aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Bayonne : Les Martines s'aventurent au Manoir...

06/12/2012 | Les 8 et 9 décembre le collectif branché des Martines sévit à nouveau en dynamitant le concept du marché de Noël.

Anne (à gauche) et Marie Barbara : en route pour l'aventure...

Après la plage, et la ferme, les Martines poursuivent leur fashion épopée et posent leurs valises et leurs stands déments au Manoir. C’est en effet du côté du domaine Larbéou qu’Anne et Marie-Barbara, nos deux locales over-branchées ont convié leurs copines artistes et créatrices. Les 8 et 9 décembre, « Les Martines au Manoir » proposeront ainsi un marché de Noël très arty, des ateliers créatifs originaux, des expositions, des concerts, du fooding… et quelques autres surprises résolument « girly ». Rencontre avec Anne Paillot, l’une des deux « Martines en chef ».

@qui! - Les Martines, c'est quoi ?
Anne Paillot -
Les Martines sont nées de ma rencontre avec Marie-Barbara, créatrice de la Théière Electrik ! Nous avions une envie de proposer un événement « créateurs » inédit sur la côte basque. Un lieu éphémère où les visiteurs aient envie de flâner, de papoter, de faire leur shopping en toute liberté. D'où l'idée des ateliers culinaires et créatifs pour les enfants. Pendant que les bambins sont occupés, les mamans peuvent prendre un moment pour elles. Nous avons pensé à leur shopping, mais aussi à leur bien-être avec un nail bar, un coin fooding et différentes activités qui varient lors de chaque événement.

@! - Après la ferme, et la plage, le Manoir, comment avez vous trouvé ce lieu ?
A. P. - Nous cherchions pour Noël un lieu plein de charme, cosy et avec une âme. A force de fouiner, nous avons découvert le Domaine Larbéou un peu par hasard en fait. L'idée est de faire découvrir un nouveau lieu à chaque édition ce qui n'est pas toujours facile car les structures locales ne sont pas nombreuses.

@! - Quelles ont les nouveautés de cette édition ?
A. P. - Nous prenons possession de tout le domaine et cette fois-ci, les martines s'installent sur deux espaces : le manoir et la dépendance. Nous allons recréer deux univers et donner aux visiteurs l'envie de passer de l'un à l'autre. De nouveaux ateliers sont aussi mis en place comme le workshop relooking et celui d'impression textile. Enfin nous proposons un véritable espace de restauration pour que les martines et les martins puissent faire une pause gourmande en toute tranquillité.

@! - Est il facile de fédérer des créateurs et artistes dans la région ?
A. P. - Au début nous avons rencontré quelques réticences mais le succès aidant ,il nous est plus facile de convaincre. Nous accueillons à chaque fois de nouveaux créateurs et cette année, des toulousaines et des bordelaises font le déplacement.

@! - L'entrée est aujourd'hui payante, les Martines seraient-elles victimes de leurs succès ?
A. P. - Nous cherchons à nous distinguer des nombreuses ventes privées qui existent sur la côte basque. Pour cela, nous proposons, deux fois par an, un événement conséquent qui demande trois mois de travail et qui engendre beaucoup de frais. Nous avons certes des partenaires fidèles et investis mais si nous ne voulons pas nous essouffler et surprendre à chaque fois, il faut bien que l'on se rémunère un petit peu et que l'on crée un peu de trésorerie. Il a toujours été prévu qu'à terme l'entrée soit payante et au bout du troisième tome, nous avons estimé que les martines comprendraient notre démarche. En plus c'est l'occasion pour nous d'aider une association caritative. Cette fois -ci, nous reversons à Indian kids la moitié des bénéfices des entrées.

@! - D'où viennent les invités de vos événements, comment les sélectionnez-vous ?
A. P. - Nous sommes en permanence connectées aux réseaux sociaux où l'on déniche des perles ! De plus, Marie-Barbara est créatrice et elle participe à de nombreuses ventes dans la région mais aussi à Toulouse et à Bordeaux. C'est l'occasion pour elle de faire de belles rencontres et de nouer des contacts. De mon côté, avec mon site mes3jours.com, je commence à avoir un réseau intéressant qui me permet d'avoir une bonne visibilité de la création au pays basque.

@! - Pour vous, Noël, ça évoque quoi ?
A. P. - Je dirais la convivialité, la magie des illuminations, les bougies, un univers un peu féérique et cosy que je partage avec mes enfants et mon mari. J'espère que les Martines au Manoir refléteront cette magie et que les visiteurs ressentiront cette ambiance si particulière à cette époque de l'année !

Stéphane Baillet
Stéphane Baillet

Crédit Photo : Celine Hamelin

Partager sur Facebook
Vu par vous
285
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -