Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Arcachon, Bergerac : deux gares TER inégalement desservies.

21/02/2010 |

Tableau de départ des TER

Aller travailler à Bordeaux en TER, selon que l'on vit à Arcachon ou à Bergerac, ne renvoie pas aux mêmes réalités pratiques. Alors que la ligne Bordeaux-Arcachon est cadencée, la ligne Bordeaux-Bergerac- Sarlat souffre de sa vétusté. Les gares situées le long de ces axes ferroviaires sont inégalement desservies par les TER. Qui d'autres, sinon les usagers eux-mêmes, peuvent le mieux en témoigner. Laissons leur la parole.

Il est 6h30, sur le quai de la gare Saint Jean, un jeune écolier attend sagement le train. Emmitouflé dans un gros blouson, la tête bien au chaud, il se découvre un peu pour nous parler. Il s'appelle Yoan et il prend le TER tous les jours pour aller au Lycée à Arcachon. "Je prends le train de 6h41 et j'arrive au Lycée grosso-modo à 8h. Le train est bien plus rapide que le bus scolaire. J'aime bien avoir dix minutes d'avance, comme ça je peux discuter avec les copains. Et puis si je rate mon train, ajoute t-il, j'en ai un autre une demi-heure plus tard. Les profs savent que j'habite à Bordeaux; ils comprennent."

A la gare d'Arcachon, nous quittons Yoan devant l'abris-bus. Il n'attendra pas plus de deux minutes. Il est 7h40. C'est l'heure où Thomas part pour Bordeaux. Celui-ci est en costume, le noeud de cravate bien serré, les chaussures bien cirées. 7h56, le train arrive en gare. 

"Je suis en stage dans un cabinet d'avocat bordelais. La navette me coûte 10 euros. C'est moins cher que l'essence, plus confortable que la voiture et ça ne pollue pas. Je n'y vois que des avantages ! "Tandis que la ligne Bordeaux-Arcachon est cadencée et offre une vingtaine d'aller-retour quotidien, la ligne Bordeaux-Sarlat propose des horaires anarchiques, accuse des retards, des ralentissements et pannes.

"Les gens du cru l'appelent Turlutchoutchou" 

Le forum mis à la disposition des usagers témoigne de la situation. Un internaute, Frédéric Delaitre,a même consacré un site en l'honneur de la gare de Bergerac, intitulé : "Bergerac. La gare de Turlutchoutchou". Un photographe bucolique, Philippe Dufour, l'apprécie, ce train, le voyant comme un train de rêve : " Les gens du cru l'appellent "Turlutchoutchou" et ses retards sont légendaires. Le diesel a remplacé la vapeur, mais la voie fleure bon la Troisième République. Il longe la Dordogne, traverse des petits villages et ralentit devant des gares abandonnées qui auraient pu recevoir la visite du regretté Président Deschanel. " Et il poursuit, " Evidemment, les pionners du désenclavement du Périgord ne l'entendent pas de cette oreille."
Même si les nostalgiques du bon vieux temps en profitent pour contempler le charme rustique du paysage, les coups de gueule des usagers se passent de commentaires.

"La France d'en haut, c'est le TGV. La france d'en bas, c'est le TER ! Les lundis et surtout les vendredis, c'est l'horreur ! Les rames sont gavées, laissant des voyageurs à quai, mais ils sont gentils, les voyageurs. Qu'ils se rebellent, se rassemblent ! Qu'ils empêchent le TER de partir tant qu'ils n'ont pas de voitures supplémentaires." Danielle

Une internaute surenchérit, désabusée :

" Je prends le TER tous les jours depuis huit ans, je constate une dégradation des conditions de transport. En particulier le vendredi soir. Ce train ne compte régulièrement que peu de rames. Ce fut le summum le jour où les passagers ont dû s'entasser dans deux rames. Des usagers sont restés debout depuis la gare Saint Jean jusqu'à Castillon et des personnes n'ont même pas pu monter dans le train en gare de Cenon. Je pense que le bétail doit être mieux traité que nous!"Corinne

Des situations contrastées, c'est le moins que l'on peut constater et qui légitime les efforts entrepris par la Région pour faire évoluer le niveau de services en favuer des usagers de l'autre train, celui "d'en bas".

 

 Olivier Darrioumerle

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
928
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -