Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Auteurs de BD, un métier galère avec quelques alternatives à la vie d'artiste.

20/01/2011 |

Jerôme Mesnager, Paris

Même si leur imagination regorge d'îles aux trésors et autres comptes bancaires mafieux, les auteurs de BD ne roulent pas sur l'or. La BD est pourtant le secteur le plus florissant du marché du livre. Mais le temps de réalisation d'une BD est généralement d'une année complète. Dans un rythme lent de production les auteurs doivent souvent trouver une autre source de revenus que la création. Pour éviter de travailler chez Mac Donald, certains succombent aux chants des sirènes des agences de com ou donnent des cours dans les écoles de graphisme. D'autres profitent des aides de l'Etat et de la Région ou animent des ateliers dans les écoles. Tout ça pour mettre un peu de beurre dans les épinards.

Quels revenus pour les auteurs du neuvième art ? Les droits d'auteur ? Oui pour la vente de produits dérivés, mais tout le monde ne peut pas s'appeller Uderzo. Et si les auteurs touchent un pourcentage sur les ventes, ils sont essentiellement payés, soit à la page, négociée avec l'éditeur, soit au forfait, fixé par l'éditeur. On comprend bien que dans ce contexte, la liberté de l'auteur dépend des retombées financières de ses séries. Jean-Luc Sala se félicite aujourd'hui, grâce à son succès Crossfiretraduit en comics par Marvel, sinon de pouvoir mourir maintenant, au moins de ne plus avoir quelqu'un pour lui dire ce qu'il doit faire. Un jeune auteur, par contre, rencontre souvent des difficultés pour négocier avec les maisons d'éditions. « Il a les yeux qui brillent, mais il est payé une misère, explique Eric Audebert de l'association 9-33, dès qu'il s'est fait un nom, il est de taille à négocier. » Eric Audebert se souvient de Joann Sfar, inconnu à ses débuts en 92, qui publiait sans être payé. « C'était plus facile à son époque d'être remarqué, constate Eric Audebert, il n'y avait que quatre cents BD et un Loisel restait sur les tables des librairies six mois sans problème. Rien de comparable avec les cinq milles BD qui sortent cette année. Quand les libraires achetaient dix exemplaires hier, ils n'en commande plus qu'un seul aujourd'hui, pour voir... »

Comment parer à la précarité ?
Jérôme Daviau, avec quelques contributions à des magazines importants, gagne bien sa vie, « la preuve, dit-il, je paye des impôts. » Nicolas Dumontheuil qui se consacre essentiellement à la création vend beaucoup, mais « gagne comme un prof en plus précaire », selon ses mots.
Pour les autres, il faut parer à la précarité. D'abord, il y a les aides à la création que l'on obtient auprès du Centre National du Livre (CNL) et les aides à la mobilité auprès du Conseil Régional. Par ce biais Johanna Schipper a conquis son passeport pour le nord du Québec. Avant cela, elle travaillait dans les classes d'Isabelle Delorme, professeur d'histoire au lycée Montaigne à Bordeaux. 200 euros la demi journée, 380 euros la journée, selon la charte des auteurs. Mais attention, ces revenus ne sont qu'occasionnels. Quelques mois avant le festival Bulle en Haut-de-Garonne, par exemple, les auteurs font le tour des classes au même tarif pour initier les petites têtes blondes à la BD. De même, pour leur faire comprendre que leur dessinateur préféré habite au coin de la rue, l'association 9-33 lance depuis cette année des ateliers pédagogiques dans les écoles avec la participation des auteurs aquitains.
Ensuite ce sont les écoles de graphisme qui ont ouvert des départements BD. Jean-Luc Sala est prof à l'ECV où il enseigne le cinéma d'animation. « C'est bon pour mon équilibre de sortir de ma table de travail » , nous confie-t-il. Mais pour François Defaye, patron des éditions Sangam à Bordeaux, « il faut aller plus loin et interpeler la CCI au niveau des agences de com pour leur signifier le vivier extraordinaire qu'ils ont à portée de main : Yann Hamonic qui a publié les petites reines chez Sangam fait aussi la campagne de pub pour les vins de Bergerac. » À suivre...

Olivier Darrioumerle
Partager sur Facebook
Vu par vous
377
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -