17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Bayonne : Les Martines s'aventurent au Manoir...

06/12/2012 | Les 8 et 9 décembre le collectif branché des Martines sévit à nouveau en dynamitant le concept du marché de Noël.

Anne (à gauche) et Marie Barbara : en route pour l'aventure...

Après la plage, et la ferme, les Martines poursuivent leur fashion épopée et posent leurs valises et leurs stands déments au Manoir. C’est en effet du côté du domaine Larbéou qu’Anne et Marie-Barbara, nos deux locales over-branchées ont convié leurs copines artistes et créatrices. Les 8 et 9 décembre, « Les Martines au Manoir » proposeront ainsi un marché de Noël très arty, des ateliers créatifs originaux, des expositions, des concerts, du fooding… et quelques autres surprises résolument « girly ». Rencontre avec Anne Paillot, l’une des deux « Martines en chef ».

@qui! - Les Martines, c'est quoi ?
Anne Paillot -
Les Martines sont nées de ma rencontre avec Marie-Barbara, créatrice de la Théière Electrik ! Nous avions une envie de proposer un événement « créateurs » inédit sur la côte basque. Un lieu éphémère où les visiteurs aient envie de flâner, de papoter, de faire leur shopping en toute liberté. D'où l'idée des ateliers culinaires et créatifs pour les enfants. Pendant que les bambins sont occupés, les mamans peuvent prendre un moment pour elles. Nous avons pensé à leur shopping, mais aussi à leur bien-être avec un nail bar, un coin fooding et différentes activités qui varient lors de chaque événement.

@! - Après la ferme, et la plage, le Manoir, comment avez vous trouvé ce lieu ?
A. P. - Nous cherchions pour Noël un lieu plein de charme, cosy et avec une âme. A force de fouiner, nous avons découvert le Domaine Larbéou un peu par hasard en fait. L'idée est de faire découvrir un nouveau lieu à chaque édition ce qui n'est pas toujours facile car les structures locales ne sont pas nombreuses.

@! - Quelles ont les nouveautés de cette édition ?
A. P. - Nous prenons possession de tout le domaine et cette fois-ci, les martines s'installent sur deux espaces : le manoir et la dépendance. Nous allons recréer deux univers et donner aux visiteurs l'envie de passer de l'un à l'autre. De nouveaux ateliers sont aussi mis en place comme le workshop relooking et celui d'impression textile. Enfin nous proposons un véritable espace de restauration pour que les martines et les martins puissent faire une pause gourmande en toute tranquillité.

@! - Est il facile de fédérer des créateurs et artistes dans la région ?
A. P. - Au début nous avons rencontré quelques réticences mais le succès aidant ,il nous est plus facile de convaincre. Nous accueillons à chaque fois de nouveaux créateurs et cette année, des toulousaines et des bordelaises font le déplacement.

@! - L'entrée est aujourd'hui payante, les Martines seraient-elles victimes de leurs succès ?
A. P. - Nous cherchons à nous distinguer des nombreuses ventes privées qui existent sur la côte basque. Pour cela, nous proposons, deux fois par an, un événement conséquent qui demande trois mois de travail et qui engendre beaucoup de frais. Nous avons certes des partenaires fidèles et investis mais si nous ne voulons pas nous essouffler et surprendre à chaque fois, il faut bien que l'on se rémunère un petit peu et que l'on crée un peu de trésorerie. Il a toujours été prévu qu'à terme l'entrée soit payante et au bout du troisième tome, nous avons estimé que les martines comprendraient notre démarche. En plus c'est l'occasion pour nous d'aider une association caritative. Cette fois -ci, nous reversons à Indian kids la moitié des bénéfices des entrées.

@! - D'où viennent les invités de vos événements, comment les sélectionnez-vous ?
A. P. - Nous sommes en permanence connectées aux réseaux sociaux où l'on déniche des perles ! De plus, Marie-Barbara est créatrice et elle participe à de nombreuses ventes dans la région mais aussi à Toulouse et à Bordeaux. C'est l'occasion pour elle de faire de belles rencontres et de nouer des contacts. De mon côté, avec mon site mes3jours.com, je commence à avoir un réseau intéressant qui me permet d'avoir une bonne visibilité de la création au pays basque.

@! - Pour vous, Noël, ça évoque quoi ?
A. P. - Je dirais la convivialité, la magie des illuminations, les bougies, un univers un peu féérique et cosy que je partage avec mes enfants et mon mari. J'espère que les Martines au Manoir refléteront cette magie et que les visiteurs ressentiront cette ambiance si particulière à cette époque de l'année !

Stéphane Baillet
Stéphane Baillet

Crédit Photo : Celine Hamelin

Partager sur Facebook
Vu par vous
538
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -