18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Avec Guilhem à la découverte des trésors de Saint-Sever en 3D et vidéos

09/07/2014 | L’abbaye reconstituée en 3D est une des belles réussites de la série de 15 vidéos proposées sur tablette numérique par l’Office de tourisme

visiteSaintSever

A travers des images de synthèse, photos, films et dessins formant une quinzaine de vidéos, un jeune moine fictif du XIe siècle, Guilhem, nous mène à travers Saint-Sever et ses trésors, à la poursuite d’un oiseau soi-disant maléfique, comme un alibi pour (re)découvrir le riche patrimoine de la ville médiévale. Visite guidée avec la tablette numérique que loue l’Office de tourisme de Saint-Sever depuis ce mardi pour une balade enrichissante dans les rues longeant la majestueuse abbaye bénédictine classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Tablette autour du cou, parapluie dans la main gauche et index droit prêt à faire défiler le plan de la ville sur écran, la belle place du Tour du Sol (le soleil en fait le tour en une journée) se présente face à l’abbaye fondée en 988. Début du parcours de Guilhem, jeune novice, qui ouvre le Beatus, ce manuscrit inestimable avec sa centaine d’enluminures, où sont copiés les commentaires de l’Apocalypse de Jean. Mais très vite, un oiseau de malheur s’en envole. Il faut le retrouver.

Travelling haute définition, images 3D, l’aventure commence à travers les siècles. Rue des arceaux, on écoute religieusement l’histoire de l’abbaye, une des plus grandes au monde, une des deux seules en France à posséder sept absides échelonnées. L’oiseau rentre dans l’abbatiale. On le suit. Pour écouter les histoires des chapiteaux à l’intérieur, dont celle de Daniel dans la fosse aux lions. Dessins chiadés, textes très instructifs et joliment racontés.

Retour sous les arcades en pierre, on monte jusqu’à la place de Verdun pour découvrir en vidéo la maison Sentex et ses sompteuses mosaïques gallo-romaines. Une demeure privée rarement visitée. Une vigne, un poisson, l’oiseau doit être tout prêt… « Non il a encore disparu », lance Guilhem.

La pluie s’intensifie. Dommage, nous n’irons pas jusqu’à la place de Morlanne voir les arènes. Mais sous les arcades à l’abri, alors que sonnent les cloches, le petit moine nous y conduit sur tablette et on apprend que dès 1457 on lâchait déjà des taureaux dans la ville. Pampelune n’est pas si loin…

Apprendre à voir les trésors sous nos yeuxPetite éclaircie vers le couvent des Jacobins fondé en 1280, l’oiseau vole toujours, entre les images de Saint Thomas d’Aquin et un passage secret.

De retour à l’Office de tourisme, anciennes écuries des siècles passés, Guilhem a-t-il retrouvé le volatile? Courez-y pour le savoir et suivez l’oiseau-guide. La balade familiale d’une heure en flânant dans les rues est une réussite.

Au total, 15 vidéos de trois minutes, en français et en anglais, pour une coproduction 100% aquitaine, des éditions Fragile situées en Lot-et-Garonne qui ont conçu le parcours multimédia à Casquette productions basées à Mérignac pour la réalisation des courts-métrages. Et presque deux ans de travail. 

Une bonne idée qui s’adapte aux nouvelles habitudes touristiques dans une ville qui n’a pas la possibilité d’avoir un guide en dehors de l’été, souligne Virginie Masson Pélegry, de l’Office de tourisme, qui « ne boude pas son plaisir » devant la qualité du rendu final.

Comme le dit l’abbé Cabanot, historien de l’art qui a consacré plusieurs ouvrages à la ville : « les trésors de Saint-Sever sont souvent directement sous nos yeux. L’intérêt de ces nouveaux outils, c’est de nous apprendre à les voir ».

3€ la location de la tablette à l’Office de tourisme (150€ de caution). Les vidéos sont également visibles gratuitement par flashcode sur les panneaux de la ville au fil des monuments et sur Youtube

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4937
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -