Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Bilan Aquitanima: Satisfaction sur toute la ligne!

17/05/2018 | Aquitanima s'est terminé lundi soir sur un (très) bon bilan, après 3 jours intenses dédiés à la génétique bovine et ovine.

Bilan Aquitanima 2018, satisfaction sur toute la ligne!

« Aquitanima s'est très bien déroulé avec une réelle appropriation par la profession d'un souci de communication envers le grand public, grâce notamment à l'opération "Pas d'élevage sans amour", qui relaie sur les réseaux sociaux des images d'affection des éleveurs envers leurs animaux », se satisfaisait ce jeudi matin Dominique Graciet, le Président du Salon et le Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. « Il faut que les éleveurs soit acteurs de leur communication pour que la nouvelle génération d'agriculteurs casse le cycle de la discrétion et de la réserve qui a marqué les génération précédente ». Un défi, à relever sur le long terme, mais dont les éleveurs sur le Salon ont donné des signes plus qu'encourageants.

« Cette année, le record a encore été battu ! Des 4 races initialement accueillies sur Aquitanima, nous sommes cette année montés à 11 races bovines représentées, entre présentation et concours. », commente en première réaction François Rauscher , Commissaire du Salon Aquitanima, sur sa partie bovine. Des concours qui se sont déroulé « parfaitement, avec une belle qualité d'installation et des moyens techniques à la pointe. « Un grand écran d'une définition parfaite, une caméra montée sur grue permettant de donner de la fluidité aux images, c'était une nouveauté, et toujours une transmission en direct sur internet, permettant à des professionnels ailleurs en France ou dans le monde de pouvoir suivre les concours qui se déroulent à Bordeaux ». Autant de services assurés par la société Ras Production, désormais fidèle des concours Aquitanima.

Un Salon festif et marqué par la convivialité
Des concours bovins qui ne désemplissent pas. « Nous n'avons jamais eu autant d'inscriptions, c'est véritablement un vecteur de réussite pour Bordeaux... A noter d'ailleurs que les éleveurs picto-charentais et limousins viennent en nombre, en particulier au concours de Blondes. C'est un signe que pour eux Aquitanima est bien le lieu où se mesurer à leurs homologues, mais aussi de leur propre aveu, un Salon festif et marqué par la convivialité, que nous aimons à poser comme la marque de fabrique de la manifestation ». Un Aquitanima, presque victime de son succès « le Hall 4 devient petit : nous sommes volontiers demandeurs d'espaces et de temps ! », glisse le commissaire.
Mais Aquitanima c'est aussi une Journée ovine organisée le lundi, avec 18 races représentées. Là encore, l'heure est à la satisfaction pour le commissaire en charge des ovins, Jean-Pierre Dugat, qui a pu recevoir à cette occasion, l'ensemble des Signes de Qualité et d'Origine de la filière. Parmi les autres bonnes nouvelle de cette édition, il cite notamment le concours d'agneaux auxquels ont participé 3 SIQO. « 16 lots, soit 50 agneaux ont été vendu à des acheteurs de la grande distribution à des prix 2,5 voire 3,5 fois le prix normal... ». De même une cinquantaine de reproducteurs ont été vendus, et notamment à des éleveurs espagnols, qui « préfèrent se fournir ici plutôt que sur le Salon International de l'Agriculture », assure-t-il.

Trois chevaux ont trouvé acquéreursEnfin, côté équins, Equitaine qui a démarré en même temps que le Salon de l'agriculture se poursuit jusqu'au 21 mai, avec notamment un week-end consacré au cheval de sport entre compétition de saut d'obstacle et derby, aux accents cross. Et pour cause, une partie du parcours est réalisé dans la pinède du Parc des expositions. Concernant un premier élément de bilan, Laure Desplanches, chargée de missions pour le Conseil du Cheval de Nouvelle-Aquitaine, note « le bon retour » de la première édition des Aquitanima Tours organisée en amont du Salon autour de la race Anglo-Arabes. « Nous avons eu six participants à ce circuit technique, venus notamment de Sardaigne, Algérie, et Corée. Des clients qui se sont montrés intéressés pour acheter de la génétique ango-arabe ». La race, dont la Nouvelle-Aquitaine est le berceau d'origine, a été particulièrement mise à l'honneur en début de Salon avec l'organisation d'une vente « Anglo Event », la première du genre. Celle-ci a attiré des clients d'autres nationalités (irlandaise notamment) sur le Salon. « Malgré la pluie, la vente s'est très bien passée. Trois chevaux ont trouvé acquéreurs et on note aussi un certain nombre de touches « sérieuses » ».
Au total, c'est bien dans la satisfaction générale que le Salon de l'Agriculture de Bordeaux se poursuit entre Marché des producteurs, dégustations de vins (et autres), animations culinaires par le Chef Christophe Girardot, événements équins et de nombreuses animations et jeux sur la Ferme grandeur nature du Salon..

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2501
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -