agitant des sacs plastiques tout autour de la carrière. « Grâce à cette technique, les chevaux arrivent éveillés et en pleine forme devant le jury » explique un concurrent.

Rencontré au coin de la carrière, Loic Boulay, participant au concours évoque sa journée : « J’ai amené cinq Pur-Sang pour ces Arabian Masters. J’ai remporté une médaille de bronze dans la catégorie jument sénior et une médaille de bronze dans la catégorie mâle sénior. Je fais énormément de concours à l’année». Une passion pour lui. Ces récompenses sont des satisfactions personnelles pour les propriétaires et permettent au cheval de prendre de la valeur et d’être un peu plus reconnu. Mais alors comment faire participer son cheval dans un concours supérieur ? « Ce n’est pas le jury qui décide. C’est nous, propriétaires, qui décidons et jugeons si nos chevaux sont capables de concourir au niveau supérieur » affirme Loic Boulay.

Nicolas Laplume
Nicolas Laplume

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1030
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -