Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Assises Mondiales et Européennes de l’Origine : Une conférence internationale à la Région Aquitaine

22/05/2013 | 40 pays, 300 congressistes au Conseil Régional d'Aquitaine pour faire le point du développement des Indications Géographiques.

Conférence internationale Assises de l'Origine au Conseil Régional d'Aquitaine

Ce mardi 21 mai, à la suite des Assemblées générales statutaires de l’AREPO et d’oriGIn, a eu lieu au Conseil Régional d’Aquitaine, une conférence internationale sur les Enjeux des Indications Géographiques (IG) au XXIe siècle. AREPO et oriGIn étant deux organisations internationales de promotion et de défense des indications géographiques. Les Assises de l’Origine se tenaient sur une journée. Alain Rousset, Président du Conseil Régional, en a fait l’ouverture. Quarante pays étaient représentés par des personnalités de premier plan. Leur point commun : défendre leurs productions.

Renforcer, protéger, défendre l’appellation. Des objectifs précis pour une meilleure production. L’Indication Géographique (IG) est utilisée pour identifier des produits dont la qualité et la réputation dépendent d’une origine géographique déterminée. En Aquitaine aujourd’hui, plus de trente produits sont placés sous IGP, Indication Géographique Protégée. L’indication géographique est devenue, en l’espace de quelques années plus qu’un défi, une nécessité. L’IG permet en effet la mise en valeur des producteurs et maintient la valeur ajoutée du produit. Dans l’hémicycle du Conseil régional des échanges de haut niveau ont eu lieu portant sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage, le commerce international, la notion de convergence et plus particulièrement celle de la protection. Les 300 congressistes ont présenté des solutions qui viseraient à valoriser les IG agroalimentaires, leur caractère unique et la biodiversité, sources de revenus des producteurs et des agriculteurs. Leur mission prioritaire : mettre en place une coopération internationale qui tendrait à renforcer la protection des Indications Géographiques.

L’indication Géographique témoigne de l’existence d’un attachement de l’Homme à son territoire. Dans cette démarche, le consommateur devient partenaire actif de la mise en valeur agricole. Ramon Gonzales Figueroa, Président d’oriGIn, Organisation internationale de promotion et de défense des indications géographiques explique : « Afin que chacun retrouve sa légitimité, il devient urgent de lutter contre la contrefaçon. Car qui dit appellation d’origine, dit aussi des Hommes ». L’humain devant retrouver sa place au cœur de ce schéma de protection et de valorisation du patrimoine. L’idéal serait d’aboutir à une interdépendance des protections des produits des uns et des autres : que l’Italie protège ses produits mais aussi ceux du Guatemala, et que le Guatemala protège, à son tour, les produits de l’Allemagne. Une solution unique, pour une résistance plus forte à l’usurpation : la protection mutuelle.

Une avancée pour la production non agricole

En fin de journée, après moultes présentations, place au dernier panel. Il est le panel d’exception. Celui qui traite des Indications Géographiques Protégées (IGP) non agricoles. L’Inde en est un bon exemple. Un membre de l’Organisation du Gouvernement d’Andra Pradesh, Subhajit Saha, présente une production locale : le  Jouet Bommalu. Cette production artistique indienne a la particularité d’être exclusivement fabriquée dans la région de Kandapalli. Le jouet est fait à base d’un bois très léger que l’on retrouve uniquement dans cette contrée. Le produit n’a pas encore de logo et son producteur travaille à la recherche de celui-ci. Il permettra l’exportation du produit.
Parmi ces IGP non agricoles, on retrouve également la porcelaine de Limoges fabriquée dans le Limousin et qui selon Alain Mouly, Président de l’Union des Fabricants de Porcelaine de Limoges, est devenue « le symbole du Limousin, qui est aujourd’hui sa terre d’adoption ». Enfin, l’Association italienne « Citta de la Céramica » a présenté sa céramique artistique et traditionnelle. Autant de produits non agricoles placés sous IGP. Preuve évidente de l’extension et de l’adaptabilité du phénomène.

En clôture de cette journée des Assises Mondiales et Européennes de l’Origine, Dominique Graciet, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture d’Aquitaine, rappellera le lien entre une ville et son produit: « Qui connaîtrait Bayonne, sans son jambon de Bayonne ? Qui connaîtrait la ville de Cognac, sans son Cognac ? et enfin qui connaîtrait Bordeaux, sans son vin ? Nous avons trois grands piliers à défendre : le militantisme des producteurs, notre volonté politique, qui contribue à faire vivre l’initiative et une organisation économique puissante. Il nous faut porter nos valeurs, notre patrimoine dans ce monde globalisé. Le local existe dans le global ». 

Aurélie Gruel
Aurélie Gruel

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2174
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -